• Communiqué De Presse

Le mariage précoce et forcé au Burkina Faso : les faits

Qu'est-ce que le mariage forcé ?

On parle de mariage forcé lorsque l'un des partenaires – ou les deux – n'est pas en mesure de consentir librement à se marier, parce qu'il est soumis à des pressions, forcé ou menacé de violences. Au Burkina Faso, ce problème touche la plupart du temps les filles et les jeunes femmes. 

Quelle est la gravité de la situation au Burkina Faso ?

Au Burkina Faso, le mariage forcé est toujours omniprésent, en particulier dans les zones rurales. Selon l'UNICEF, plus de 52 % des femmes sont mariées avant l'âge de 18 ans et 10 % avant l'âge de 15 ans.  C’est le cas de Malaika : « Je viens d’une famille qui compte huit enfants. Mes parents ont marié mes sœurs de force. J’avais 15 ans quand mes parents ont voulu me marier. »

Quel âge ont les filles qui sont forcées à se marier ?

Certaines jeunes filles qu'Amnesty International a pu rencontrer au Burkina Faso n'avaient que 11 ans lorsqu'elles ont été forcées à se marier. La différence d'âge entre une fille et son futur époux peut être énorme. Dans certains cas, la mariée a entre 30 et 50 ans de moins que son partenaire. Maria*, 13 ans, a expliqué à Amnesty International : « Mon père m’a mariée à un homme de 70 ans qui a déjà cinq épouses. »

Pourquoi les filles en particulier sont-elles fréquemment soumises au mariage précoce et forcé ?

Le mariage forcé entre groupes sociaux ou familles est considéré comme un moyen de consolider les relations. Dans certains cas, la promesse de mariage se fait dès la naissance ou au cours de l'enfance de la future mariée. Souvent, ses parents reçoivent une dot de la part du mari ou de sa famille. Les paiements varient selon les régions et dépendent des revenus, mais ils peuvent être versés sous forme d'argent, de terres agricoles ou de bétail. 

« Mon père voulait me marier avec le berger qui gardait ses vaches, a expliqué Céline*, 15 ans. Il voulait le récompenser pour ses services. »

Qu'arrive-t-il aux jeunes filles une fois qu'elles sont mariées ?

Elles sont censées avoir autant d'enfants que le souhaite leur mari, quels que soient leurs souhaits personnels et même si une grossesse précoce pourrait mettre leur santé et leur vie en danger. Elles élèvent des enfants alors que beaucoup d'entre elles ne sont encore elles-mêmes que des enfants. Une fois mariées, elles doivent effectuer la grande majorité des tâches ménagères, comme le nettoyage et la cuisine, tout en travaillant également à la ferme. Très peu ont la chance d'aller à l'école ou de travailler à l'extérieur. De nombreuses filles sont forcées de se marier avec un homme qui a plusieurs femmes, et deviennent donc sa deuxième ou troisième épouse. 

Quels sont les risques du mariage précoce pour la santé ?

Les violences physiques et sexuelles envers les femmes et les filles sont courantes dans les mariages précoces et forcés. Le grand nombre de complications liées à la grossesse chez les jeunes filles dont le corps n'est pas encore prêt à porter des enfants est particulièrement préoccupant. Certaines peuvent mourir en couches après un accouchement difficile, ou subir des lésions qui mettent leur vie en danger, ou souffrir d’autres problèmes comme la fistule obstétricale, qui peut les rendre incontinentes. 

Un gynécologue qui travaille dans la région du Sahel au Burkina Faso a expliqué à Amnesty International : « Dès neuf ans, certaines filles sont envoyées vivre chez leur mari, et même si le mari est censé attendre la puberté, souvent, il viole la fille avant. »

Quelles sont les conséquences pour leur avenir ?

Au Burkina Faso, seules 64,2 % des filles ont accès à l’éducation, mais elles sont nombreuses à être contraintes d’interrompre leur scolarité pour se marier ou effectuer des travaux domestiques ou d'autres tâches. À l’âge de 19 ans, la majorité des filles sont mariées et presque la moitié d’entre elles ont déjà un enfant au moins. 

Une jeune fille de 16 ans qui a échappé à un mariage arrangé se souvient de la réponse de ses parents lorsqu’elle leur a demandé pourquoi elle ne pouvait pas aller à l’école : « Quel est l’intérêt de t’envoyer à l’école ? Il n’y a aucun intérêt à ce que les filles soient instruites. »

Quelle est la législation sur le mariage précoce et forcé au Burkina Faso ?

Les mariages précoces et forcés sont illégaux, mais la loi n'est pas appliquée de façon stricte. L'un des problèmes est que, bien souvent, la loi ne s'applique pas aux mariages traditionnels et religieux, qui sont très courants. De nombreuses filles qui ont bien moins de 17 ans sont mariées lors de cérémonies traditionnelles. De plus, la loi est discriminatoire à l'égard des filles. L'âge légal du mariage pour les filles n'est que de 17 ans, alors qu'il est fixé à 20 ans pour les garçons. Le mariage peut être autorisé pour des filles de moins de 15 ans et des garçons de moins de 18 ans si un tribunal accorde une dispense spéciale, mais cette procédure est rarement utilisée étant donné que de nombreux mariages sont célébrés de façon traditionnelle.

En 2015, le Burkina Faso a adopté une stratégie nationale visant à faire reculer de 20 % le mariage précoce d’ici 2025. Mais cet objectif est trop faible et trop lointain. Le Burkina Faso a pour obligation, au titre du droit international, d’agir immédiatement et de façon durable pour éliminer le « mariage d’enfants » et les nombreuses atteintes aux droits fondamentaux des filles qu’il entraîne.

*Tous les noms ont été changés.