Filtres appliqués

152 resultats

Trier par

Émirats arabes unis

Plus d’une vingtaine de prisonniers d’opinion, dont le défenseur des droits humains bien connu Ahmed Mansour, étaient toujours en détention aux Émirats arabes unis. La liberté d’expression est restée limitée dans le pays ; des mesures ont été adoptées pour réduire au silence les habitant·e·s du...
Émirats arabes unis Censure et liberté d’expression

Enfermé pour avoir fait valoir la vérité face aux puissants : Ahmed Mansoor, Émirats arabes unis : Écrire pour les droits 2023

Les participant·e·s en apprennent davantage sur la liberté d’expression et sur ce qui arrive lorsque ce droit est bafoué, au travers du cas réel d’Ahmed Mansoor, dont la détention arbitraire et à l’isolement prolongé dans des conditions déplorables s’apparente à de la torture. Dans le cadre de...
Émirats arabes unis Militant·e·s et défenseur·e·s des droits humains

Émirats arabes unis: Action complémentaire: Un prisonnier d’opinion dans un état critique: Ahmed Mansoor

Les conditions physiques et psychologiques du défenseur des droits humains et prisonnier d’opinion Ahmed Mansoor se sont détériorées considérablement, après trois mois passés en grève de la faim continue afin de protester contre ses conditions de détention. Il n’est plus capable de marcher sans...
Émirats arabes unis Censure et liberté d’expression

Émirats arabes unis: Action complémentaire: Un prisonnier d’opinion detenu dans des conditions deplorables: Ahmed Mansoor

Le 7 septembre 2019, le défenseur des droits humains Ahmed Mansoor a entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, après que des gardiens de prison l’ont frappé. Il a poursuivi son jeûne au moins jusqu’à la fin octobre et son état de santé s’est dégradé. Les...
Émirats arabes unis Militant·e·s et défenseur·e·s des droits humains

Émirats arabes unis: Un prisonnier d’opinion met un terme à sa grève de la faim

À la mi-avril, le défenseur des droits humains Ahmed Mansoor a mis un terme à la grève de la faim qu’il observait depuis un mois. Depuis lors, ses conditions de détention se sont légèrement améliorées : il a été autorisé à recevoir des visites de sa famille et a pu passer un appel téléphonique à...