récents

119 résultats

  • Nouvelles
  • Soudan du Sud
  • Réfugiés

Ouganda. À l’heure où le nombre de réfugiés sud-soudanais vient d’atteindre un million, la communauté internationale doit empêcher une aggravation de la crise

La communauté internationale doit tenir ses promesses en matière de financement et renforcer les engagements financiers déjà pris pour aider l'Ouganda à prendre en charge les réfugiés qu'il accueille sur son sol, alors que le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé que le nombre de réfugiés sud-soudanais dans le pays était désormais d’un million, a déclaré Amnesty International le jeudi 17 août.

Date:
17 août 2017
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Détention illégale

Ouganda. Des dizaines de personnes arrêtées pour avoir participé à des réunions pacifiques

En réaction à l’annonce de la police ougandaise concernant l’arrestation de 56 personnes soupçonnées d’avoir participé à des manifestations illégales, en vertu de la Loi relative au maintien de l’ordre public, un texte comportant de graves lacunes, Muthoni Wanyeki, directrice du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré : « Ce n’est pas la première fois que la police ougandaise procède à des arrestations au mépris le plus absolu des droits garantis par la Constitution, mais cette dernière affaire est clairement absurde.

Date:
21 juillet 2017
  • Campagnes
  • Ouganda
  • Censure et liberté d'expression

Ouganda: UN TRIBUNAL SUSPEND L’ÉVALUATION DE LA SANTÉ MENTALE D’UNE ENSEIGNANTE D’UNIVERSITÉ

Stella Nyanzi, enseignante d’université et féministe, ne sera pas soumise à une évaluation de sa santé mentale, car un tribunal de première instance a suspendu cette évaluation le 25 mai. Ce même tribunal lui avait accordé une libération conditionnelle le 10 mai. Elle est toujours inculpée d’outrage au président et de violation du droit de celui-ci à la vie privée.

Date:
20 juillet 2017
Index AI:
AFR 59/6696/2017
  • Nouvelles
  • Soudan du Sud
  • Réfugiés

Ouganda. La communauté internationale a abandonné les réfugiés sud-soudanais

Par Khairunissa Dhala, spécialiste des droits des réfugiés et des migrants à Amnesty International. À seulement 37 ans, Joyce a déjà tout vu. Son expérience lui a montré que la cruauté humaine était sans limites, mais elle a survécu et peut aujourd’hui témoigner. En septembre 2016, des militaires ont fait irruption à son domicile de Kajo-Keji (Soudan du Sud), où elle vivait avec son mari et leurs enfants.

Date:
12 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Soudan du Sud
  • Réfugiés

Les donateurs manquent à leur devoir envers près d'un million de réfugiés sud-soudanais en Ouganda

Les pays riches manquent à leur obligation d’épauler l'Ouganda pour venir en aide aux milliers de réfugiés qui fuient la mort, le viol et les violations des droits humains au Soudan du Sud, écrit Amnesty International dans un rapport accablant publié à la veille d'un sommet des donateurs de haut niveau à Kampala, la capitale ougandaise. Plus de 900 000 réfugiés ont fui le violent conflit au Soudan du Sud pour trouver refuge en Ouganda, mais en raison du manque de financement, nombre d'entre eux n’ont pas accès aux services élémentaires – nourriture, eau et abri notamment.

Date:
19 juin 2017
  • Campagnes
  • Ouganda
  • Censure et liberté d'expression

Ouganda: LIBÉRATION CONDITIONNELLE D’UNE ENSEIGNANTE D’UNIVERSITÉ

Stella Nyanzi, universitaire et féministe, a obtenu une libération conditionnelle. Elle avait été arrêtée le 7 avril puis inculpée d’outrage au président et de violation du droit de celui-ci à la vie privée. Le 25 mai, le tribunal de première instance doit statuer sur une demande d’évaluation psychologique formulée par le procureur.

Date:
22 mai 2017
Index AI:
AFR 59/6284/2017
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Prisonniers d'opinion

Ouganda. Stella Nyanzi a été libérée mais des accusations absurdes doivent être abandonnées

En réaction à la nouvelle de la libération sous caution de Stella Nyanzi, universitaire féministe au franc parler, après quatre semaines de prison, la directrice adjointe d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l’Afrique et les Grands Lacs, Sarah Jackson, a déclaré : « C’est un grand soulagement que Stella Nyanzi ne soit plus derrière les barreaux, car elle n’aurait jamais dû être arrêtée.

Date:
10 mai 2017
  • Campagnes
  • Ouganda
  • Censure et liberté d'expression

Ouganda: DEMANDEZ LA LIBÉRATION D’UNE ENSEIGNANTE D’UNIVERSITÉ

Stella Nyanzi, une enseignante d’université ougandaise, a été arrêtée le 7 avril puis inculpée d’outrage au président et de violation du droit de celui-ci à la vie privée. Elle est maintenue en détention dans l’attente d’une audience prévue pour le 25 avril et pourrait faire l’objet d’une évaluation psychiatrique.

