récents

6 785 résultats

  • Nouvelles
  • Soudan
  • Liberté de la presse

Soudan. Les actes de torture infligés à des journalistes de Channel 4 confirment la nécessité d’enquêter sur les attaques chimiques au Darfour

Les actes de torture infligés à deux journalistes enlevés alors qu’ils se rendaient au Djebel Marra, dans la région soudanaise du Darfour, constituent non seulement un grave affront à la liberté de la presse, mais aussi la preuve que les autorités du Soudan ont quelque chose à cacher sur place, a déclaré Amnesty International mardi 4 avril avant la diffusion d’un documentaire relatant le calvaire qu’ils ont vécu pendant six semaines.

Date:
5 avril 2017
  • Nouvelles
  • Australie
  • Responsabilité des entreprises

La multinationale espagnole Ferrovial empoche des millions en tirant profit de la torture infligée par l'Australie aux réfugiés sur l'île de Nauru

La multinationale responsable de la gestion du centre de « traitement » des réfugiés établi par le gouvernement australien sur l'île de Nauru empoche des millions de dollars en tirant profit d’un système où le traitement des réfugiés et des demandeurs d’asile s'apparente à de la torture, a déclaré Amnesty International le 5 avril 2017. Sa nouvelle synthèse, intitulée L'île du désespoir, dévoile que le géant espagnol Ferrovial et sa filiale australienne Broadspectrum se rendent complices du système de « traitement » des réfugiés cruel et secret instauré par l'Australie sur cette île du Pacifique, et qu’ils en tirent de vastes profits.

Date:
5 avril 2017
  • Campagnes
  • Émirats arabes unis
  • Détention

Émirats arabes unis: UN UNIVERSITAIRE ÉMIRIEN CONDAMNÉ À 10 ANS DE RÉCLUSION

Le 29 mars, la Cour d’appel fédérale des Émirats arabes unis a condamné Nasser bin Ghaith, éminent économiste et universitaire émirien, à une peine de 10 années de réclusion. Il a été déclaré coupable de divers chefs d’accusation, notamment d’« insulte envers les Émirats arabes unis ». Cet homme est un prisonnier d’opinion.

Date:
4 avril 2017
Index AI:
MDE 25/5997/2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Jordanie. Le président soudanais Omar el Béchir doit être arrêté et remis à la CPI

La Jordanie doit arrêter immédiatement le président soudanais Omar el Béchir et le remettre à la Cour pénale internationale (CPI) pour qu'il réponde des accusations de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, a déclaré Amnesty International mercredi 29 mars alors que le président soudanais arrivait à Amman pour le sommet de la Ligue arabe. « En tant que signataire du Statut de Rome, qui a établi la CPI, la Jordanie est tenue d'arrêter Omar el Béchir et de le remettre à la Cour, a déclaré Lynn Maalouf, directrice adjointe pour la recherche au bureau régional d'Amnesty International à Beyrouth.

Date:
29 mars 2017
  • Campagnes
  • Bahreïn
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Bahreïn: UN ÉTUDIANT BAHREÏNITE EN DÉTENTION AFFIRME AVOIR ÉTÉ TORTURÉ

L’étudiant bahreïnite Ali Mohamed Hakeem al Arab a été arrêté le 9 février et emmené à la Direction des enquêtes criminelles, où il affirme qu’on l’a torturé pour le contraindre à faire des « aveux ». Il n'a pas été autorisé à consulter un avocat. Il dit avoir été roué de coups dans les jambes après son transfert à la prison de Dry Dock, le 7 mars. Il risque de subir à nouveau des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements.

Date:
29 mars 2017
Index AI:
MDE 11/5982/2017
  • Campagnes
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Mexique: VOTE IMMINENT SUR LE PROJET DE LOI RÉTROGRADE SUR LA TORTURE

La chambre basse du Congrès du Mexique a jusqu’au 30 avril pour voter sur le projet de Loi générale contre la torture. La version actuelle du projet de loi comporte des modifications qui, en cas d’adoption, renforceraient l'impunité dont bénéficient les responsables d’actes de torture et limiteraient l'accès à la justice des auteurs de plaintes pour torture.

