récents

677 résultats

  • Nouvelles
  • Égypte
  • Peine de mort

Égypte. Sept hommes torturés en détention risquent d'être exécutés de façon imminente

Les autorités égyptiennes doivent immédiatement stopper l'exécution imminente de sept hommes condamnés à mort à l'issue de deux procès manifestement iniques, a déclaré Amnesty International, qui leur demande de soumettre cette affaire aux juges les plus confirmés de la plus haute juridiction d'appel du pays, la Cour de cassation. L'organisation avait récemment mis en garde contre le fait que des modifications de la loi adoptées par le président Abdel Fattah al Sisi, restreignant les possibilités d'appel, risquaient de contribuer à une brusque hausse du nombre de condamnations à mort et d'exécutions dans le pays.

Date:
16 juin 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

L'Égypte accélère la censure numérique, en bloquant des dizaines de nouveaux sites

L’offensive contre la liberté des médias s’oriente vers la sphère numérique : ces dernières semaines, les autorités égyptiennes ont bloqué l'accès à plus de 40 sites d'information, sans justification, dans le but d’éliminer les derniers espaces de critique et de libre expression dans le pays, a déclaré Amnesty International. Au moins 63 sites Internet ont été bloqués au total depuis le 24 mai, selon l'Association pour la liberté de pensée et d'expression, dont 48 sites d'information.

Date:
13 juin 2017
  • Recherches
  • Égypte
  • Militants et défenseurs des droits humains

Égypte: Il faut mettre fin à l'offensive contre la société civile

Les organisations de la société civile signataires de cette déclaration font part de leur vive préoccupation quant aux restrictions croissantes imposées à la société civile et à la campagne de dénigrement visant les défenseurs des droits humains en Égypte. Nous appelons les autorités égyptiennes à respecter leurs obligations internationales et à garantir que la société civile et les défenseurs des droits humains puissent travailler dans un environnement sûr et propice, sans crainte de représailles.

Date:
7 juin 2017
Index AI:
MDE 12/6440/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte. La loi sur les ONG menace d'anéantir les organisations de défense des droits humains

La nouvelle loi promulguée par le président égyptien Abdel Fattah al Sissi, imposant des restrictions sans précédent aux ONG, pourrait signer l’arrêt de mort des organisations de défense des droits humains dans le pays, a déclaré Amnesty International le 30 mai 2017. « C'est un coup terrible porté aux organisations qui défendent les droits en Égypte. La sévérité des restrictions imposées par cette loi menace d'éliminer les ONG dans le pays, à une période où la répression contre la dissidence rend leur travail plus important que jamais, a déclaré Najia Bounaim, directrice des Campagnes pour l'Afrique du Nord à Amnesty International.

Date:
30 mai 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte. L'ancien candidat à la présidentielle Khaled Ali va être jugé sur fond de répression visant les militants politiques

Les autorités égyptiennes intensifient leur répression contre les militants de l'opposition à l'approche de l'élection présidentielle de 2018, procédant dans 17 villes à l'arrestation d'au moins 36 membres de cinq partis d'opposition et de mouvements politiques de jeunesse, a déclaré Amnesty International le 24 mai 2017. Beaucoup ont été arrêtés en raison de commentaires postés en ligne au sujet des élections.

Date:
24 mai 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Droits économiques, sociaux et culturels

Égypte. Des attaques incessantes contre les droits des travailleurs et des syndicalistes

En Égypte, plusieurs dizaines de travailleurs et de syndicalistes ont été arrêtés, placés en détention, renvoyés de leur travail ou jugés par des tribunaux militaires pour avoir simplement exercé leur liberté d'expression, d'association et de réunion, écrit Amnesty International dans une déclaration publiée le 1er mai 2017, à l'occasion de la Fête du travail. Face aux difficultés économiques croissantes, et confronté à une vague de grèves dans les secteurs public et privé, ainsi que dans l'industrie militaire, le gouvernement égyptien utilise des mesures disciplinaires et des sanctions pénales pour réprimer les travailleurs et les syndicalistes.

