récents

6 803 résultats

  • Campagnes
  • Asie et Pacifique
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Chine: EXÉCUTION IMMINENTE D’UN ANCIEN FONCTIONNAIRE

Un ancien fonctionnaire, accusé d’avoir tué une jeune femme, a été condamné à mort. Sa famille a émis de sérieux doutes quant à l’équité de son procès et il soutient qu’il a formulé ses « aveux » après avoir subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Il pourrait être exécuté à tout moment.

Date:
23 mai 2017
Index AI:
ASA 17/6326/2017
  • Campagnes
  • Iran
  • Détention

Iran: MENACÉE DE REPRÉSAILLES POUR AVOIR DÉNONCÉ LE MASSACRE DE 1988

La prisonnière d'opinion Maryam Akbari Monfared a été menacée de trois ans de prison supplémentaires et d’un transfert dans une prison éloignée, en représailles à des lettres ouvertes dans lesquelles elle a réclamé vérité et justice pour son frère et sa sœur, victimes d’exécutions extrajudiciaires en 1988. Elle est détenue depuis 2009 à la prison d'Evin, à Téhéran, où elle purge une peine de 15 ans de réclusion.

Date:
22 mai 2017
Index AI:
MDE 13/6267/2017
  • Recherches
  • Indonésie
  • Droits des personnes LGBT

Indonésie: Il faut annuler la déclaration de culpabilité et la condamnation à la fustigation de deux hommes gays en Aceh

Amnesty International engage les autorités de l’Aceh à annuler immédiatement la déclaration de culpabilité et la condamnation à 85 coups de canne de deux hommes gays pour relations sexuelles consenties entre personnes du même sexe (liwath) par le tribunal de la charia. C’est la première fois que des condamnations sont prononcées pour ce type de relations, érigées en infraction dans le Code pénal de l’Aceh (Qanun Jinayat), entré en vigueur en octobre 2015.

Date:
17 mai 2017
Index AI:
ASA 21/6279/2017
  • Campagnes
  • Turquie
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Turquie: IL FAUT GARANTIR LA SÉCURITÉ DE TROIS HOMMES EXTRADÉS

Trois ressortissants turcs, arrêtés et détenus de manière arbitraire en Malaisie du 2 au 4 mai au titre de la législation antiterroriste, ont été extradés vers la Turquie le 11 mai. Ils sont actuellement détenus en Turquie et risquent d'être victimes de nouvelles violations des droits humains, notamment de torture et d'autres mauvais traitements.

Date:
15 mai 2017
Index AI:
EUR 44/6256/2017
  • Campagnes
  • Bahreïn
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Bahreïn: UN MEMBRE DE L’OPPOSITION RISQUE D’ÊTRE TORTURÉ

Le 5 mai, Nizar al Qari, membre du parti d'opposition al Wefaq, a été arrêté et conduit à la Direction des enquêtes criminelles (CID), où il dit avoir été privé de sommeil et menotté dans le dos pendant de longues périodes au cours de sa détention. Le 8 mai, il a été inculpé de « rassemblement illégal à Diraz » puis ramené dans les locaux de la CID, où il risque d’être soumis à des actes de torture et d'autres mauvais traitements.

Date:
15 mai 2017
Index AI:
MDE 11/6259/2017
  • Nouvelles
  • Malaisie
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Malaisie. Trois ressortissants turcs extradés risquent de subir des actes de torture

En réaction à l'extradition de trois Turcs soupçonnés d'entretenir des liens avec le mouvement de Gülen en Turquie, qui avaient été placés en détention arbitraire au titre de la Loi sur les atteintes à la sécurité (Mesures spéciales) en Malaisie, Josef Benedict, directeur adjoint du programme Asie du Sud-Est et Pacifique d'Amnesty International, a déclaré : « En renvoyant ces trois hommes soupçonnés d'entretenir des liens avec le mouvement de Fethullah Gülen en Turquie, les autorités malaisiennes mettent en péril leur liberté et leur bien-être.

Date:
12 mai 2017
  • Campagnes
  • Bahreïn
  • Détention

Bahreïn: UNE VICTIME DE DISPARITION FORCÉE VA ÊTRE JUGÉE PAR UN TRIBUNAL MILITAIRE

Le 9 mai, l’affaire de Fadhel Sayed Abbas Hasan Radhi a été renvoyée devant un tribunal militaire. Ni la famille de cet homme ni son avocat n’ont été informés des charges retenues contre lui. Fadhel Sayed est victime d’une disparition forcée depuis son arrestation, en septembre 2016, et risque par conséquent de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements.

