récents

666 résultats

  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte. La condamnation à 10 ans de prison pour outrage au président est une attaque éhontée contre la liberté d'expression

La condamnation d'un avocat à 10 ans de prison pour une publication sur Facebook expose la manière dont la nouvelle loi antiterroriste est utilisée en Égypte pour réduire au silence les détracteurs du gouvernement, a déclaré Amnesty International. Le 12 avril, un tribunal d'Alexandrie a condamné l'avocat Mohamed Ramadan à 10 ans de prison, assortis de cinq ans d'assignation à résidence et d'une interdiction d'utiliser Internet pendant cinq ans.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Terrorisme

Égypte. Il faut agir face aux violences interconfessionnelles et non abuser de l’état d’urgence pour restreindre les droits

Les dispositions d’exception incluses dans l’état d'urgence décrété par le président Abdel Fattah al Sissi au lendemain de trois attentats qui ont frappé des églises en Égypte ne permettront pas de résoudre les causes profondes des violences à caractère religieux visant les coptes dans le pays et risquent de se traduire par une nouvelle détérioration de la situation des droits humains, a déclaré Amnesty International lundi 10 avril.

Date:
10 avril 2017
  • Campagnes
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte: LA CINQUIÈME ET DERNIÈRE MILITANTE DE L’AFFAIRE ABDEEN A ÉTÉ LIBÉRÉE

Gamila Seryel Dain a été libérée le 14 mars à la faveur d’une grâce présidentielle. Elle était la dernière militante emprisonnée du groupe de cinq militants condamnés à deux ans de prison dans le cadre de l’« affaire Abdeen » pour avoir enfreint la Loi égyptienne de 2013 sur les manifestations, un texte répressif. Les cinq militants sont donc maintenant libres.

Date:
28 mars 2017
Index AI:
MDE 12/5981/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Détention

Égypte. Les autorités recourent à des mesures de mise à l'épreuve à titre punitif pour harceler les militants

Les autorités égyptiennes recourent de plus en plus à des mesures de mise à l'épreuve arbitraires et excessives pour harceler les militants, a déclaré Amnesty International le 6 mars 2017. Dans certains cas, des conditions extrêmes leur sont imposées et des militants ayant purgé leur peine de prison se voient contraints de passer jusqu'à 12 heures par jour au poste de police. Au titre du régime de la mise à l'épreuve en Égypte, les prisonniers et les détenus libérés doivent passer un certain nombre d'heures par jour ou par semaine au poste de police.

Date:
6 mars 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Groupes armés

Égypte. Le gouvernement doit protéger les chrétiens coptes, victimes d'attaques meurtrières dans le nord du Sinaï

Les autorités égyptiennes doivent assurer de toute urgence la protection des chrétiens coptes dans le nord du Sinaï et fournir des services essentiels et des logements aux centaines de chrétiens qui ont fui leur foyer, à la suite d’une série d'attaques qui ont fait sept morts parmi la communauté au cours du mois dernier, a déclaré Amnesty International. Le gouvernement n'a pas pris les mesures nécessaires pour protéger les chrétiens dans le nord du Sinaï qui, depuis trois ans, sont de plus en plus la cible d'enlèvements et d'assassinats imputables à des groupes armés.

Date:
1 mars 2017
  • Campagnes
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte: LES MESURES DE RÉPRESSION CONTRE LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS TOUJOURS D’ACTUALITÉ

Le 9 février, la police a effectué une descente dans les locaux du Centre El Nadeem pour la réadaptation des victimes de violences et l’a fermé. En raison des mesures de répression des autorités égyptiennes contre les organisations de défense des droits humains, dont notamment une enquête à caractère politique en cours, de nombreux défenseurs des droits humains de premier plan pourraient encourir l’emprisonnement à vie.

Date:
27 février 2017
Index AI:
MDE 12/5780/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Égypte. Fermeture d’un centre de réadaptation pour les victimes de torture

À la suite de la descente effectuée au Centre El Nadeem pour la réadaptation des victimes de violences et la fermeture du Centre, Najia Bounaim, directrice adjointe du programme Campagnes au bureau régional d’Amnesty International à Tunis, a déclaré : « La fermeture du Centre El Nadeem, une organisation qui fournit un soutien essentiel aux victimes de torture et de violences, est une nouvelle offensive contre la société civile en Égypte.

Date:
9 février 2017
  • Recherches
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Terrorisme

Il faut enquêter sur de possibles exécutions extrajudiciaires dans le Nord-Sinaï : six des hommes tués se trouvaient aux mains de la police au moment des faits

Les autorités judiciaires égyptiennes doivent mener une enquête impartiale, indépendante et approfondie sur l'homicide de 10 hommes attribué au ministère de l'Intérieur, survenu le 13 janvier à al Arish, dans le gouvernorat du Nord-Sinaï, et traduire en justice les responsables présumés, a déclaré Amnesty International lundi 23 janvier 2017. Six des 10 hommes tués se trouvaient aux mains de la police au moment des faits et étaient détenus au secret depuis au maximum trois mois.

Date:
23 janvier 2017
Index AI:
MDE 12/5534/2017
  • Campagnes
  • Égypte
  • Prisonniers d'opinion

Égypte: REPORT DU PROCÈS DE SHAWKAN AU 27 DÉCEMBRE

Le procès de Mahmoud Abu Zeid (alias « Shawkan »), photographe de presse et prisonnier d’opinion égyptien, a été reporté au 27 décembre. Le rapport établi à la suite de l’examen médical réalisé par le médecin de l’administration pénitentiaire, qui pourrait permettre la libération de Shawkan pour raisons de santé, n’a pas encore été mis à disposition.

Date:
15 décembre 2016
Index AI:
MDE 12/5320/2016
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Groupes armés

Égypte. Il faut traduire en justice les responsables de l'attentat visant une église, le plus meurtrier depuis des années

Les responsables de l'attentat perpétré dans la matinée du dimanche 11 décembre contre une église chrétienne copte du Caire doivent être traduits en justice, dans le cadre de procès équitables et sans recours à la peine de mort, a déclaré Amnesty International. D'après les chiffres rendus publics par le ministère égyptien de la Santé, au moins 25 personnes ont été tuées et bien d'autres blessées lors de cet attentat, qui a eu lieu au moment de la messe du dimanche, à l'église orthodoxe copte de Saint-Pierre.

Date:
11 décembre 2016
  • Campagnes
  • Égypte
  • Militants et défenseurs des droits humains

Égypte: ESCALADE INQUIÉTANTE DE LA RÉPRESSION DES ONG

L’enquête sans fondement sur les organisations égyptiennes de défense des droits humains a pris une nouvelle dimension. Le 7 décembre, Azza Soliman, avocate et éminente défenseure des droits des femmes, a été arrêtée et inculpée. Le 12 décembre, la justice doit prendre une décision quant au gel éventuel de ses avoirs. Par ailleurs, le président est en passe de promulguer une nouvelle loi draconienne sur les organisations non gouvernementales (ONG).

Date:
9 décembre 2016
Index AI:
MDE 12/5305/2016