récents

690 résultats

  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides et disparitions

Égypte. L’impunité généralisée pour les forces de sécurité illustre le sombre héritage du massacre de Rabaa

Quatre ans après la dispersion violente de deux sit-ins par les forces de sécurité sur les places Rabaa al Adawiya et al Nahda dans le Grand Caire, qui a causé la mort d’au moins 900 personnes et en a blessé plus d’un millier, l’Égypte vit une crise sans précédent en matière de droits humains, a déclaré Amnesty International. Pas une seule personne n’a été amenée à rendre des comptes pour les événements du 14 août 2013, plus connus sous le nom de massacre de Rabaa.

Date:
14 août 2017
  • Campagnes
  • Égypte
  • Liberté de la presse

Égypte: DÉJA QUATRE ANS DE DÉTENTION POUR SHAWKAN

Le 12 août, le tribunal pénal du Caire a ajourné l’audience de Mahmoud Abu Zeid pour la 35e fois, la reportant au 19 août. Cela fait aujourd’hui quatre ans que Mahmoud Abu Zeid a été arrêté. Ce photojournaliste égyptien, également connu sous le pseudonyme de « Shawkan », est incarcéré depuis lors. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion.

Date:
14 août 2017
Index AI:
MDE 12/6903/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides et disparitions

Égypte. Un instituteur compte parmi les dernières victimes de la vague d'exécutions extrajudiciaires

Les informations recueillies par Amnesty International laissent à penser que les forces de sécurité égyptiennes sont responsables de la disparition forcée et de l’exécution extrajudiciaire d’un instituteur porté disparu après son arrestation le 9 avril. Ces actes s’inscrivent dans une vague d'homicides illégaux perpétrés à travers le pays. Les déclarations de témoins, de collègues et de membres de la famille, ainsi que des preuves documentaires, indiquent que Mohamed Abdelsatar a été arrêté par les forces de sécurité à l'école où il travaillait dans le gouvernorat de Behira.

Date:
8 août 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Le resserrement des liens UE-Égypte ne doit pas se faire aux dépens des droits humains

Le 3 juillet 2013, quelques heures après que les chars sont entrés dans les rues du Caire et que l’éviction du président Mohamed Morsi a été annoncée officiellement, l’Union européenne (UE) a déclaré avec fermeté qu’elle amènerait le nouveau gouvernement à rendre des comptes en cas de non-respect des droits et libertés fondamentaux et de l’état de droit. Quatre ans plus tard, l’Égypte est confrontée à l’une des pires crises des droits humains qu’elle ait connue au cours des dernières décennies.

Date:
24 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Égypte. Il faut enquêter sur les actes de torture subis par un copte et sa mort en détention

Il faut que les autorités égyptiennes diligentent une enquête indépendante, approfondie et impartiale sur les allégations selon lesquelles des policiers auraient torturé un homme à mort au cours de la semaine du 17 juillet 2017 dans un poste de police du Caire, a déclaré Amnesty International vendredi 21 juillet, en demandant aux pouvoirs publics de veiller à ce que les témoins qui ont fait des dépositions à charge soient protégés de toute forme de menace ou de harcèlement.

Date:
21 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides et disparitions

Union européenne. Le bilan déplorable de l’Égypte en matière de droits humains ne doit pas être balayé sous le tapis

L’Union européenne semble menacer d’assouplir sa position quant aux violations des droits humains commises en Égypte, en organisant à nouveau des réunions annuelles de haut niveau avec le ministre égyptien des Affaires étrangères et sa délégation la semaine prochaine à Bruxelles, a déclaré Amnesty International. La réunion du Conseil d’association UE-Égypte doit avoir lieu à Bruxelles le 25 juillet. Les réunions avaient été suspendues après le soulèvement de 2011, mais en raison des inquiétudes grandissantes quant à la sécurité régionale et l’immigration, on craint que les États membres de l’Union européenne ne soient davantage disposés à fermer les yeux sur les graves violations des droits humains dans le pays.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides et disparitions

Égypte. Il faut enquêter sur des allégations de disparition, de torture et d’exécution extrajudiciaire

Selon les éléments recueillis par Amnesty International, la police égyptienne aurait procédé à l’exécution extrajudiciaire de quatre hommes qui avaient été victimes de disparition forcée et de torture, pour certains pendant un mois, après avoir été arrêtés en raison de leur appartenance présumée aux Frères musulmans. Ces éléments remettent sérieusement en question les déclarations des autorités, selon lesquelles ils auraient été tués lors d’échanges de tirs qui ont eu lieu les 20 et 23 juin.

Date:
6 juillet 2017
  • Recherches
  • Égypte
  • Peine de mort

Égypte: Quatre hommes risquent d’être exécutés de façon imminente à l’issue d’un procès manifestement inique devant un tribunal militaire

Le président égyptien doit immédiatement suspendre l’exécution de sept hommes dont la condamnation à mort a été confirmée lundi 19 juin par la Haute Cour militaire à l’issue d’un procès manifestement inique. Il doit ordonner qu’ils soient rejugés par un tribunal ordinaire sans que la peine de mort puisse être prononcée, a déclaré Amnesty International vendredi 23 juin.

Date:
23 juin 2017
Index AI:
MDE 12/6590/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Peine de mort

Égypte. Sept hommes torturés en détention risquent d'être exécutés de façon imminente

Les autorités égyptiennes doivent immédiatement stopper l'exécution imminente de sept hommes condamnés à mort à l'issue de deux procès manifestement iniques, a déclaré Amnesty International, qui leur demande de soumettre cette affaire aux juges les plus confirmés de la plus haute juridiction d'appel du pays, la Cour de cassation. L'organisation avait récemment mis en garde contre le fait que des modifications de la loi adoptées par le président Abdel Fattah al Sisi, restreignant les possibilités d'appel, risquaient de contribuer à une brusque hausse du nombre de condamnations à mort et d'exécutions dans le pays.

Date:
16 juin 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

L'Égypte accélère la censure numérique, en bloquant des dizaines de nouveaux sites

L’offensive contre la liberté des médias s’oriente vers la sphère numérique : ces dernières semaines, les autorités égyptiennes ont bloqué l'accès à plus de 40 sites d'information, sans justification, dans le but d’éliminer les derniers espaces de critique et de libre expression dans le pays, a déclaré Amnesty International. Au moins 63 sites Internet ont été bloqués au total depuis le 24 mai, selon l'Association pour la liberté de pensée et d'expression, dont 48 sites d'information.

Date:
13 juin 2017
  • Recherches
  • Égypte
  • Militants et défenseurs des droits humains

Égypte: Il faut mettre fin à l'offensive contre la société civile

Les organisations de la société civile signataires de cette déclaration font part de leur vive préoccupation quant aux restrictions croissantes imposées à la société civile et à la campagne de dénigrement visant les défenseurs des droits humains en Égypte. Nous appelons les autorités égyptiennes à respecter leurs obligations internationales et à garantir que la société civile et les défenseurs des droits humains puissent travailler dans un environnement sûr et propice, sans crainte de représailles.

Date:
7 juin 2017
Index AI:
MDE 12/6440/2017