récents

3 517 résultats

  • Nouvelles
  • République démocratique du Congo (RDC)
  • Détention illégale

La RDC doit libérer les 17 militants de Lucha et mettre fin aux atteintes répétées à la liberté de manifestation pacifique

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) doivent immédiatement libérer 17 militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) arbitrairement arrêtés, et mettre fin aux atteintes répétées à la liberté de manifestation pacifique, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Le 19 avril au matin, la police de la ville de Goma (Est de la RDC) a réprimé une manifestation pacifique de Lucha qui visait à exiger de la Banque Centrale du Congo des mesures pour permettre à des milliers de clients d’une banque commerciale et de plusieurs coopératives de microfinance en difficulté financière de recouvrer leurs épargnes.

Date:
21 avril 2017
  • Nouvelles
  • Qatar
  • Militants et défenseurs des droits humains

Le Qatar ne doit pas expulser vers l'Arabie saoudite les militants des droits humains qui risquent d'y être torturés et persécutés

Les autorités du Qatar ne doivent pas accepter les requêtes de l'Arabie saoudite si ce pays lui demande de renvoyer le militant des droits humains Mohammad al Otaibi sur son territoire, où il risque d'être incarcéré et torturé ou soumis à d'autres mauvais traitements, a déclaré Amnesty International, alors que doit se tenir le 25 avril une audience devant un tribunal saoudien. Mohammad al Otaibi, militant pacifique et fondateur d'une organisation de défense des droits humains, est jugé par contumace par le Tribunal pénal spécial d'Arabie saoudite sur la base d’accusations absurdes.

Date:
20 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Censure et liberté d'expression

Venezuela. L’engrenage sans fin de la violence et de la répression menace la vie des habitants du pays

L’engrenage sans fin de la violence et de la répression pendant les manifestations au Venezuela plonge le pays dans une crise dont il sera difficile de sortir, menaçant la vie et la sécurité des habitants du pays, a déclaré Amnesty International, à la suite d’informations faisant état d'au moins deux morts et de plusieurs personnes blessées et arrêtées pendant les manifestations qui ont eu lieu dans tout le pays le mercredi 19 avril.

Date:
19 avril 2017
  • Nouvelles
  • Niger
  • Détention illégale

Niger. La libération d’un activiste doit aussi s’appliquer à tous les dissidents en détention

La libération aujourd’hui d’un activiste est un signe positif pour les droits humains au Niger, qui doit se poursuivre et se confirmer avec celle des autres activistes et étudiants arrêtés pour avoir exprimé leur opinion, a déclaré Amnesty International. Le tribunal de Niamey, la capitale, a ordonné ce matin la remise en liberté de Maikoul Zodi, Président du Mouvement des jeunes républicains, une organisation de défense des droits des jeunes, interpellé le 5 avril dernier par des éléments de la police judiciaire.

Date:
18 avril 2017
  • Nouvelles
  • Iran
  • Peine de mort

Iran. L'exécution imminente de deux hommes arrêtés quand ils étaient adolescents doit être suspendue

Les autorités iraniennes doivent suspendre de toute urgence l'exécution  imminente de deux condamnés qui étaient mineurs au moment de leur arrestation, a déclaré Amnesty International le 18 avril. L'un, Mehdi Bahlouli, doit être exécuté demain matin dans la prison de Karaj’s Raja’i Shahr, après plus de quinze années passées dans le quartier des condamnés à mort. Il a été condamné à la peine capitale par un tribunal pénal à Téhéran en novembre 2001 pour avoir  tué un homme en le poignardant au cours d'une rixe.

Date:
18 avril 2017
  • Nouvelles
  • Maroc et Sahara occidental
  • Organisations internationales

Maroc et Sahara occidental. Il est urgent que la force de maintien de la paix de l’ONU au Sahara occidental et dans les camps de réfugiés surveille la situation des droits humains

L'ONU doit donner la priorité au suivi de la situation des droits humains dans la partie du Sahara occidental sous contrôle marocain et dans les camps de réfugiés sahraouis de l’autre côté de la frontière, à Tindouf (Algérie), a déclaré Amnesty International à l’approche d’un vote du Conseil de sécurité qui doit avoir lieu la semaine prochaine, le 27 avril, pour renouveler le mandat de la force de maintien de la paix de l’ONU présente dans la région.

Date:
18 avril 2017
  • Nouvelles
  • Australie
  • Asile

Australie/Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les coups de feu tirés dans le camp de rétention sur l’île de Manus démontrent l'échec de la politique australienne de délocalisation de la gestion des réfugiés

Réagissant à la suite des coups de feu tirés dans le camp de rétention pour réfugiés géré par le gouvernement australien sur l'île de Manus, Anna Neistat, directrice générale chargée des recherches à Amnesty International, a déclaré : « Les coups de feu tirés aujourd'hui démontrent une fois de plus que le camp de rétention sur l'île de Manus n'est pas un lieu sûr pour les demandeurs d'asile. D'autres accidents de ce type se produiront inévitablement, à moins que les autorités ne déplacent les réfugiés et les demandeurs d'asile pour les mettre en sécurité.

