récents

613 résultats

  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Discrimination

Myanmar. La mission d'établissement des faits tant attendue et si indispensable n’a que trop tardé

La mission d'établissement des faits disposant d’un mandant international pour enquêter sur les violations des droits humains au Myanmar est très attendue, nécessaire de toute urgence et n’a que trop tardé, a déclaré Amnesty International vendredi 24 mars. « L’annonce de la création d’une mission d'établissement des faits internationale indépendante afin d’enquêter sur les violations des droits humains au Myanmar n’a que trop tardé.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Conflit armé

Le monde a une occasion historique d’interdire les armes nucléaires

Par Béatrice Fihn, Martin Butcher et Rasha Abdul Rahim Alors que des experts estiment que le risque d’une explosion nucléaire n’a pas été aussi réel depuis la Guerre froide, les armes nucléaires sont une nouvelle fois une priorité à l’ordre du jour de la communauté internationale. À l’heure où les tensions mondiales, l’incertitude et les risques de conflit entre les États dotés de l’arme nucléaire s’accentuent, ces armes sont brandies comme une menace, augmentant ainsi le risque qu’elles soient utilisées de manière intentionnelle ou non.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Soudan
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Soudan. La nomination à l’organe directeur de l’OIAC est un affront aux victimes d’attaques chimiques

La nomination du Soudan à la vice-présidence du Conseil exécutif de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), en dépit des éléments crédiblesattestant qu’il a utilisé des agents chimiques contre la population dans la région du Djebel Marra (Darfour), est un affront aux victimes, a déclaré Amnesty International vendredi 17 mars 2017. « Il est totalement honteux qu’un État accusé d’avoir utilisé des armes chimiques joue aujourd’hui un rôle central dans l’organisation chargée de prévenir les attaques de ce type, a déclaré Michelle Kagari, directrice adjointe du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International.

Date:
17 mars 2017
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Conflit armé

Syrie. Il est temps que les dirigeants mondiaux fassent en sorte que les millions de victimes de la guerre obtiennent justice, vérité et réparation

Alors que des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité demeurent impunis en Syrie, une campagne lancée par Amnesty International à l’occasion du sixième anniversaire de cette crise appelle les dirigeants mondiaux à prendre des mesures immédiates pour apporter justice, vérité et réparation aux millions de victimes du conflit. La campagne Justice for Syria engage les gouvernements à mettre fin à l’impunité et à faire de l’obligation de rendre des comptes une réalité pour le peuple syrien en soutenant et en finançant le mécanisme d’enquête sur la Syrie adopté par l’Assemblée générale des Nations unies en décembre 2016 et en exerçant leur compétence universelle pour enquêter sur les responsables présumés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés en Syrie et les traduire en justice dans leurs propres tribunaux.

Date:
15 mars 2017
  • Nouvelles
  • Soudan
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Soudan. Il ne faut pas laisser passer l'occasion d'enquêter sur les attaques à l’arme chimique au Darfour

Les États membres de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) doivent exiger une enquête adéquate sur les attaques à l’arme chimique qu’auraient menées les forces gouvernementales soudanaises dans la région du Djebel Marra, au Darfour, a déclaré Amnesty International le 7 mars 2017, alors que le Conseil exécutif de l’OIAC entame une rencontre de quatre jours à la Haye. Dans un rapport publié en septembre 2016, Amnesty International a dévoilé des éléments crédibles qui semblent attester de l'utilisation répétée d'armes chimiques contre des civils, dont de très jeunes enfants, de janvier à août 2016.

Date:
7 mars 2017
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Homicides illégaux

Syrie. Une enquête dévoile les pratiques secrètes du gouvernement à la prison de Saidnaya : pendaisons de masse et extermination

Dans un nouveau rapport, Amnesty International dévoile la campagne d'exécutions extrajudiciaires orchestrée par le gouvernement syrien, qui a procédé à des pendaisons de masse à la prison de Saidnaya. Entre 2011 et 2015, chaque semaine et souvent deux fois par semaine, des groupes englobant jusqu'à 50 prisonniers ont été sortis de leurs cellules et exécutés par pendaison. En cinq ans, jusqu'à 13 000 personnes, pour la plupart des civils soupçonnés de s'opposer au régime, ont été pendues en secret à Saidnaya.

Date:
7 février 2017
  • Nouvelles
  • Israël et territoires palestiniens occupés
  • Conflit armé

Israël et territoires palestiniens occupés. Le regain d’activité de colonisation témoigne d'un mépris flagrant pour le droit international

Le 1er février 2017, Ies autorités israéliennes ont annoncé la construction de 3 000 nouveaux logements dans des colonies illégales en Cisjordanie occupée. Il s’agit de la quatrième annonce de ce type depuis quelques semaines, ce qui souligne la détermination des autorités à bafouer le droit international, a déclaré Amnesty International. Au cours des semaines précédentes, elles ont annoncé la construction de 3 219 logements supplémentaires en Cisjordanie occupée, dont 719 à Jérusalem-Est.

Date:
1 février 2017
  • Recherches
  • Arabie saoudite
  • Conflit armé

Yemen: Réaction d’Amnesty International aux enquêtes de la coalition menée par l’Arabie saoudite

L’Équipe commune d’évaluation des incidents (JIAT), mécanisme d’enquête de la coalition menée par l’Arabie saoudite, a publié une série de conclusions juridiques en août, octobre et décembre 2016 au sujet de certaines frappes aériennes qui ont été dénoncées pour des violations potentielles du droit international humanitaire.

