récents

1 511 résultats

  • Nouvelles
  • Cameroun
  • Conflit armé

Cameroun. Des milliers de personnes dans le monde demandent la libération de trois étudiants emprisonnés pour avoir fait circuler une plaisanterie sur Boko Haram

Plus de 300 000 lettres et pétitions de personnes du monde entier ont été envoyées au président camerounais Paul Biya pour lui demander de faire libérer trois étudiants condamnés chacun à 10 ans d’emprisonnement, par un tribunal militaire, pour avoir fait circuler une plaisanterie sur Boko Haram par SMS, a déclaré Amnesty International mercredi 24 mai. Dans le cadre de la campagne Écrire pour les droits 2016 d’Amnesty International, plus de 310 000 actions ont été menées par des personnes du monde entier pour demander la libération immédiate de Fomusoh Ivo Feh et de ses amis Afuh Nivelle Nfor et Azah Levis Gob.

Date:
23 mai 2017
  • Campagnes
  • Côte d'Ivoire
  • Détention illégale

Le courage d’informer : Antoine Assale Tiemoko, le ‘’justicier’’ d’Abidjan

Dans la panoplie des écrits qui fâchent, ceux du journaliste Antoine Assalé Tiémoko sortent du lot. Dans son pays, la Côte d’Ivoire, son journal, l’Éléphant déchaîné, utilise la satire pour dénoncer l’injustice, la corruption, les malversations et autres maux. La satire, ce genre à la fois sérieux et impertinent, mais essentiel à un débat démocratique ouvert est pourtant admise dans le métier de journaliste qu’il exerce.

Date:
16 mai 2017
  • Campagnes
  • Bahreïn
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Bahreïn: UN MEMBRE DE L’OPPOSITION RISQUE D’ÊTRE TORTURÉ

Le 5 mai, Nizar al Qari, membre du parti d'opposition al Wefaq, a été arrêté et conduit à la Direction des enquêtes criminelles (CID), où il dit avoir été privé de sommeil et menotté dans le dos pendant de longues périodes au cours de sa détention. Le 8 mai, il a été inculpé de « rassemblement illégal à Diraz » puis ramené dans les locaux de la CID, où il risque d’être soumis à des actes de torture et d'autres mauvais traitements.

Date:
15 mai 2017
Index AI:
MDE 11/6259/2017
  • Nouvelles
  • Russie
  • Détention illégale

Russie. L'arrestation de militants LGBTI qui essayaient de remettre une pétition sur la Tchétchénie est une mesure de répression impulsive

En réponse à la détention, jeudi 11 mai 2017, de cinq militants LGBTI qui essayaient de remettre au bureau du procureur général une pétition à propos de la Tchétchénie, Denis Krivosheev, directeur adjoint pour l’Europe et l’Asie centrale à Amnesty International, a déclaré :  « Bien que les militants aient été libérés peu de temps après leur arrestation, cette détention impulsive reproduit le schéma habituel des autorités russes qui répriment le militantisme, et constitue une violation des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique et à la liberté de toute personne.

Date:
11 mai 2017
  • Campagnes
  • Indonésie
  • Détention illégale

Indonésie: EXPRESSION D’INTOLÉRANCE AVEC UNE CONDAMNATION POUR BLASPHÈME

Le gouverneur chrétien de Djakarta, « Ahok », a été condamné à deux ans d’emprisonnement le 9 mai 2017, après avoir été déclaré coupable de blasphème à l’égard de l’islam. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion et demande par conséquent sa libération immédiate et inconditionnelle.

Date:
11 mai 2017
Index AI:
ASA 21/6213/2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Détention illégale

Venezuela. L'utilisation de tribunaux militaires pour juger des civils compromet l'état de droit

L'utilisation de tribunaux militaires pour juger des civils au Venezuela compromet l'état de droit dans le pays, bafouant la Constitution vénézuélienne et le droit international, a déclaré Amnesty International mercredi 10 mai 2017. « Le recours croissant aux tribunaux militaires pour juger des civils témoigne de la détermination résolue des autorités vénézuéliennes à museler les contestations qui se multiplient et à terroriser quiconque envisage d'exprimer ses opinions, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques à Amnesty International.