Date:
12 mai 2017
Index AI:
MDE 11/6224/2017
  • Recherches
  • Gambie
  • Militants et défenseurs des droits humains

LES PRIORITES EN MATIERE DE DROITS DE L'HOMME DU NOUVEAU GOUVERNMENT GAMBIEN

Dans ce document, Amnesty International exhorte le nouveau gouvernement gambien à: Garantir la liberté d'expression; Garantir la liberté de réunion; Mettre fin à l'arrestation, la détention arbitraire et la torture ; Renforcer le système judiciaire; Prendre des mesures pour abolir la peine de mort; Protéger et promouvoir les droits des femmes et des filles; Assurer la non-discrimination; Promouvoir et protéger les droits économiques, sociaux et culturels; Respecter pleinement les obligations internationales et régionales en matière de droits de l'homme; Mettre fin à l'impunité pour les violations des droits de l'homme ".

Date:
28 avril 2017
Index AI:
AFR 27/6123/2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Détention

Philippines. « Guerre contre la drogue » : une enquête fiable et impartiale s’impose après la découverte d’une « cellule secrète »

Après la suspension, le vendredi 28 avril, de plus d’une dizaine de policiers et l'annonce de l’ouverture d’une enquête interne sur la découverte de 12 personnes détenues illégalement à Manille dans une « cellule secrète » surpeuplée pour des accusations liées à la drogue, Champa Patel, directrice pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré : « C'est un rappel alarmant de la profondeur de la crise des droits humains déclenchée par la « guerre contre la drogue » du président Duterte.

Date:
28 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Mexique. La nouvelle loi relative à la torture offre une lueur d'espoir mais il faut que justice soit réellement rendue

La nouvelle loi mexicaine relative à la torture représente une avancée appréciable dans le contexte de la crise des droits humains que connaît le pays. Les autorités doivent à présent veiller à ce que les responsables de ces crimes de droit international soient déférés à la justice, a déclaré Amnesty International. Le Congrès du Mexique a finalement adopté la Loi générale relative à la torture, qui avait été promise il y a plus de deux ans par le président mexicain à la suite du tollé provoqué dans le pays par les violations massives des droits humains commises dans l'affaire des 43 étudiants disparus.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Censure et liberté d'expression

Venezuela. La « chasse aux sorcières » contre les dissidents s’intensifie sur fond de crise politique

Les autorités vénézuéliennes utilisent le système judiciaire de manière illégale pour intensifier les persécutions et les sanctions à l’égard de ceux qui ne partagent pas leurs opinions, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport (en anglais) publié le 26 avril, alors que plusieurs personnes sont mortes et des centaines ont été blessées et emprisonnées dans le contexte des manifestations qui se multiplient dans tout le pays.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

États-Unis. 100 dispositions par lesquelles Donald Trump a menacé les droits humains durant ses 100 premiers jours à la présidence

Washington – Alors que s'achèvent les 100 premiers jours de la présidence de Donald Trump, Amnesty International a compilé la liste de 100 dispositions par lesquelles son administration a tenté de saper les droits humains aux États-Unis et dans le monde – parfois avec succès, parfois en se heurtant à un mouvement de résistance puissant et en pleine expansion. « Ces 100 premiers jours illustrent la dangerosité du programme de Donald Trump, mais sont aussi une feuille de route pour le contrer et protéger les droits fondamentaux aux États-Unis et dans le monde, a déclaré Margaret Huang, directrice d'Amnesty International États-Unis.

Date:
25 avril 2017
  • Campagnes
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Mexique: LA LOI GÉNÉRALE CONTRE LA TORTURE A ÉTÉ AMÉLIORÉE ET ADOPTÉE

Le 19 avril, la chambre basse du Congrès mexicain a approuvé sa version de la Loi générale contre la torture et l’a renvoyée au Sénat pour approbation finale avant qu’elle n’entre en vigueur. Cette version finale est une amélioration du précédent projet de loi, et les quatre articles rétrogrades au sujet desquels Amnesty International s’inquiétait ont été améliorés.

Date:
25 avril 2017
Index AI:
AMR 41/6119/2017