Date:
16 janvier 2017
Index AI:
MDE 31/5494/2017
  • Nouvelles
  • République centrafricaine
  • Groupes armés

République centrafricaine. Auteurs présumés de crimes de guerre en liberté : il est urgent de reconstruire le système judiciaire

Des personnes soupçonnées d’avoir commis des crimes de guerre, notamment des homicides et des viols, pendant le conflit en République centrafricaine, échappent aux enquêtes et aux arrestations et, dans certains cas, côtoient leurs victimes au quotidien, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public mercredi 11 janvier. L’organisation demande que des investissements majeurs soient réalisés pour reconstruire le système judiciaire du pays et mettre sur pied la Cour pénale spéciale, afin d’aider à amener les auteurs présumés à s’expliquer devant la justice.

Date:
11 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Nigeria. 1 000 jours après l'enlèvement des lycéennes de Chibok, il faut redoubler d’efforts pour libérer toutes les personnes captives

Mille jours après l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok, le gouvernement nigérian doit redoubler d'efforts pour garantir la libération des lycéennes et de toutes les autres victimes d'enlèvements collectifs, a déclaré Amnesty International. L'organisation demande à Boko Haram de mettre fin à la souffrance des jeunes femmes et de les libérer immédiatement, ainsi que tous les autres civils actuellement entre leurs mains.

Date:
8 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Irak. Il faut mettre fin aux transferts d'armes irresponsables qui alimentent les crimes de guerre commis par les milices

Les milices alliées au gouvernement irakien ont accès à des armes provenant d'au moins 16 pays  Les récents transferts d'armes favorisent les disparitions forcées, les enlèvements, la torture, les exécutions sommaires et la destruction délibérée de biens civils  L'Irak est le sixième importateur d'armes lourdes dans le monde   Les milices paramilitaires qui opèrent en leur nom au sein des forces armées irakiennes pour combattre le groupe armé se désignant sous le nom d'État islamique (EI) utilisent des armes provenant de stocks militaires irakiens, fournis par les États-Unis, l'Europe, la Russie et l'Iran, pour commettre des crimes de guerre, des attaques de représailles et d'autres atrocités, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport publié le 5 janvier 2017.

Date:
5 janvier 2017
  • Recherches
  • Irak
  • Conflit armé

Irak: L'ARMEMENT DES UNITÉS DE MOBILISATION POPULAIRE (RÉSUMÉ ET RECOMMANDATIONS)

La prolifération des armes et des munitions au sein des groupes armés et des milices en Irak a des effets dévastateurs pour les civils. Elle contribue à une longue série de violations flagrantes et systématiques des droits humains et du droit international humanitaire, et entraîne le pays dans une spirale d'insécurité et d'instabilité.

Date:
5 janvier 2017
Index AI:
MDE 14/5386/2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution historique demandant à Israël de cesser toute activité de colonisation dans les Territoires palestiniens occupés

À la suite de l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d'une résolution demandant à Israël de mettre un terme à toutes les activités de colonisation dans les Territoires palestiniens occupés, Sherine Tadros, responsable du Bureau d'Amnesty International auprès de l'ONU à New York, a déclaré : « Clôturant une année déplorable pour le Conseil de sécurité, où les divisions ont à maintes reprises bloqué l'adoption de résolutions clés visant à protéger les populations les plus exposées, la décision du 23 décembre d'adopter une résolution condamnant les colonies israéliennes illégales est bienvenue.

Date:
23 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Conflit armé

Soudan du Sud. Rejet de l’embargo sur les armes au Conseil de sécurité

Le fait que le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) n’ait pas approuvé, le 23 décembre 2016, la résolution qui consistait à imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud et à sanctionner trois dirigeants sud-soudanais de premier plan en leur interdisant de quitter le territoire et en gelant leurs avoirs a été une immense déception, ont déclaré sept organisations non gouvernementales (ONG) le jour même.

Date:
23 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

La résolution de l'ONU ouvre la voie à l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre commis en Syrie

En réaction à la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU portant création d'un mécanisme international indépendant visant à garantir l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis en Syrie depuis mars 2011, Anna Neistat, directrice chargée des recherches à Amnesty International, a déclaré : « En adoptant cette résolution, l'Assemblée générale contribue à sortir de l'impasse dans lequel se trouvait le Conseil de sécurité en matière d'obligation de rendre des comptes et c'est un premier pas vers la justice pour des milliers de victimes.

Date:
22 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Arabie saoudite. Il faut cesser immédiatement d'utiliser des armes à sous-munitions

L'Arabie saoudite doit immédiatement cesser d'utiliser des bombes à sous-munitions, détruire son stock et adhérer à la Convention sur les armes à sous-munitions, a déclaré Amnesty International après que le royaume a reconnu avoir utilisé au Yémen ces armes non discriminantes par nature. Le général Ahmed al Asiri, porte-parole de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, a déclaré le 19 décembre que la coalition cesserait d'utiliser les bombes à sous-munitions BL-755 fabriquées au Royaume-Uni.

Date:
19 décembre 2016