récents

4 731 résultats

  • Nouvelles
  • Cameroun
  • Conflit armé

Cameroun. Des milliers de personnes dans le monde demandent la libération de trois étudiants emprisonnés pour avoir fait circuler une plaisanterie sur Boko Haram

Plus de 300 000 lettres et pétitions de personnes du monde entier ont été envoyées au président camerounais Paul Biya pour lui demander de faire libérer trois étudiants condamnés chacun à 10 ans d’emprisonnement, par un tribunal militaire, pour avoir fait circuler une plaisanterie sur Boko Haram par SMS, a déclaré Amnesty International mercredi 24 mai. Dans le cadre de la campagne Écrire pour les droits 2016 d’Amnesty International, plus de 310 000 actions ont été menées par des personnes du monde entier pour demander la libération immédiate de Fomusoh Ivo Feh et de ses amis Afuh Nivelle Nfor et Azah Levis Gob.

Date:
23 mai 2017
  • Campagnes
  • Iran
  • Censure et liberté d'expression

Iran: UNE MILITANTE DES DROITS DES FEMMES DANS UN ÉTAT CRITIQUE

La santé de la militante des droits des femmes iraniennes Atena Daemi s’est gravement détériorée. Après 46 jours de grève de la faim, son état de santé est maintenant critique, et son corps a commencé à rejeter les fluides. Malgré les avertissements des médecins, les autorités continuent de refuser de la transférer dans un hôpital extérieur à la prison pour qu’elle y reçoive des soins spécialisés. Amnesty International la considère comme une prisonnière d'opinion.

Date:
23 mai 2017
Index AI:
MDE 13/6322/2017
  • Campagnes
  • Ouganda
  • Censure et liberté d'expression

Ouganda: LIBÉRATION CONDITIONNELLE D’UNE ENSEIGNANTE D’UNIVERSITÉ

Stella Nyanzi, universitaire et féministe, a obtenu une libération conditionnelle. Elle avait été arrêtée le 7 avril puis inculpée d’outrage au président et de violation du droit de celui-ci à la vie privée. Le 25 mai, le tribunal de première instance doit statuer sur une demande d’évaluation psychologique formulée par le procureur.

Date:
22 mai 2017
Index AI:
AFR 59/6284/2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Arabie saoudite. La visite de Donald Trump risque de donner le feu vert à des violations des droits humains

Le président américain Donald Trump entame son premier voyage à l'étranger et se rend au sommet de Riyad, en Arabie saoudite : la lutte contre le terrorisme et la sécurité seront au cœur de ses discussions avec les dirigeants des États du Golfe et des États arabes. Le président devrait également dévoiler des contrats d’armement de plusieurs milliards de dollars avec l'Arabie saoudite. Le fait que les droits humains ne figurent pas à l’ordre du jour risque de favoriser les violations dans une région où les gouvernements bafouent les droits de leurs propres citoyens au nom de la lutte contre le terrorisme et violent le droit international humanitaire dans des conflits alimentés en grande partie par des transferts d'armes américains, a déclaré Amnesty International.

Date:
19 mai 2017
  • Campagnes
  • Laos
  • Prisonniers d'opinion

Laos: TROIS MILITANTS CONDAMNÉS À DES PEINES DE RÉCLUSION À L’ISSUE D’UN PROCÈS SECRET

Selon certaines sources, trois défenseurs des droits humains laotiens, Soukan Chaithad, Somphone Phimmasone et Lodkham Thammavong, ont été condamnés à des peines de 12 à 20 ans de réclusion à l’issue d’un procès secret, en avril 2017. Arrêtées en mars 2016 et détenues au secret pendant plus de deux mois, ces personnes sont des prisonniers d’opinion et doivent par conséquent être libérées immédiatement et sans condition.

Date:
17 mai 2017
Index AI:
ASA 26/6270/2017
  • Recherches
  • Afrique
  • Terrorisme

Les voix critiques étouffées. Les défenseurs des droits humains en danger en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale.

Les défenseurs des droits humains ont toujours joué un rôle essentiel de défense de la liberté, d’opposition à la répression et de promotion de la justice sociale en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Mais plutôt que d’encourager et de faciliter ce travail de promotion et de défense des droits universels civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, les autorités réagissent trop souvent avec hostilité et intolérance vis-à-vis de toute opinion dissidente.

Date:
16 mai 2017
Index AI:
ACT 30/6170/2017
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Censure et liberté d'expression

Afrique de l’Ouest et Afrique centrale. Les attaques contre les défenseurs des droits humains atteignent un niveau inquiétant

• Amnesty International lance une nouvelle campagne mondiale, Osons le courage, pour mettre un coup d’arrêt à la vague d’attaques dont sont victimes les hommes et les femmes qui défendent les droits humains. • Au moins 87 défenseurs des droits humains et 48 journalistes ont été arrêtés arbitrairement en Afrique de l’Ouest depuis 2014. • Tous les cinq jours, un manifestant est tué pendant un rassemblement.

