récents

619 résultats

  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Peine de mort

Syrie. L'exécution extrajudiciaire de Bassel Khartabil est une illustration sinistre des horreurs commises dans les prisons syriennes

Réagissant aux informations faisant état, le 2 août, de l'exécution du militant syro-palestinien Bassel Khartabil, Anna Neistat, directrice de la recherche à Amnesty International, a déclaré : « Cette nouvelle nous attriste et nous révolte profondément. Bassel Khartabil restera dans nos mémoires comme un exemple de courage, lui qui a pacifiquement combattu pour la liberté jusqu'à la fin. Nos pensées vont à sa famille.

Date:
2 août 2017
  • Recherches
  • Syrie
  • Peine de mort

Syrie. Des organisations de défense des droits condamnent l'exécution du défenseur des droits humains et ingénieur informaticien Bassel Khartabil

Les proches de Bassel Khartabil, ingénieur informaticien syro-palestinien et militant du droit à la liberté d'expression, ont confirmé qu'il a été soumis à une exécution extrajudiciaire en octobre 2015. Les organisations de défense des droits humains signataires de cette déclaration condamnent l'exécution extrajudiciaire de Bassel Khartabil et demandent une enquête sur les circonstances de sa mort.

Date:
2 août 2017
Index AI:
MDE 24/6872/2017
  • Campagnes
  • Syrie
  • Militants et défenseurs des droits humains

Syrie: DEUX MILITANTS KURDES ONT ÉTÉ LIBÉRÉS, UN TROISIÈME EST TOUJOURS EN DÉTENTION

Le 10 juillet, Mohsen Taher, un militant kurde syrien de l’opposition, a été transféré vers un hôpital, car son état de santé s’est détérioré. Amin Hussam et Bashar Amin, également des militants kurdes syriens de l’opposition, ont été libérés. Les trois hommes avaient été arrêtés par les forces de l’Asayesh en mai et avaient été emprisonnés à la prison d’Allaya, dans le nord-est de la Syrie.

Date:
12 juillet 2017
Index AI:
MDE 24/6710/2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Sommet du G20. La rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine représente pour la population en Syrie une question de vie ou de mort

Les vies de milliers de civils syriens dépendent de l'issue de l'entrevue entre le président russe et le président des États-Unis, qui vont se rencontrer le 7 juillet 2017, en Allemagne, en marge du sommet du G20, pour discuter de la lutte contre le terrorisme et d'une résolution politique du conflit en Syrie, a déclaré Amnesty International. « Pour les civils en Syrie, les décisions que prendront le président Donald Trump et le président Vladimir Poutine, sont une question de vie ou de mort.

Date:
6 juillet 2017
  • Campagnes
  • Syrie
  • Détention

Syrie: UN MILITANT KURDE INCARCÉRÉ DANS UN ÉTAT DE SANTÉ CRITIQUE

La santé de Suleiman Abdulmajid Oussou s'est considérablement détériorée depuis le 21 juin. Ce militant de l'opposition kurde syrienne a été arrêté arbitrairement le 23 mai par l’Asayish, la police de l'administration autonome dirigée par le Parti de l'union démocratique (PYD), dans le nord-est de la Syrie. Il est actuellement détenu sans inculpation, dans des conditions déplorables, dans la prison d'Allaya, à El Qamishli (nord-est de la Syrie).

Date:
23 juin 2017
Index AI:
MDE 24/6587/2017
  • Campagnes
  • Syrie
  • Détention

Syrie: DES MILITANTS KURDES SYRIENS DÉTENUS ARBITRAIREMENT

Mohsen Taher, Amin Hussam et Bashar Amin, des militants de l’opposition kurdes syriens, ont été arrêtés arbitrairement par l’Asayesh, les forces de police de l’administration autonome dirigée par le Parti de l’union démocratique (PYD), dans le nord-est de la Syrie. Mohsen Taher et Amin Hussam ont été placés en détention le 9 mai, et Bashar Amin le 21 mai. Ils sont tous trois détenus sans inculpation dans des conditions déplorables à la prison d’Allaya, à Qamishli, dans le nord-est de la Syrie.