Date:
19 avril 2017
Index AI:
AFR 59/6060/2017
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Internet et réseaux sociaux

Ouganda. Détention d’une universitaire féministe ayant critiqué le président

Il faut que l’enseignante d’université ougandaise qui a critiqué le président et son épouse sur Facebook soit libérée immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International lundi 10 avril 2017, après que cette femme a été inculpée d’outrage au président et de violation de son droit à la vie privée en vertu de la Loi de 2011 relative à l’utilisation abusive de l’informatique. Les poursuites engagées à son encontre bafouent les obligations qui incombent à l’Ouganda en matière de droit à la liberté d’expression aux termes de la Constitution, ainsi que du droit régional et international relatif aux droits humains.

Date:
10 avril 2017
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Liberté de la presse

Ouganda. Condamnation de l’agresseur d’un journaliste : une victoire rare pour la liberté de la presse

En réaction à la condamnation de Joram Mwesigye, un haut gradé de la police ougandaise, vendredi 10 mars pour l’agression du journaliste Andrew Lwanga, commise en janvier 2015, Abdullahi Halakhe, spécialiste de l’Afrique de l’Est à Amnesty International, a déclaré : « Le jugement du 10 mars 2017 constitue une victoire rare pour la liberté de la presse en Ouganda. Il signifie clairement que les agressions contre des journalistes ne doivent jamais être acceptées ni tolérées, quelles que soient les circonstances.

Date:
10 mars 2017
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Homicides illégaux

Ouganda. Les homicides illégaux doivent être dénoncés et l'obligation de rendre des comptes doit être respectée à la suite d'affrontements meurtriers

Les forces de sécurité ougandaises ne doivent pas délaisser les droits humains en ce qui concerne leur réaction face aux affrontements qui ont eu lieu à Kasese, ce week-end, et qui ont fait au moins 62 morts et donné lieu à des centaines d'arrestations, a déclaré Amnesty International. La police a indiqué qu'au moins 46 membres de la garde royale du souverain local ont été tués et 139 arrêtés au cours des affrontements qui ont eu lieu dans son palais dans la ville de Kasese, dans l'ouest de l'Ouganda.

Date:
28 novembre 2016
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Manifestations

Ouganda. Les propos du ministre visant les personnes LGBTI s’apparentent à une incitation à la haine

Réagissant aux menaces du ministre ougandais de l’Éthique et de l’intégrité Simon Lokodo, qui s’est déclaré prêt à supprimer les activités des militants en faveur des droits des lesbiennes, gays et personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) et à « rééduquer » ces personnes, Amnesty International a déclaré : « Les propos qu’a tenus le ministre, quelques jours après que la police a agressé les participants pacifiques à une fête de la Fierté organisée en privé à Kampala, sont totalement irresponsables et s’apparentent à une incitation à la haine et à la discrimination, a déclaré Sarah Jackson, directrice régionale adjointe d'Amnesty Internationl pour l'Afrique de l’Est, la Corne de l’Afrique et la région des Grands Lacs.

Date:
8 août 2016
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Militants et défenseurs des droits humains

Ouganda. Il faut enquêter sur les cambriolages qui visent les bureaux d'organisations

Ces attaques en série indiquent que les auteurs agissent en toute impunité Kampala, 13 juin 2016 – Les Forces de police ougandaises (UPF) doivent mener dans les meilleurs délais une enquête approfondie et transparente sur une série d'attaques visant des organisations non gouvernementales (ONG) et des défenseurs des droits humains ougandais et amener les responsables présumés à rendre des comptes, ont déclaré 31 organisations ougandaises et internationales de défense des droits humains dans une lettre adressée à l'inspecteur général de la police.

Date:
13 juin 2016
  • Nouvelles
  • Norvège
  • Droits des femmes

Amnesty International publie sa position et des rapports de recherche sur la protection des droits des travailleuses et travailleurs du sexe

« Lorsqu'un client est méchant, il faut le gérer soi-même jusqu’au bout. On n'appelle la police que si on pense qu'on va mourir. Si vous appelez la police, vous perdez tout. » -- Une personne vendant des services sexuels en Norvège Amnesty International publie jeudi 26 mai sa position sur la protection des travailleuses et travailleurs du sexe contre les violations de leurs droits humains et les mauvais traitements, ainsi que quatre rapports révélant les résultats de ses recherches sur ce thème en Papouasie-Nouvelle-Guinée, à Hong Kong, en Norvège et en Argentine.

Date:
26 mai 2016
  • Nouvelles
  • Ouganda
  • Justice internationale

Ouganda. Le président Omar el Béchir doit être arrêté et remis à la CPI

L'Ouganda doit immédiatement arrêter le président soudanais Omar el Béchir et le remettre à la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré Amnesty International le 12 mai 2016. Omar el Béchir, qui fait partie des personnes recherchées par le CPI, est arrivé à Kampala dans la matinée du 12 mai pour assister à la prestation de serment du président Yoweri Museveni. « L'Ouganda doit respecter ses obligations internationales et arrêter Omar el Béchir qui est recherché pour génocide, a déclaré Muthoni Wanyeki, directrice régionale du bureau Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands lacs à Amnesty International.

Date:
12 mai 2016