Filtres appliqués

147 resultats

Trier par
Russie Conflit armé

Russie/Ukraine. Amnesty International appelle au respect du droit international humanitaire et relatif aux droits humains alors que la perspective d’un conflit armé étendu se précise

En réaction aux informations selon lesquelles le président Vladimir Poutine a ordonné des « opérations de maintien de la paix » dans la « République populaire de Donetsk » et la « République populaire de Lougansk », dans l’est de l’Ukraine, Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty...
Russie Censure et liberté d’expression

Russie. Il faut libérer deux membres LGBTI d’une famille qui encourent jusqu’à huit ans et demi de prison en Tchétchénie

À la veille du jugement le 22 février 2022 de Salekh Magamadov et Ismaïl Issaïev, deux Tchétchènes membres de la même famille qui encourent jusqu’à huit ans et demi de prison après avoir été accusés à tort d’avoir « aidé des groupes armés illégaux », Marie Struthers, directrice du programme Europe...
Russie Censure et liberté d’expression

Russie. Les autorités fédérales doivent assurer la libération de Zarema Moussaïeva et cesser d’intimider les détracteurs de Ramzan Kadyrov

Les autorités fédérales russes doivent intervenir de toute urgence concernant l’enlèvement de Zarema Moussaïeva, mère du défenseur des droits humains Aboubakar Yangoulbaïev, en vue de garantir sa libération immédiate et de mettre un terme à la persécution visant ceux qui critiquent les autorités...
Afrique de l’Ouest et Afrique centrale Censure et liberté d’expression

Niger. La condamnation de deux journalistes d’investigation marque un durcissement de la répression de la liberté de la presse

La récente condamnation au Niger de deux journalistes d’investigation pour avoir relayé les conclusions d’une ONG internationale marque un tournant très inquiétant dans la répression de plus en plus dure qu’exercent les autorités contre les médias critiques, a déclaré Amnesty International le...
Cameroun Censure et liberté d’expression

Cameroun. La libération des étudiants condamnés à 10 ans de prison pour une blague sur Boko Haram est un grand soulagement

En réaction à la libération des trois étudiants camerounais condamnés en 2016 à 10 ans d’emprisonnement pour avoir partagé un SMS sarcastique faisant référence à Boko Haram, Samira Daoud, directrice pour l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré : « La libération...