Date:
15 mai 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Censure et liberté d'expression

Mexique. Un cinquième journaliste tué cette année, la liberté d’expression menacée

L’homicide d’un journaliste au Mexique, le cinquième cette année, souligne la situation alarmante de la liberté d’expression dans le pays, a déclaré Amnesty International. Javier Valdez Cárdenas, fondateur de l’organe de presse Río Doce et reporter pour La Jornada et El Noroeste, a été abattu à quelques mètres de son bureau, dans l’État de Sinaloa (nord du Mexique). Javier Valdez Cárdenas était connu pour son travail de journalisme sur la criminalité organisée et le trafic de stupéfiants.

Date:
15 mai 2017
  • Nouvelles
  • Tunisie
  • Censure et liberté d'expression

Tunisie. Des journalistes poursuivis pour avoir critiqué la conduite des forces de sécurité

La condamnation de deux journalistes pour avoir critiqué une violente descente effectuée par les forces de sécurité à leur domicile familial à Tozeur doit être annulée, a déclaré Amnesty International à la veille de leur audience en appel. Les deux journalistes sont en butte à un harcèlement constant de la part des forces de sécurité, qui effectuent régulièrement des descentes à leur domicile, soi-disant à la recherche de leur frère, soupçonné d'avoir des opinions religieuses extrémistes.

Date:
15 mai 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Détention illégale

Venezuela. L'utilisation de tribunaux militaires pour juger des civils compromet l'état de droit

L'utilisation de tribunaux militaires pour juger des civils au Venezuela compromet l'état de droit dans le pays, bafouant la Constitution vénézuélienne et le droit international, a déclaré Amnesty International mercredi 10 mai 2017. « Le recours croissant aux tribunaux militaires pour juger des civils témoigne de la détermination résolue des autorités vénézuéliennes à museler les contestations qui se multiplient et à terroriser quiconque envisage d'exprimer ses opinions, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnesty International.

Date:
10 mai 2017
  • Recherches
  • Afrique
  • Censure et liberté d'expression

Amnesty International appelle les États africains à mettre en œuvre les lignes directrices de la Commission africaine sur le maintien de l'ordre lors des réunions

Amnesty International se félicite de l'adoption des lignes directrices de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples sur le maintien de l'ordre lors des réunions. Amnesty demande aux États africains de mettre en œuvre ces lignes directrices novatrices de toute urgence, et de mettre un terme à la répression généralisée des réunions pacifiques et aux effusions de sang lors des manifestations pacifiques.

Date:
10 mai 2017
Index AI:
AFR 01/6187/2017
  • Campagnes
  • Thaïlande
  • Censure et liberté d'expression

Thaïlande: UN AVOCAT ET DES MILITANTS DÉTENUS POUR DES POSTS SUR FACEBOOK

Le 29 avril, Prawet Prapanukul, avocat, Danai, Wanchai et trois autres hommes ont été arrêtés par des membres d’une force de sécurité militaire conjointe. Ils ont été maintenus en détention dans un lieu inconnu pendant cinq jours. Le 3 mai, le tribunal pénal de Bangkok a ordonné leur placement en détention provisoire. Ils ont été pris pour cibles dans le contexte d’une campagne de répression visant les personnes qui partagent ou expriment sur Internet des points de vue critiques à l’égard des autorités.

Date:
10 mai 2017
Index AI:
ASA 39/6195/2017
  • Campagnes
  • Togo
  • Censure et liberté d'expression

Togo: UNE MILITANTE ARRETEE ET INCULPEE A TORT

Salomée T. Abalodo, agricultrice et dirigeante associative, a été inculpée de « rébellion » et de « participation à une manifestation non autorisée ». Elle a été arrêtée dans le canton de Pagouda (région de la Kara, dans le nord du Togo) le 13 avril, après avoir pris des photos de manifestants blessés et demandé aux autorités locales d'empêcher les forces de sécurité de recourir à une force excessive contre les manifestants pacifiques.

Date:
10 mai 2017
Index AI:
AFR 57/6193/2017
  • Nouvelles
  • Indonésie
  • Censure et liberté d'expression

Indonésie. La condamnation d’Ahok pour blasphème est une

La condamnation et l’incarcération du gouverneur de Djakarta, Basuki Tjahaja Purnama, plus connu sous le nom d’« Ahok », va ternir la réputation de tolérance de l’Indonésie, a déclaré Amnesty International le mardi 9 mai. « Cette décision de justice montre l'iniquité fondamentale de la législation indonésienne sur le blasphème, qui doit être abrogée immédiatement », a déclaré Champa Patel, directrice du bureau régional Asie du Sud-Est et Pacifique d'Amnesty International.

Date:
9 mai 2017