Date:
9 juin 2017
Index AI:
MDE 24/6381/2017
  • Recherches
  • Oman
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Le Fil magazine: Avril-Juin 2017- Térmoignages du Kenya

Dans ce nouveau numéro du FIL, des personnes du monde entier font entendre leur voix en faveur des droits humains. Vous y trouverez les témoignages d’un défenseur des droits humains qui a fui Oman et de femmes courageuses luttant pour leurs droits. Vous en saurez plus sur la façon dont des hommes et des femmes réfugiés ont demandé aux gens sur les médias sociaux de passer à l’action pour promouvoir des solutions à la crise mondiale des réfugiés.

Date:
1 avril 2017
Index AI:
NWS 21/5890/2017
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Conflit armé

Syrie. Il est temps que les dirigeants mondiaux fassent en sorte que les millions de victimes de la guerre obtiennent justice, vérité et réparation

Alors que des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité demeurent impunis en Syrie, une campagne lancée par Amnesty International à l’occasion du sixième anniversaire de cette crise appelle les dirigeants mondiaux à prendre des mesures immédiates pour apporter justice, vérité et réparation aux millions de victimes du conflit. La campagne Justice for Syria engage les gouvernements à mettre fin à l’impunité et à faire de l’obligation de rendre des comptes une réalité pour le peuple syrien en soutenant et en finançant le mécanisme d’enquête sur la Syrie adopté par l’Assemblée générale des Nations unies en décembre 2016 et en exerçant leur compétence universelle pour enquêter sur les responsables présumés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité perpétrés en Syrie et les traduire en justice dans leurs propres tribunaux.

Date:
15 mars 2017
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Détention

Syrie. Réaction du président Bachar el Assad au rapport d'Amnesty International sur la prison de Saidnaya

En réaction à l'interview accordée par le président Bachar el Assad à Yahoo News, dans laquelle il réfute les conclusions du récent rapport d'Amnesty International sur les pendaisons de masse et l'extermination à la prison militaire de Saidnaya en Syrie, Philip Luther, directeur des recherches et des actions de plaidoyer pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord à Amnesty International, a déclaré : « Dans son interview, le président Bachar el Assad tente à plusieurs reprises de discréditer les conclusions d'Amnesty International.

Date:
10 février 2017
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Homicides illégaux

Syrie. Une enquête dévoile les pratiques secrètes du gouvernement à la prison de Saidnaya : pendaisons de masse et extermination

Dans un nouveau rapport, Amnesty International dévoile la campagne d'exécutions extrajudiciaires orchestrée par le gouvernement syrien, qui a procédé à des pendaisons de masse à la prison de Saidnaya. Entre 2011 et 2015, chaque semaine et souvent deux fois par semaine, des groupes englobant jusqu'à 50 prisonniers ont été sortis de leurs cellules et exécutés par pendaison. En cinq ans, jusqu'à 13 000 personnes, pour la plupart des civils soupçonnés de s'opposer au régime, ont été pendues en secret à Saidnaya.

Date:
7 février 2017
  • Recherches
  • Syrie
  • Homicides et disparitions

Syrie: Abattoir humain-Pendaisons de masse et extermination à la prison de Saidnaya, en Syrie

Dans la prison militaire de Saidnaya, les autorités syriennes ont discrètement et méthodiquement organisé les exécutions de milliers de personnes qui se trouvaient entre leurs mains. Dans leur immense majorité, les victimes étaient des citoyens ordinaires soupçonnés de s'opposer au régime. Nombre d'entre elles ont été exécutées de manière extrajudiciaire au cours de pendaisons de masse, organisées de nuit dans le plus grand secret.

Date:
7 février 2017
Index AI:
MDE 24/5475/2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

La résolution de l'ONU ouvre la voie à l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre commis en Syrie

En réaction à la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU portant création d'un mécanisme international indépendant visant à garantir l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis en Syrie depuis mars 2011, Anna Neistat, directrice chargée des recherches à Amnesty International, a déclaré : « En adoptant cette résolution, l'Assemblée générale contribue à sortir de l'impasse dans lequel se trouvait le Conseil de sécurité en matière d'obligation de rendre des comptes et c'est un premier pas vers la justice pour des milliers de victimes.

Date:
22 décembre 2016