Date:
27 mars 2017
Index AI:
AMR 41/5977/2017
  • Campagnes
  • Maroc et Sahara occidental
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Maroc et Sahara occidental: L'AUDIENCE A ETE FIXEE POUR LE PRISONNIER TORTURE EN DETENTION

Ali Aarrass va comparaître devant la Cour de cassation du Maroc le 29 mars, quatre ans après avoir déposé son recours. Il purge une peine de 12 ans d'emprisonnement prononcée injustement contre lui sur la base d'éléments obtenus au moyen de la torture. Il est maintenu à l’isolement depuis octobre 2016.

Date:
27 mars 2017
Index AI:
MDE 29/5973/2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Colombie. La recrudescence des attaques contre une communauté de paix montre que le conflit est toujours actif

La vague incessante de menaces, d’homicides et de déplacements forcés qui affecte des centaines de villageois pacifiques dans le nord-ouest de la Colombie est la preuve que le conflit armé est loin d’être terminé, plusieurs mois après la signature d’un accord de paix, a déclaré Amnesty International à l’occasion du 20e anniversaire de la Communauté de paix de San José de Apartadó. « Il est inquiétant de constater que dans une grande partie de la Colombie, le conflit armé est plus actif que jamais.

Date:
21 mars 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Militants et défenseurs des droits humains

Émirats arabes unis. Un raid nocturne surprise conduit à l'arrestation d'un éminent défenseur des droits humains

À la suite de l'arrestation du militant des droits humains Ahmed Mansoor à 3h15 heure locale, au terme d'une fouille systématique de chaque pièce de son appartement, Lynn Maalouf, directrice pour la recherche au bureau régional d'Amnesty International à Beyrouth, a déclaré : « Amnesty International est révoltée et consternée par ce raid nocturne surprise ayant pour but d'arrêter Ahmed Mansoor, courageux défenseur des droits humains aux Émirats arabes unis.

Date:
20 mars 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Émirats arabes unis. La décision de maintenir Osama al Najjar en détention est «indéfendable»

Les autorités des Émirats arabes unis doivent immédiatement libérer Osama al Najjar, militant de 28 ans, a déclaré Amnesty International le lendemain de la date d'expiration de sa peine de prison. Arrêté le 17 mars 2014, Osama al Najjar a été condamné à trois ans de prison parce qu’il a envoyé des messages sur Twitter au ministre de l'Intérieur pour lui dire son inquiétude quant aux mauvais traitements infligés à son père en prison.

Date:
18 mars 2017
  • Nouvelles
  • Myanmar
  • Homicides et disparitions

Myanmar. Les autorités doivent donner suite dès à présent au rapport de la Commission sur l'État d’Arakan

Les autorités du Myanmar doivent agir immédiatement pour donner suite aux appels urgents lancés dans un rapport intérimaire de la Commission consultative sur l'État d’Arakan, a déclaré Amnesty International jeudi 17 mars. « Les autorités doivent prendre des mesures sans délai pour traduire dans les faits les recommandations de la Commission sur l'État d’Arakan, qui préconisent d’autoriser l'accès de l’aide humanitaire, de mettre fin à l’embargo médiatique dans le nord de l'État d’Arakan et de veiller à ce que les auteurs présumés de violations des droits humains soient tenus pour responsables de leurs actes.

Date:
17 mars 2017
  • Campagnes
  • Arabie saoudite
  • Prisonniers d'opinion

Arabie saoudite: DEUX DISSIDENTS INTERROGÉS POUR MILITANTISME

Deux ressortissants soudanais, qui ont été détenus au secret en Arabie saoudite depuis leur arrestation le 21 décembre 2016 jusqu’au 13 février, ont été interrogés par les autorités saoudiennes au sujet de leur militantisme sur les réseaux sociaux et sont à présent en instance de jugement. On leur a dit qu’ils pourraient être expulsés vers le Soudan, où ils risqueraient d’être victimes de torture et d’autres formes de mauvais traitements.

Date:
17 mars 2017
Index AI:
MDE 23/5897/2017