Date:
10 mai 2017
  • Campagnes
  • Togo
  • Censure et liberté d'expression

Togo: UNE MILITANTE ARRETEE ET INCULPEE A TORT

Salomée T. Abalodo, agricultrice et dirigeante associative, a été inculpée de « rébellion » et de « participation à une manifestation non autorisée ». Elle a été arrêtée dans le canton de Pagouda (région de la Kara, dans le nord du Togo) le 13 avril, après avoir pris des photos de manifestants blessés et demandé aux autorités locales d'empêcher les forces de sécurité de recourir à une force excessive contre les manifestants pacifiques.

Date:
10 mai 2017
Index AI:
AFR 57/6193/2017
  • Nouvelles
  • Tchad
  • Détention illégale

Tchad. Les deux activistes torturés pendant leur détention en secret doivent être immédiatement libérés

Les autorités Tchadiennes doivent immédiatement libérer deux activistes de la société civile qui ont été torturés pendant leur détention en secret et dont le verdict du procès sera prononcé demain 4 mai par le tribunal de grande instance de N’Djamena, ont déclaré plusieurs organisations de défense des droits humains et des mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe. Nadjo Kaïna Palmer et Bertrand Solloh Gandere, figures de proue du mouvement de jeunes « Iyina » et membres de la campagne internationale « Tournons la page », ont été torturés par asphyxie avec des sacs en plastique contenant du piment et par noyade avec des jets d’eau à forte pression.

Date:
3 mai 2017
  • Recherches
  • Iran
  • Manifestations

Iran: Il faut libérer les syndicalistes emprisonnés et respecter les droits des travailleurs

En Iran, un certain nombre de syndicalistes croupissent en prison et de nombreux autres sont sous le coup d’une peine d’emprisonnement d’une durée pouvant aller jusqu'à 10 ans uniquement en raison de leurs activités syndicales pacifiques, a déclaré Amnesty International le 30 avril, veille de la Journée internationale des travailleurs du 1er mai.

Date:
30 avril 2017
Index AI:
MDE 13/6147/2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Détention

Philippines. « Guerre contre la drogue » : une enquête fiable et impartiale s’impose après la découverte d’une « cellule secrète »

Après la suspension, le vendredi 28 avril, de plus d’une dizaine de policiers et l'annonce de l’ouverture d’une enquête interne sur la découverte de 12 personnes détenues illégalement à Manille dans une « cellule secrète » surpeuplée pour des accusations liées à la drogue, Champa Patel, directrice pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré : « C'est un rappel alarmant de la profondeur de la crise des droits humains déclenchée par la « guerre contre la drogue » du président Duterte.

Date:
28 avril 2017
  • Campagnes
  • Iran
  • Prisonniers d'opinion

Iran: UN PRISONNIER NÉERLANDO-IRANIEN PRIVÉ DE CHIRURGIE CARDIAQUE

Les autorités iraniennes empêchent Sabri Hassanpour, un ressortissant néerlandais et iranien détenu à la prison d’Evin, à Téhéran, depuis qu’il a été arrêté, le 19 avril 2016, de bénéficier de l’opération à cœur ouvert dont il a besoin de toute urgence. Cet homme a été victime d’une crise cardiaque en prison en novembre 2016.

Date:
28 avril 2017
Index AI:
MDE 13/6153/2017
  • Nouvelles
  • Zambie
  • Détention illégale

Zambie. Il faut abandonner les charges de trahison pesant sur le chef de l’opposition et le libérer immédiatement

Les autorités zambiennes doivent abandonner les charges de trahison forgées de toutes pièces qui pèsent sur le principal leader de l’opposition, Hakainde Hichilema, et sur ses cinq employés et les libérer sans condition, a déclaré Amnesty International mercredi 26 avril, à l’approche de son audience de mise en liberté sous caution. Ces six personnes ont été arrêtées le 11 avril, prétendument pour ne pas avoir cédé le passage à un cortège présidentiel.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Tchad
  • Détention illégale

Tchad. Trois prisonniers d’opinion détenus sans charges depuis trois semaines

Les autorités tchadiennes doivent libérer immédiatement et sans condition trois prisonniers d’opinion arrêtés sans aucune charge et qui ont été détenus en secret pendant plusieurs jours, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Nadjo Kaina Palmer, porte-parole du mouvement citoyen IYINA (on est fatigué en arabe) et Bertrand Sollo, le rapporteur francophone de la même organisation ont été arrêtés respectivement les 6 et 15 avril, alors que Dingamnayal Nely Versinis président du "Collectif tchadien contre la vie chère" a lui, été arrêté le 12 avril.

Date:
25 avril 2017