récents

3 116 résultats

  • Nouvelles
  • Soudan
  • Conflit armé

Soudan. Des informations crédibles attestent le recours à des armes chimiques pour tuer et mutiler des centaines de civils au Darfour

Une enquête menée par Amnesty International a permis de recueillir des informations prouvant le recours répété à des armes chimiques présumées contre des civils, parmi lesquels de très jeunes enfants, par les forces gouvernementales soudanaises dans une des régions les plus reculées du Darfour au cours des huit derniers mois. S’appuyant sur l’imagerie satellite, plus de 200 interviews approfondies avec des victimes et l’analyse par des spécialistes de dizaines d’images montrant des bébés et de jeunes enfants présentant de terribles blessures, l’enquête indique qu’au moins 30 attaques chimiques sont susceptibles d'avoir eu lieu depuis janvier 2016 dans la région du Djebel Marra au Darfour.

Date:
29 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Israël et territoires palestiniens occupés
  • Conflit armé

Israël/Territoires palestiniens occupés. Une série d'homicides illégaux démontre un mépris flagrant pour la vie humaine

Près d'un an s'est écoulé depuis la vague de violence meurtrière qui s'est abattue sur Israël et les territoires palestiniens occupés (TPO), et les forces israéliennes continuent de faire preuve d'un mépris flagrant pour la vie humaine en utilisant de façon illégale et irresponsable la force meurtrière contre des Palestiniens, a déclaré Amnesty International le 28 septembre. Dans un mémoire adressé aux autorités israéliennes le 14 septembre, l'organisation expose en détail 20 cas manifestes d'homicide illégal de Palestiniens commis par les forces israéliennes, et demande des éclaircissements sur les enquêtes.

Date:
28 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Iran
  • Militants et défenseurs des droits humains

Iran. La condamnation à 16 ans d'emprisonnement de Narges Mohammadi est un coup terrible pour les droits humains

À la suite des informations signalant que la peine de 16 ans d'emprisonnement prononcée contre la défenseure des droits humains Narges Mohammadi, qui est gravement malade, a été confirmée en appel, Philip Luther, directeur de la recherche et du plaidoyer à Amnesty International, a déclaré : « Cette décision représente un terrible coup pour les droits humains en Iran, et témoigne du mépris total des autorités à l'égard de la justice.

Date:
28 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Terrible coup porté à la justice, le Brésil déclare nul le procès sur le massacre de Carandiru

La décision d'une cour de justice brésilienne d’annuler le procès et les condamnations prononcées contre 74 policiers pour le massacre de la prison de Carandiru en 1992 est un coup terrible porté à la justice et aux droits humains, a déclaré Amnesty International. L'opération militaire menée en 1992 à la prison de Carandiru, à São Paulo, a fait plus de 100 morts parmi les prisonniers. Selon les autorités, les policiers tentaient de mettre fin à des affrontements entre les détenus qui avaient pris le contrôle du Bloc 9 de l’établissement.

Date:
28 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Thaïlande. Les victimes de la torture doivent être entendues

Ce n'est pas en réduisant au silence les militants des droits humains qui attirent l'attention sur les violations de ces droits que les autorités pourront résoudre le problème de la torture et des autres formes de mauvais traitements perpétrés en Thaïlande, a déclaré Amnesty International le 28 septembre. À Bangkok, les autorités thaïlandaises ont empêché Amnesty International de procéder au lancement du rapport intitulé Make Him Speak by Tomorrow: Torture and Other Ill-Treatment in Thailand.

Date:
28 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Thaïlande
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Thaïlande. L’armée a instauré une culture de la torture

Depuis qu’elles ont saisi le pouvoir lors d’un coup d’État en 2014, les autorités militaires thaïlandaises ont permis à une culture de la torture et de mauvais traitements de se développer dans tout le pays, des soldats et des policiers prenant pour cible des insurgés présumés, des opposants politiques et des personnes issues des couches les plus vulnérables de la société, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public mercredi 28 septembre.

Date:
28 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Mali
  • Groupes armés

Le jugement historique rendu par la CPI contre Al Mahdi doit ouvrir la voie à une justice plus globale pour le conflit au Mali

La condamnation par la Cour pénale internationale (CPI) le 27 septembre d'Ahmad Al Faqi Al Mahdi, haut responsable du groupe armé Ansar Eddin (les Partisans de la religion), doit être la première étape sur le chemin de l'obligation de rendre des comptes pour tous les crimes commis durant le conflit de 2012 au Mali, a déclaré Amnesty International. La CPI a condamné Al Mahdi à neuf ans d'emprisonnement pour avoir dirigé intentionnellement des attaques contre des mausolées et des monuments historiques dans la ville de Tombouctou, dans le nord du Mali, en juin et juillet 2012.

