©Amnesty International

Ukraine. Les soldats russes filmés en train d’agresser sauvagement un prisonnier de guerre ukrainien doivent être traduits en justice

En réaction à une vidéo montrant semble-t-il des soldats russes en train de castrer un prisonnier de guerre ukrainien, qui est bâillonné et a les mains attachées derrière le dos, Marie Struthers, directrice pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale à Amnesty International, a déclaré :

« Cet acte horrible est un autre exemple manifeste du mépris total pour la vie humaine et la dignité en Ukraine de la part des forces russes. Toutes les personnes soupçonnées de responsabilité pénale doivent faire l’objet d’une enquête et, s’il existe suffisamment d’éléments de preuve recevables, être poursuivies dans le cadre de procès équitables devant des juridictions civiles de droit commun, sans avoir recours à la peine de mort.

« Depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, Amnesty International a recensé des crimes de droit international, comme des homicides sommaires de prisonniers par les forces séparatistes soutenues par la Russie dans l’est de l’Ukraine et des exécutions extrajudiciaires de civils ukrainiens par les forces russes.

« Le droit international est clair : les prisonniers de guerre ne doivent pas être soumis à la moindre forme de torture ou de mauvais traitement, et doivent pouvoir avoir immédiatement accès au Comité international de la Croix-Rouge. Les autorités concernées doivent pleinement respecter les droits des prisonniers de guerre, conformément aux Conventions de Genève. »

Complément d’information

D’après les médias, les images choquantes ont initialement été publiées sur une page Telegram pro-russe avant d’être partagées plus largement sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo, un homme portant un uniforme russe et un chapeau noir utilise une sorte de lame pour apparemment castrer un homme portant un uniforme ukrainien, qui est immobilisé et a les mains attachées dans le dos.

Amnesty International recense les crimes de droit international, y compris les crimes de guerre, commis pendant la guerre en Ukraine et vous pouvez consulter ce document ici.