Date:
30 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Justice

Une nouvelle loi menace l'indépendance de la justice en Égypte

La nouvelle loi adoptée par le Parlement dans la soirée du 26 avril, qui confère au président le pouvoir de nommer les plus hauts magistrats au sein du système judiciaire, pourrait saper encore davantage l'indépendance de la justice en Égypte, a déclaré Amnesty International le 27 avril 2017. Si elle est ratifié par le président Abdel Fattah al Sissi, la loi lui confèrera le pouvoir de désigner les hauts magistrats des instances judiciaires, notamment de la Cour de cassation, du Conseil d'État, de l’Autorité des poursuites administratives et de l'Autorité des poursuites étatiques.

Date:
27 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides illégaux

Égypte. Une vidéo montrant des exécutions extrajudiciaires offre un aperçu des violations commises par l'armée dans le nord du Sinaï

Les informations recueillies par Amnesty International confirment que des membres de l'armée égyptienne sont responsables d'au moins sept homicides illégaux, dont les homicides à bout portant d'un homme non armé et d'un mineur de 17 ans. Des experts de l'organisation ont analysé les images vidéo divulguées, sur lesquelles on peut voir les homicides, et les ont comparées à des photographies et à une vidéo publiée sur Youtube par l'armée égyptienne.

Date:
21 avril 2017
  • Recherches
  • Égypte
  • Détention

Égypte: Des modifications législatives draconiennes au nom de la lutte contre le terrorisme : un autre clou dans le cercueil des garanties d'équité des procès en Égypte

La série de modifications législatives approuvées par le Parlement égyptien confèrera aux autorités des pouvoirs très étendus en matière d’arrestations arbitraires massives et de détention sans inculpation ni jugement pour une durée indéterminée, et sapera les garanties de procédure régulière et d'équité des procès, a déclaré Amnesty International le 19 avril 2017.

Date:
19 avril 2017
Index AI:
MDE 12/6081/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte. La condamnation à 10 ans de prison pour outrage au président est une attaque éhontée contre la liberté d'expression

La condamnation d'un avocat à 10 ans de prison pour une publication sur Facebook expose la manière dont la nouvelle loi antiterroriste est utilisée en Égypte pour réduire au silence les détracteurs du gouvernement, a déclaré Amnesty International. Le 12 avril, un tribunal d'Alexandrie a condamné l'avocat Mohamed Ramadan à 10 ans de prison, assortis de cinq ans d'assignation à résidence et d'une interdiction d'utiliser Internet pendant cinq ans.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Terrorisme

Égypte. Il faut agir face aux violences interconfessionnelles et non abuser de l’état d’urgence pour restreindre les droits

Les dispositions d’exception incluses dans l’état d'urgence décrété par le président Abdel Fattah al Sissi au lendemain de trois attentats qui ont frappé des églises en Égypte ne permettront pas de résoudre les causes profondes des violences à caractère religieux visant les coptes dans le pays et risquent de se traduire par une nouvelle détérioration de la situation des droits humains, a déclaré Amnesty International lundi 10 avril.

Date:
10 avril 2017
  • Campagnes
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte: LA CINQUIÈME ET DERNIÈRE MILITANTE DE L’AFFAIRE ABDEEN A ÉTÉ LIBÉRÉE

Gamila Seryel Dain a été libérée le 14 mars à la faveur d’une grâce présidentielle. Elle était la dernière militante emprisonnée du groupe de cinq militants condamnés à deux ans de prison dans le cadre de l’« affaire Abdeen » pour avoir enfreint la Loi égyptienne de 2013 sur les manifestations, un texte répressif. Les cinq militants sont donc maintenant libres.

Date:
28 mars 2017
Index AI:
MDE 12/5981/2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Détention

Égypte. Les autorités recourent à des mesures de mise à l'épreuve à titre punitif pour harceler les militants

Les autorités égyptiennes recourent de plus en plus à des mesures de mise à l'épreuve arbitraires et excessives pour harceler les militants, a déclaré Amnesty International le 6 mars 2017. Dans certains cas, des conditions extrêmes leur sont imposées et des militants ayant purgé leur peine de prison se voient contraints de passer jusqu'à 12 heures par jour au poste de police. Au titre du régime de la mise à l'épreuve en Égypte, les prisonniers et les détenus libérés doivent passer un certain nombre d'heures par jour ou par semaine au poste de police.

Date:
6 mars 2017