191 resultats

États-Unis Discrimination raciale

États-Unis. Suite à une action en justice, la police de New York doit remettre des documents relatifs à la surveillance des manifestations de Black Lives Matter

La Cour suprême de l’État de New York a statué en faveur d’Amnesty International et du projet STOP (Surveillance Technology Oversight Project) dans le cadre de leur action lancée conjointement au titre de l’article 78 et a ordonné au Département de police de la ville de New York (NYPD)...
Technologie et droits humains

Le Rapport sur les droits humains de Meta passe sous silence la menace réelle que représente l’entreprise pour ces droits de par le monde

Alia Al Ghussain, chargée de campagne, Amnesty Tech La semaine dernière, Meta a publié son premier rapport annuel sur les droits humains, couvrant toutes les plateformes et tous les produits de l’entreprise, notamment Facebook, Instagram et WhatsApp. Assiégée par une série de scandales à la suite...
Entreprises et droits humains

Projet Pegasus. Un an après, la crise des logiciels espions se poursuit parce que des mesures énergiques n’ont pas été prises contre le secteur de la surveillance

Un an après les révélations concernant le Projet Pegasus, l’absence de moratoire mondial sur la vente de logiciels espions permet au secteur de la surveillance de poursuivre ses activités de façon incontrôlée, a déclaré Amnesty International le 18 juillet. Le Projet Pegasus a révélé que des...
Europe et Asie Centrale Censure et liberté d’expression

Adoption de la loi de l’Union européenne sur les services numériques : quelles implications pour les droits humains et pour les modèles économiques aux effets nocifs des géants du numérique

Le 5 juillet 2022, la loi de l’Union européenne sur les services numériques a été adoptée par un vote du Parlement européen1 . Cette règlementation historique en matière de services numériques a traversé les étapes du processus législatif en un temps record et elle devrait avoir un effet aussi...
Censure et liberté d’expression

Espagne. Le scandale du logiciel espion Pegasus illustre le risque que les services de renseignement agissent en toute impunité

Alors que Pedro Sánchez, le Premier ministre espagnol, s’est exprimé devant le Congrès des députés jeudi 26 mai au sujet de l’utilisation par les services espagnols de renseignement (le CNI) du logiciel Pegasus, afin d’espionner des figures politiques, Amnesty International a demandé aux autorités...