récents

2 999 résultats

  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Censure et liberté d'expression

Turquie. La répression accrue des médias alimente un climat de peur

Alors que débute en Turquie la deuxième semaine d’un état d’urgence qui doit durer trois mois, la répression de la société civile et les atteintes à la liberté des médias sont parvenues à un niveau inquiétant et sans précédent, a déclaré Amnesty International. Quatre-vingt-neuf journalistes se sont vu décerner un mandat d’arrêt ; plus de 40 ont déjà été arrêtés et d’autres sont entrés dans la clandestinité.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Syrie
  • Conflit armé

Syrie. La mise en place de voies d’évacuation pour les civils ne permettra pas d’éviter une catastrophe humanitaire à Alep

Pour soulager les souffrances de milliers de civils, qui vont bientôt manquer de nourriture et d’autres produits de première nécessité, il faut de toute urgence fournir à Alep une assistance humanitaire qui soit impartiale et ne subisse aucune restriction, a déclaré Amnesty International jeudi 28 juillet. Dans la matinée, le ministre russe de la Défense a annoncé le lancement d’une « opération humanitaire », avec la mise en place de corridors sûrs pour permettre aux civils et aux combattants qui déposent les armes de quitter Alep, et l’installation à l’extérieur de la ville de structures où ils pourront recevoir des vivres et de premiers soins.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Indonésie
  • Peine de mort

Indonésie. Joko Widodo ne doit pas devenir le président ayant procédé au plus grand nombre d’exécutions de l'histoire récente du pays

Les autorités indonésiennes ont annoncé aux familles de 14 condamnés à mort qu'ils allaient être fusillés par un peloton d’exécution dans la nuit du 28 juillet 2016, a appris Amnesty International. Il s'agit de quatre Indonésiens et de 10 étrangers, tous déclarés coupables d'infractions à la législation sur les stupéfiants. En violation du droit indonésien et des normes internationales, les familles n'ont été informées de cette décision que dans la matinée du 28 juillet.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Détention

Australie. Les sévices évocateurs de Guantanamo infligés à des détenus mineurs montrent les graves failles du système carcéral actuel

Les images montrant des enfants autochtones en détention soumis aux gaz lacrymogènes, et un autre enfant avec la tête recouverte d'une cagoule et attaché à une chaise d'immobilisation, dans le Territoire du Nord, en Australie, doivent inciter le gouvernement à réagir de toute urgence en réformant sa politique en matière de détention des mineurs, a déclaré Amnesty International le 28 juillet. L'organisation demande aux autorités australiennes de ratifier immédiatement le  Protocole facultatif de l'ONU se rapportant à la Convention contre la torture, afin de garantir la surveillance indépendante et minutieuse des lieux de détention.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Droits économiques, sociaux et culturels

Venezuela. De nouvelles dispositions instaurent une forme de travail forcé

Le nouveau décret disposant que tout salarié au Venezuela peut être contraint à travailler dans les champs afin de lutter contre la crise alimentaire actuelle est illégal et instaure de fait une forme de travail forcé, a déclaré Amnesty International. « Tenter de remédier aux pénuries alimentaires du Venezuela en forçant des gens à travailler dans les champs, c’est comme essayer de réparer une jambe cassée avec un pansement, a déclaré Erika Guevara Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Soudan du Sud
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Soudan du Sud. En dépit de l'accord de paix, les forces gouvernementales continuent de commettre des crimes de guerre

Alors que l'on assiste à une recrudescence des combats au Soudan du Sud, Amnesty International révèle dans son nouveau rapport l'horreur vécue par les civils aux mains des forces gouvernementales au lendemain de l'accord de paix signé en août 2015. Intitulé“We are still running”: War crimes in Leer, South Sudan, ce rapport dévoile que les forces gouvernementales sud-soudanaises et les milices alliées ont pourchassé et tué des civils, violé et enlevé des femmes, volé du bétail et incendié des villages dans des bastions de l'opposition situés dans le comté de Leer, dans l'État d'Unité, entre août et décembre 2015.

Date:
28 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Indonésie
  • Justice internationale

Indonésie. La nomination du général Wiranto au poste de numéro un de la sécurité démontre un mépris à l'égard des droits humains

La décision du président Joko « Jokowi » Widodo de nommer le général Wiranto au poste-clé de la sécurité en Indonésie, le lendemain de l’annonce de l'exécution prochaine de 14 condamnés à mort, témoigne d'un mépris envers les droits humains, a déclaré Amnesty International mercredi 27 juillet 2016. « C'est un comble. Après avoir ordonné une nouvelle série d'exécutions, le président Jokowi décide de remettre le contrôle des services de sécurité du pays à un homme qui a été inculpé de crimes contre l'humanité par un tribunal parrainé par l'ONU », a déclaré Josef Benedict, directeur adjoint du programme Asie du Sud-Est et Pacifique à Amnesty International.

