Peine de mort

  • Problème

Précisions concernant la peine de mort

La peine de mort porte atteinte à deux droits humains essentiels : le droit à la vie et le droit de ne pas subir d’acte de torture. Ces deux droits sont protégés par la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée par l’ONU en 1948.

Les normes internationales suivantes interdisent explicitement le recours à la peine de mort, hormis en temps de guerre :

  • Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques
  • Protocole n° 6 à la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales (Convention européenne des droits de l’homme)
  • Protocole à la Convention américaine relative aux droits de l’homme, traitant de l’abolition de la peine de mort

La Convention européenne des droits de l’homme (Protocole n° 13) interdit le recours à la peine de mort en toutes circonstances, y compris en temps de guerre.

Même si le droit international prévoit que la peine de mort peut être utilisée pour les crimes les plus graves, comme le meurtre, Amnesty International pense que ce châtiment n’est jamais la solution.

Méthodes d’exécution

Les méthodes d’exécution utilisées aujourd’hui dans le monde sont nombreuses et variées :

• Décapitation
• Électrocution
• Exécution d’une balle dans la nuque ou par un peloton d’exécution
• Injection létale
• Pendaison

CONDAMNATIONS À MORT ET EXÉCUTIONS EN 2016

Consultez le dernier rapport d’Amnesty International sur la peine capitale dans le monde.

Repères

104

pays avaient complètement aboli la peine de mort fin 2016.

1 032

personnes ont été exécutées en 2016 (sans compter la Chine), soit une baisse de 37 % par rapport à 2015.

Des milliers

de personnes auraient été exécutées en Chine, mais les statistiques relatives à la peine de mort restent un secret d’État.

Aidez à empêcher le rétablissement de la peine de mort aux Philippines. Agissez dès maintenant et envoyez un courriel à tous les membres du gouvernement philippin amenés à voter ce projet de loi dans les semaines à venir.

Empêchez le rétablissement de la peine de mort aux Philippines

Agir maintenant