Date:
14 avril 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Justice

Yémen. Le journaliste Yahia al Jubaihi condamné à mort par les forces houthies

Réagissant aux informations signalant que les forces houthies qui contrôlent la capitale du Yémen, Sanaa, ont condamné à mort le 12 avril le journaliste Yahya al Jubaihi, détenu de façon arbitraire depuis septembre 2016, parce qu'il aurait communiqué avec les forces de la coalition menée par l'Arabie saoudite, Samah Hadid, directrice en charge des campagnes au bureau de Beyrouth d'Amnesty International, a déclaré :  « La peine de mort prononcée par les Houthis contre le journaliste Yahya al Jubaihi, à l'issue d'un procès inique, doit être immédiatement annulée.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Conflit armé

Nigeria. Trois ans après Chibok, Boko Haram continue de commettre des enlèvements

Les autorités nigérianes doivent redoubler d’efforts afin de faire libérer les dernières jeunes filles de Chibok et les milliers d’autres personnes enlevées dans tout le nord-est du pays par Boko Haram, a déclaré Amnesty International à l’occasion du troisième anniversaire de l’enlèvement des 276 lycéennes par ce groupe armé. « Boko Haram continue d’enlever des femmes, des filles et des jeunes hommes, qui sont souvent victimes de terribles violences, notamment de viols, de passages à tabac et de participation forcée à des attentats-suicides.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Israël et territoires palestiniens occupés
  • Détention

Israël doit mettre fin à sa politique « illégale et cruelle » à l’égard des prisonniers palestiniens

La politique mise en œuvre par Israël depuis des décennies, qui consiste à incarcérer des Palestiniens de Cisjordanie occupée et de Gaza dans des prisons situées en Israël et à les priver des visites régulières de leur famille, est cruelle et constitue une violation flagrante du droit international, a déclaré Amnesty International, alors que des prisonniers s’apprêtent à observer une grève de la faim collective qui doit démarrer le 17 avril, à l’occasion de la Journée des prisonniers palestiniens.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Censure et liberté d'expression

Égypte. La condamnation à 10 ans de prison pour outrage au président est une attaque éhontée contre la liberté d'expression

La condamnation d'un avocat à 10 ans de prison pour une publication sur Facebook expose la manière dont la nouvelle loi antiterroriste est utilisée en Égypte pour réduire au silence les détracteurs du gouvernement, a déclaré Amnesty International. Le 12 avril, un tribunal d'Alexandrie a condamné l'avocat Mohamed Ramadan à 10 ans de prison, assortis de cinq ans d'assignation à résidence et d'une interdiction d'utiliser Internet pendant cinq ans.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • États-Unis
  • Peine de mort

États-Unis. L'Arkansas doit mettre fin de toute urgence aux exécutions

L'État de l'Arkansas, aux États-Unis, doit suspendre l'exécution de huit condamnés, sept d'entre eux devant être mis à mort en avril sur une période de 11 jours, a déclaré le 13 avril Amnesty International, soulignant ses préoccupations en matière juridique et le fait que deux de ces condamnés à mort sont atteints de graves handicaps mentaux. L'Arkansas n'a procédé à aucune exécution depuis plus de dix ans, mais il a prévu de procéder à deux exécutions par jour les 17, 20 et 24 avril, et à une exécution le 27 avril, car le midazolam, substance utilisée de façon controversée pour les exécutions, dont il dispose sera périmé à la fin du mois d'avril.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Canada
  • Militants et défenseurs des droits humains

Prix Ambassadeur de la Conscience 2017. Alicia Keys et le mouvement des droits des autochtones du Canada, lauréats de la prestigieuse récompense d’Amnesty International

Le prix Ambassadeur de la Conscience 2017 d’Amnesty International a été décerné à Alicia Keys, musicienne et militante de renommée mondiale, et au mouvement des populations autochtones qui luttent pour leurs droits au Canada, a annoncé l’organisation de défense des droits humains aujourd’hui, jeudi 13 avril. Le prix sera officiellement remis lors d’une cérémonie qui se tiendra à Montréal, au Canada, le 27 mai.

Date:
13 avril 2017
  • Nouvelles
  • Liban

Liban. L’importance des droits humains en temps de crise

Alors que la vérité est de plus en plus contestée et que les « fausses informations » sont presque glorifiées, l’état de droit fondé sur des éléments de preuve bien réels est plus que jamais indispensable. Le droit international relatif aux droits humains et le droit humanitaire sont des normes internationales établies de longue date, et sont essentiels pour permettre de distinguer le bien du mal. Les droits humains nous donnent un cadre pour interpréter et expliquer pourquoi quelque chose est mal.

Date:
12 avril 2017
  • Nouvelles
  • Thaïlande
  • Censure et liberté d'expression

Thaïlande. L'interdiction visant des détracteurs témoigne d'une volonté forcenée de réduire au silence les dissidents

En réaction à l'annonce du gouvernement, qui a averti que quiconque suit, contacte ou partage les publications en ligne de trois détracteurs renommés – l’historien Somsak Jeamteerasakul, le journaliste et auteur Andrew MacGregor Marshall et l'ancien diplomate Pavin Chachavalpongpun – sera poursuivi au titre de la loi relative à la cybercriminalité, Josef Benedict, directeur adjoint pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International, a déclaré : « Les autorités thaïlandaises franchissent un nouveau cap s'agissant de restreindre la liberté d'expression de la population.

Date:
12 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Femmes et jeunes filles

Pérou. L'ajournement de la décision que doit rendre la justice dans l'affaire Máxima Acuña Atalaya vise une nouvelle fois à l'empêcher de faire son travail

La décision qu'a prise la Cour suprême du Pérou d'ajourner sa décision dans l'affaire mettant en cause la défenseure des droits humains Máxima Acuña est la dernière tentative en date des autorités pour entraver son travail légitime de défense de l'environnement, a déclaré Amnesty International. La Cour suprême du Pérou devait rendre le 12 avril sa décision concernant les accusations fallacieuses d'occupation de terres retenues contre Máxima Acuña Atalaya.

Date:
12 avril 2017