récents

2 690 résultats

  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Homicides illégaux

Indonésie. Au moins 60 trafiquants de stupéfiants présumés victimes des tirs de la police

Le nombre d'homicides de trafiquants de drogue présumés imputables à la police a connu une forte hausse en Indonésie en 2017, une hausse alarmante qui semble indiquer que les autorités s’inspirent de la « guerre contre la drogue » meurtrière menée aux Philippines voisines, a déclaré Amnesty International mercredi 16 août 2017. Au moins 60 trafiquants présumés ont été tués par la police – parfois appuyée par l’agence indonésienne de lutte contre les produits stupéfiants (BNN) – depuis le 1er janvier, alors que ce chiffre s’élève à 18 pour l’année 2016, d'après les données recueillies par Amnesty International.

Date:
16 août 2017
  • Recherches
  • Cameroun
  • Groupes armés

Cameroun: Chambres de torture secrètes au Cameroun: Violations des droits humains et crimes de guerre dans la lutte contre Boko Haram

Le présent rapport va plus loin. Il passe notamment en revue les cas de 101 personnes détenues au secret, torturées et, pour certaines d’entre elles, tuées par les forces de sécurité camerounaises entre mars 2013 et mars 2017, dans des centres gérés par l’armée et les services de renseignement. Bien que de telles pratiques soient contraires au droit international et à la législation camerounaise, le recours à la torture par des agents de l’État dans le cadre de la lutte contre Boko Haram est aujourd’hui très répandu et banalisé, et ce en toute impunité.

Date:
20 juillet 2017
Index AI:
AFR 17/6536/2017
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Conflit armé

Atrocités au Soudan du Sud. Le grenier à blé du pays transformé en champ de la mort

Près d’un million de personnes déplacées de force dans la région d’Équatoria ; c’est la crise des réfugiés qui s’aggrave le plus vite dans le monde. Des civils abattus, tués à coups de machettes et brûlés vifs chez eux. Des femmes et des jeunes filles enlevées et victimes de viols collectifs. La nouvelle ligne de front dans le conflit au Soudan du Sud a contraint des centaines de milliers de personnes à fuir la fertile région d’Équatoria au cours de l’année écoulée, et génère des atrocités, la famine et la peur, écrit Amnesty International dans une nouvelle synthèse publiée le 4 juillet 2017.

Date:
4 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Peine de mort

Nigeria. La justice néerlandaise accuse Shell de complicité dans les exécutions arbitraires des « neuf Ogonis »

Une nouvelle affaire pourrait mettre fin à des décennies d’impunité Depuis plus de 20 ans, Esther Kiobel se bat pour obtenir justice au nom de son mari Le géant pétrolier Shell est accusé de complicité dans l’arrestation, la détention et l’exécution illégales de neuf hommes, pendus par le régime militaire nigérian dans les années 1990, est en mesure de révéler Amnesty International ce jeudi 29 juin 2017, la multinationale se retrouvant, aux Pays-Bas, au cœur d’une nouvelle affaire explosive concernant quatre de ces exécutions.

Date:
29 juin 2017
  • Recherches
  • Madagascar
  • Détention illégale

Madagascar: Communication adressée au Comité des Droits de l'Homme des Nations Unies: 120eme Session, 3-27 Juillet 2017

Amnesty International adresse la présente note au Comité des droits de l'homme des Nations unies en amont de l'examen par celui-ci du quatrième rapport périodique de Madagascar sur sa mise en œuvre du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Cette communication ne constitue pas un compte-rendu exhaustif des préoccupations d’Amnesty International et concerne en premier lieu les questions relatives au droit à la vie, aux pratiques traditionnelles discriminatoires, au droit à la liberté et à la sécurité des personnes et au droit à la liberté d'expression.

Date:
27 juin 2017
Index AI:
AFR 35/6419/2017
  • Recherches
  • République démocratique du Congo (RDC)
  • Groupes armés

République démocratique du Congo: Le gouvernement doit coopérer avec l’équipe d’experts chargés d’enquêter sur la crise au Kasaï

Le Conseil des droits de l'homme a adopté une résolution demandant au Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme d'envoyer une équipe d'experts internationaux pour recueillir et préserver les informations, et établir les faits et les circonstances concernant les violations présumées des droits humains et du droit international humanitaire commises dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo.

Date:
23 juin 2017
Index AI:
AFR 62/6586/2017
  • Recherches
  • Afghanistan
  • Censure et liberté d'expression

Afghanistan: Les forces de sécurité font une nouvelle fois preuve d’un mépris cruel pour la vie humaine

En ouvrant le feu sur une tente pleine de manifestants, les forces de sécurité afghanes ont fait preuve d’un mépris cruel pour la vie humaine. Les manifestants sur qui les forces de sécurité ont ouvert le feu le 19 juin 2017 au soir protestaient pacifiquement contre la détérioration de la situation en matière de sécurité dans le pays, et contre les très nombreuses morts parmi les civils depuis l’attaque qui a fait 150 morts et des centaines de blessés le 31 mai à Kaboul, la capitale, et qui était l’attaque contre des civils la plus meurtrière depuis 15 ans.