Date:
27 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Brésil. Des militants d’Amnesty International livrent des housses mortuaires aux organisateurs de Rio 2016

Dans le cadre d’une action pacifique, des militants d’Amnesty International ont déposé 40 housses mortuaires, représentant le nombre de personnes tuées par la police en mai 2016 à Rio de Janeiro, devant le Comité organisateur local des Jeux olympiques de Rio 2016. Ils ont également remis une pétition ayant recueilli 120 000 signatures dans plus de 15 pays, qui demande que les politiques de sécurité publique mises en œuvre dans le cadre des Jeux olympiques de Rio 2016 respectent les droits humains.

Date:
27 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Combattre l’injustice avec son smartphone dans le Rio des JO

Par Josefina Salomón, rédactrice pour Amnesty International, @josefinasalomon C’était une soirée comme les autres, en avril 2015, dans le Complexo do Alemão, l’une des plus grandes agglomérations de favelas de Rio de Janeiro. Eduardo, un garçon de dix ans, était assis sur le pas de porte de sa maison et il jouait avec son téléphone portable. Il attendait avec impatience le retour de sa sœur, pour jouer avec elle pendant que leur mère préparait le dîner.

Date:
27 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Indonésie
  • Peine de mort

Indonésie. Les exécutions vont conduire Joko Widodo du mauvais côté de l'Histoire

Le président indonésien Joko Widodo va conduire son gouvernement du mauvais côté de l'Histoire s'il procède à une nouvelle série d'exécutions, a déclaré Amnesty International le 26 juillet 2016. Amnesty International a reçu des informations dignes de foi signalant qu'au moins 14 personnes pourraient être exécutées cette semaine ; il s'agit de quatre Indonésiens et de dix ressortissants étrangers : un Indien, un Pakistanais, un Zimbabwéen, un Sénégalais, un Sud-Africain et cinq Nigérians.

Date:
26 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Censure et liberté d'expression

Turquie. Réaction des autorités après le coup d'État manqué : la répression en chiffres

Les droits humains en Turquie sont en péril depuis la tentative de coup d'État meurtrière du 15 juillet. La réaction des autorités turques, rapide et brutale, s’est traduite par une répression d'une ampleur exceptionnelle qui se poursuit après l'instauration de l'état d'urgence le 20 juillet. Amnesty International s'est rendue sur le terrain à Istanbul et à Ankara pour recenser les violations des droits humains qui émaillent ces événements.

Date:
26 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Thaïlande
  • Militants et défenseurs des droits humains

Thaïlande. Il faut abandonner les charges retenues contre la présidente d’Amnesty International Thaïlande et d’autres militants

Après avoir appris, le 26 juillet 2016, que trois éminents défenseurs des droits humains thaïlandais, y compris l’actuelle présidente d’Amnesty International Thaïlande et l’un de ses prédécesseurs, avaient été officiellement inculpés d’« infractions dans le domaine informatique » et de « diffamation » pour avoir publié un rapport décrivant des actes de torture commis par les forces de sécurité du pays, Amnesty International a déclaré : « Les autorités thaïlandaises doivent immédiatement abandonner toutes les charges retenues contre Somchai Homla-or, Anchana Heemmina et Pornpen Khongkachonkiet.

Date:
26 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Thaïlande
  • Militants et défenseurs des droits humains

Thaïlande. La présidente d’Amnesty International Thaïlande et deux autres militants risquent la prison pour avoir dénoncé des actes de torture

Les autorités thaïlandaises doivent immédiatement abandonner l’enquête pénale ouverte contre trois des défenseurs des droits humains les plus en vue du pays, a déclaré Amnesty International lundi 25 juillet. Ces trois militants, parmi lesquels se trouve la présidente de la section thaïlandaise d’Amnesty International, risquent d’être inculpés le 26 juillet pour avoir rassemblé des informations et publié un rapport sur le recours à la torture par les forces de sécurité en Thaïlande.

Date:
26 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Yémen
  • Conflit armé

Yémen. Les négociations doivent accorder un degré de priorité élevé à l’acheminement de l’aide humanitaire jusqu’aux civils

Les restrictions à la distribution d’une aide vitale aux civils au Yémen exacerbent la crise humanitaire dans ce pays et mettent des vies en danger, a déclaré Amnesty International, appelant toutes les parties au conflit à laisser librement passer les organisations fournissant des produits de première nécessité. Une délégation de l’organisation s’est rendue dans des zones du Yémen contrôlées par les Houthis en mai 2016 et a parlé à 11 organisations humanitaires locales et internationales, qui ont décrit des restrictions illégales de l’aide humanitaire, imputées aux Houthis comme aux forces de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite.

Date:
26 juillet 2016
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Censure et liberté d'expression

Turquie. Les mandats d’arrêt contre 42 journalistes bafouent la liberté d’expression

En réaction à l’annonce selon laquelle les autorités turques ont décerné des mandats d’arrêt à 42 journalistes, la directrice adjointe d’Amnesty International pour l’Europe, Gauri van Gulik, a déclaré : « Il s’agit de la dernière évolution préoccupante de ce qui s’apparente de plus en plus à une purge fondée sur l’affiliation politique. » « En prenant pour cibles les journalistes, le gouvernement ne fait plus de distinction entre infractions pénales et critiques légitimes.

Date:
25 juillet 2016