Date:
27 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Conflit armé

Colombie. L'accord de paix historique doit garantir la justice et la fin des atteintes aux droits humains

Le succès de l'accord de paix historique conclu entre le gouvernement colombien et le principal mouvement de guérilla du pays, signé officiellement lundi 26 septembre à Carthagène, dépendra de la capacité des autorités colombiennes à garantir vérité, justice et réparation aux millions de victimes de ce conflit qui a duré plus de 50 ans, a déclaré Amnesty International. L'accord de paix doit encore être ratifié par un référendum, qui doit avoir lieu le 2 octobre.

Date:
26 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Jordanie
  • Censure et liberté d'expression

Le meurtre d'un journaliste jordanien représente une attaque contre la liberté d'expression

Le meurtre d'un journaliste connu, abattu le 25 septembre devant un tribunal à Amman, représente une attaque contre la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International. Nahed Hattar était poursuivi en justice pour « insulte à la religion » et « incitation à la discorde confessionnelle » au titre de la sévère législation nationale sur le blasphème, parce qu'il avait partagé une caricature considérée comme offensante pour l'islam.

Date:
26 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Ayotzinapa, deux ans après : une épine dans le pied du gouvernement d’Enrique Peña Nieto

Il est des événements qui marquent un tournant dans un pays. La manière dont un gouvernement décide de les gérer détermine la manière dont ils s'écriront dans les livres d'histoire. Cette semaine, cela fera deux ans que 43 étudiants d'une école rurale du sud du Mexique ont été victimes de disparitions forcées à la suite d’une violente confrontation avec les forces de sécurité. Cette tragédie encore non résolue a terni le bilan du gouvernement du président Enrique Peña Nieto au point de devenir le symbole de la stratégie des autorités mexicaines vis-à-vis des droits humains dans le pays – à savoir que les responsables de crimes comme la torture, les exécutions extrajudiciaires et les disparitions forcées sont rarement traduits devant les tribunaux.

Date:
26 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Censure et liberté d'expression

Azerbaïdjan. Le référendum constitutionnel est marqué par des attaques contre la liberté d'expression

Les menaces, les arrestations et les poursuites judiciaires visant ceux qui expriment des critiques au sujet du projet de modification de la Constitution caractérisent la campagne des autorités en amont du référendum prévu en Azerbaïdjan le 26 septembre, a déclaré Amnesty International à l'approche du scrutin. « Le référendum s'accompagne d'arrestations et de mesures d'intimidation depuis le début. Ceux qui tentent de critiquer et de faire campagne contre ce projet de modification de la Constitution sont la cible d'attaques et de harcèlement de la part des autorités », a déclaré Denis Krivosheev, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale à Amnesty International.

Date:
23 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Soudan
  • Homicides illégaux

Soudan. Toujours pas de justice pour les manifestants tués

L'ONU doit faire pression sur le Soudan pour enquêter et poursuivre en justice les responsables présumés. Nairobi, 22 septembre 2016 – Les autorités soudanaises n'ont toujours pas rendu justice aux victimes de la violente répression qui s'est abattue sur des manifestants dénonçant l'austérité à Khartoum en septembre 2013, ont déclaré conjointement le Centre africain d'études sur la justice et la paix (African Centre for Justice and Peace Studies, ACJPS), Amnesty International et Human Rights Watch.

Date:
22 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Réfugiés

Crise des réfugiés. Le «Sommet des dirigeants» n’a pas fait preuve de volonté politique

L’issue du Sommet des dirigeants sur les réfugiés convoqué par le président Obama à New York constitue une petite avancée mais est loin de répondre à la crise mondiale des réfugiés, a déclaré Amnesty International mercredi 21 septembre. Les responsables mondiaux ayant assisté au sommet ont renforcé leurs engagements en matière de réinstallation, de financement humanitaire, d’éducation et d’accès à l’emploi pour les réfugiés.

Date:
21 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Mexique. Deux ans plus tard, l'absence de réaction sur l'affaire d’Ayotzinapa révèle le vrai visage d'Enrique Peña Nieto

La réaction cynique du président Enrique Peña Nieto face à la disparition forcée, il y a deux ans, de 43 étudiants dans l'État de Guerrero est le reflet du mépris du gouvernement mexicain pour ce qui concerne les droits humains, a déclaré Amnesty International. « La tragédie d'Ayotzinapa a révélé à quel point le gouvernement du président Peña Nieto ne recule devant rien pour dissimuler les violations des droits humains qui ont lieu au Mexique », a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du bureau régional Amériques d'Amnesty International.

Date:
21 septembre 2016
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Nigeria. Une unité spéciale de la police «s’enrichit» en torturant des détenus et en exigeant de l’argent en échange de la liberté

Une unité de la police nigériane chargée de combattre la criminalité violente torture des personnes qu’elle détient afin de leur arracher des aveux et d’obtenir des pots-de-vin, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public le 21 septembre 2016. Le rapport intitulé Nigeria: You have signed your death warrant, indique que d’anciens détenus ont dit à Amnesty International que des policiers corrompus de la Brigade spéciale de répression des vols (SARS), de sinistre réputation, les avaient torturés en utilisant des méthodes telles que la pendaison, la privation de nourriture, le simulacre d’exécution et en tirant sur eux.

Date:
21 septembre 2016