Date:
21 juin 2017
Index AI:
ASA 11/6557/2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Nigeria. Rapport du comité de l’armée enquêtant sur les allégations de violations des droits humains

En réaction au résumé du rapport du comité de l’armée nigériane enquêtant sur les allégations de violations des droits humains, Osai Ojigho, directrice d'Amnesty International Nigeria, a déclaré :  « Nous maintenons les conclusions de nos recherches et réitérons notre demande en faveur d'une enquête indépendante, impartiale et approfondie – des critères que ce comité n’a pas remplis jusqu’à présent.

Date:
15 juin 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Conflit armé

Myanmar. Conflit dans le nord du pays : les minorités ethniques exposées à toute une série de violations, dont des crimes de guerre

Des civils appartenant à des minorités ethniques sont victimes de graves violations, dont des crimes de guerre, aux mains de groupes ethniques armés et de l’armée myanmar qui s’affrontent dans l’État kachin et le nord de l’État chan, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public mercredi 14 juin et préparé à l’issue de trois missions effectuées récemment dans la zone de conflit. Intitulé “All the Civilians Suffer”: Conflict, Displacement and Abuse in Northern Myanmar, ce rapport décrit les atteintes aux droits fondamentaux commises par des membres de la Tatmadaw (nom donné aux forces armées du Myanmar) : actes de torture et exécutions extrajudiciaires, bombardements aveugles de villages civils, entraves aux déplacements et restrictions à l’aide humanitaire.

Date:
14 juin 2017
  • Recherches
  • République démocratique du Congo (RDC)
  • Groupes armés

RDC: SEULE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE INTERNATIONALE POURRA GARANTIR QUE LES VICTIMES D’ATTEINTES AUX DROITS HUMAINS DANS LA RÉGION DU KASAÏ OBTIENNENT JUSTICE, VÉRITÉ ET RÉPARATION

Face au conflit violent qui déchire la région du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), et a contraint 1,3 million de personnes à fuir, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies doit réagir de toute urgence. Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se sont rendues coupables de centaines d’exécutions extrajudiciaires et d’autres infractions au droit international dans le cadre de ce conflit, qui touche aujourd’hui huit provinces et a fait entre 500 et 1 000 morts, selon les estimations.

Date:
12 juin 2017
Index AI:
IOR 40/6421/2017
  • Nouvelles
  • Afghanistan
  • Conflit armé

Afghanistan. Les forces de sécurité ouvrent le feu sur des manifestants criant leur colère après l'attentat de Kaboul

Les forces de sécurité afghanes ont ouvert le feu le 2 juin sur une foule de manifestants protestant contre l'insécurité au lendemain de l'attentat du 31 mai à Kaboul. En réaction, Biraj Patnaik, directeur pour l'Asie du Sud à Amnesty International, a déclaré : « Le recours à la force excessive et meurtrière contre des manifestants criant leur colère au lendemain de l'un des attentats les plus sanglants en Afghanistan témoigne du mépris des autorités à l'égard de la vie des simples citoyens.

Date:
2 juin 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Mexique. De nouveaux éléments tendent à prouver que l’armée a procédé à une exécution et révèlent une stratégie défaillante en matière de sécurité

Une vidéo, qui constitue un élément nouveau dont l’authenticité a été vérifiée de manière indépendante par Amnesty International, montre des hommes en uniformes de l’armée mexicaine abattant une personne lors d’une opération de sécurité dans le centre du Mexique, ce qui indique qu’il est urgent que les militaires cessent de remplir des missions de police, a déclaré Amnesty International jeudi 25 mai 2017, alors qu’est examiné actuellement au Mexique un texte de loi qui autoriserait l’armée à jouer le rôle de la police.

Date:
24 mai 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Détention

Philippines. « Guerre contre la drogue » : une enquête fiable et impartiale s’impose après la découverte d’une « cellule secrète »

Après la suspension, le vendredi 28 avril, de plus d’une dizaine de policiers et l'annonce de l’ouverture d’une enquête interne sur la découverte de 12 personnes détenues illégalement à Manille dans une « cellule secrète » surpeuplée pour des accusations liées à la drogue, Champa Patel, directrice pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré : « C'est un rappel alarmant de la profondeur de la crise des droits humains déclenchée par la « guerre contre la drogue » du président Duterte.

Date:
28 avril 2017
  • Nouvelles
  • Philippines
  • Homicides illégaux

Sommet de l’ANASE. Les dirigeants des pays membres doivent prendre position contre le bain de sang que connaissent les Philippines

Alors que les preuves de l’implication des autorités dans les milliers d’exécutions extrajudiciaires perpétrées au nom de la « guerre contre la drogue » du président philippin Rodrigo Duterte s’accumulent, Amnesty International appelle les dirigeants des pays de la région à prendre position contre ces possibles crimes contre l’humanité lors du 30e sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) à Manille cette semaine.

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides illégaux

Égypte. Une vidéo montrant des exécutions extrajudiciaires offre un aperçu des violations commises par l'armée dans le nord du Sinaï

Les informations recueillies par Amnesty International confirment que des membres de l'armée égyptienne sont responsables d'au moins sept homicides illégaux, dont les homicides à bout portant d'un homme non armé et d'un mineur de 17 ans. Des experts de l'organisation ont analysé les images vidéo divulguées, sur lesquelles on peut voir les homicides, et les ont comparées à des photographies et à une vidéo publiée sur Youtube par l'armée égyptienne.

Date:
21 avril 2017