Filtres appliqués

10 046 resultats

Trier par
Justice

Troy Davis bénéficie d’un sursis

Troy Davis s’est vu accorder un sursis moins de deux heures avant l’heure prévue pour son exécution par injection létale dans l’État de Géorgie. Il est dans le couloir de la mort depuis dix-sept ans, ayant été déclaré coupable d’un meurtre qu’il a cependant toujours nié avoir commis. La Cour...

Libération de l’un des plus anciens prisonniers politiques du Myanmar

L’un des plus anciens prisonniers politiques du Myanmar a été libéré en même temps qu’au moins six autres prisonniers d’opinion. U Win Tin – journaliste âgé de soixante-dix-huit ans, dissident bien connu et haut responsable du principal parti d’opposition, la Ligue nationale pour la démocratie...
Myanmar Justice

Myanmar : une militante risque d’être torturée

Une dirigeante d’un mouvement militant opposé au gouvernement du Myanmar risque toujours d’être torturée, après son arrestation survenue mercredi dernier. Nilar Thein était entrée dans la clandestinité il y a plus d’un an, après avoir organisé certaines des premières manifestations...
Japon Peine de mort

Le Japon doit adopter un moratoire sur les exécutions

Trois hommes ont été exécutés au Japon jeudi 11 septembre. Amnesty International demande au gouvernement japonais d’adopter immédiatement un moratoire sur les exécutions. L’organisation a appelé le nouveau ministre japonais de la Justice, Yasuoka Okiharu, à procéder à un réexamen approfondi de la...
Argentine Peine de mort

L’Argentine abolit la peine de mort

L’Argentine a, en ratifiant il y a peu deux protocoles, pris des initiatives qui étayent sans équivoque la récente abolition de la peine de mort dans ce pays. En prenant cette mesure, l’Argentine a ouvert la voie aux autres pays. Elle est devenue le sixième pays à avoir ratifié tous les instruments...
Maroc et Sahara Occidental Censure et liberté d’expression

Maroc : un blogueur emprisonné pour avoir exprimé, pourtant pacifiquement, ses opinions

Lundi 8 septembre, un blogueur Marocain a été condamné à deux ans d’emprisonnement, ce qui constitue une première. Mohamed Erraji a également été condamné à verser une amende de 5 000 dirhams (environ 445 euros) pour « manquement au respect dû au roi ». Il n’est pas le premier Marocain emprisonné...