• Nouvelles

La Lituanie donne son feu vert au défilé de la Baltic Pride

Amnesty International se félicite que la justice lituanienne ait autorisé le défilé de la Baltic Pride 2010 ce samedi 8 mai à Vilnius. La Cour administrative suprême a statué, vendredi 7 mai, que l'événement pourrait avoir lieu, deux jours après une décision d'une juridiction inférieure ordonnant sa suspension. Ce défilé de soutien aux lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) est le premier à être organisé en Lituanie. « C'était la seule bonne décision à prendre, la seule à respecter la liberté de réunion et d'expression, a déclaré John Dalhuisen, chercheur d'Amnesty International spécialisé dans la discrimination. « Nous déplorons les difficultés auxquelles les organisateurs de la Baltic Pride ont été confrontés, mais l'essentiel est maintenant que les gens puissent défiler, dans la dignité et en toute sécurité, pour défendre et promouvoir leurs droits. » Les organisateurs de l'événement, la Ligue gay lituanienne, l'Organisation des jeunes pour la tolérance (Lituanie), l'organisation lettonne Mozaika et la Jeunesse gay estonienne, ont dû surmonter toute une série d'obstacles. La dernière difficulté est apparue cette semaine, lorsque le procureur général par intérim de Lituanie a demandé au tribunal administratif de Vilnius d'interdire le défilé, affirmant que des contre-manifestants risquaient de troubler l'ordre public. La police et le maire de Vilnius s'étaient pourtant engagés à assurer la sécurité des participants à la manifestation. La présidente lituanienne, Dalia Grybauskaitė, avait souligné que les groupes et organisations, dès lors qu'ils n'étaient pas interdits par la loi, avaient le droit d'exprimer leur opinion, conformément à la Constitution du pays. Dans les Pays baltes (Estonie, Lettonie et Lituanie), les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres se heurtent à une forte hostilité. D'après un sondage réalisé récemment en Lituanie, les trois quarts de la population sont opposés au défilé de la Baltic Pride, qui s'inscrit dans le cadre d'un festival de cinq jours sur l'égalité en droits des minorités sexuelles. « Trop de gens, ici, sont privés d'une vie normale parce qu'ils ne peuvent pas dire qui ils sont. Nous, les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres des trois États baltes, nous défilons ensemble parce que nous avons les mêmes problèmes et que nous voulons dire aux autres que nous existons, que nous avons les mêmes problèmes qu'eux et les mêmes droits », a déclaré Linda Freimane, de l'organisation lettonne Mozaika. Des militants d'Amnesty International venus de plus de 20 pays participeront à la parade ce samedi dans le centre de Vilnius, entre 12h00 et 14h30, aux côtés de militants LGBT d'Estonie, de Lettonie et de Lituanie.