Mettons un terme à la torture lors des manifestations

Dans le monde entier, des polices et des armées utilisent du gaz lacrymogène, des balles en caoutchouc, du gaz poivre et des matraques pour briser des manifestations pacifiques. Des milliers de manifestant·e·s sont ainsi grièvement blessés de manière irréversible, voire tués.

Demandez à votre gouvernement de soutenir l’élaboration d’un traité mondial juridiquement contraignant pour réglementer le commerce du matériel de maintien de l’ordre, de sorte que celui-ci ne se retrouve pas aux mains de forces de police qui commettent des abus.

Les forces de sécurité libanaises ont utilisé abusivement diverses armes de fabrication française pour réprimer des manifestations, tirant de manière irresponsable des bombes lacrymogènes et des balles en caoutchouc directement sur la foule. Parmi les nombreuses personnes blessées figurent Jean George Prince, qui a dû subir une opération de chirurgie réparatrice après avoir reçu une balle en caoutchouc au visage le 18 janvier 2019, et Jad, qui a eu le nez cassé par une bombe lacrymogène le 8 août 2020. Un traité réglementant ce matériel pourrait empêcher de nouvelles victimes.

Du matériel de maintien de l’ordre est utilisé contre des personnes qui manifestent pacifiquement pour dénoncer la hausse du coût de la vie, la mauvaise qualité des services publics, la corruption, les élections truquées, la destruction de l’environnement ou les démolitions de logements. Il pourrait s’agir de nos amis, de notre famille, et même de nous.

Bien que plusieurs pays imposent des contrôles sur les échanges commerciaux de certains dispositifs d’application des lois, la plupart des États ne prévoient aucun contrôle axé sur les droits humains en la matière. Nous pouvons créer sans attendre un traité mondial fort et juridiquement contraignant qui régirait un commerce sans torture en ce qui concerne les armes souvent utilisées pour limiter le droit de manifester pacifiquement.

Signez la pétition et demandez à votre gouvernement de réglementer le commerce du matériel de maintien de l’ordre.