récents

3 750 résultats

  • Nouvelles
  • Malaisie
  • Militants et défenseurs des droits humains

Malaisie. Un défenseur des droits humains bangladais en détention

Les autorités malaisiennes doivent libérer immédiatement l’éminent défenseur des droits humains bangladais et ancien prisonnier d’opinion et lui permettre de participer à une conférence sur la peine de mort et d’y prendre la parole, a déclaré Amnesty International jeudi 20 juillet 2017. Les autorités malaisiennes ont arrêté à l’aéroport de Kuala Lumpur Adilur Rahman Khan, le secrétaire d’Odhikar, une organisation bangladaise de défense des droits humains de premiers plans, le 20 juillet au matin alors qu’il arrivait dans le pays pour prendre la parole lors d’une conférence sur la peine de mort.

Date:
20 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Cameroun
  • Groupes armés

Cameroun. Un rapport d’Amnesty International met en lumière des crimes de guerre dans la lutte contre Boko Haram, dont le recours à la torture

• Des détenus passés à tabac, placés dans des positions insoutenables et soumis à des simulacres de noyade, parfois torturés à mort • Torture généralisée sur 20 sites, y compris quatre bases militaires, deux centres dirigés par les services de renseignement, une résidence privée et une école • Les États-Unis et les autres partenaires internationaux appelés à établir si leur personnel militaire a eu connaissance des actes de torture infligés sur l’une des bases Au Cameroun, des centaines de personnes accusées, souvent sans preuve, de soutenir Boko Haram sont violemment torturées par les forces de sécurité, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport publié jeudi 20 juillet 2017.

Date:
20 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Soudan
  • Discrimination

Soudan. Plusieurs centaines de manifestants étudiants darfouriens bloqués aux portes de la capitale

Les autorités soudanaises doivent mettre un terme à la discrimination persistante dont sont victimes les étudiants originaires du Darfour dans les universités, a déclaré Amnesty International mercredi 19 juillet 2017, tandis que plus de 1 000 étudiants darfouriens de l'université Bakht al Rida, dans l'État du Nil Blanc, montaient à la capitale, Khartoum, pour exiger la libération de 10 de leurs collègues accusés d'avoir tué deux policiers.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Censure et liberté d'expression

Bahreïn. Une défenseure des droits humains est inculpée de terrorisme

La décision des autorités bahreïnites de poursuivre pour terrorisme Ebtisam al Saegh, défenseure des droits humains placée en détention le 3 juillet 2017, est un coup dur porté aux droits fondamentaux dans le pays, a déclaré Amnesty International. Ebtisam al Saegh a déjà été torturée ; elle a notamment subi des sévices sexuels imputables à des membres de l'agence de sécurité nationale de Bahreïn, pendant sa détention en mai dernier.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Égypte
  • Homicides et disparitions

Union européenne. Le bilan déplorable de l’Égypte en matière de droits humains ne doit pas être balayé sous le tapis

L’Union européenne semble menacer d’assouplir sa position quant aux violations des droits humains commises en Égypte, en organisant à nouveau des réunions annuelles de haut niveau avec le ministre égyptien des Affaires étrangères et sa délégation la semaine prochaine à Bruxelles, a déclaré Amnesty International. La réunion du Conseil d’association UE-Égypte doit avoir lieu à Bruxelles le 25 juillet. Les réunions avaient été suspendues après le soulèvement de 2011, mais en raison des inquiétudes grandissantes quant à la sécurité régionale et l’immigration, on craint que les États membres de l’Union européenne ne soient davantage disposés à fermer les yeux sur les graves violations des droits humains dans le pays.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Maroc et Sahara occidental
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Maroc et Sahara occidental. Procès collectif des Sahraouis : un jugement entaché d’allégations de torture

Mercredi 19 juillet 2017, un tribunal a condamné 23 militants sahraouis dans l’affaire des heurts meurtriers qui avaient eu lieu au Sahara occidental, jugeant recevables des éléments entachés d’allégations de torture, a déclaré Amnesty International. En début de matinée, la cour d’appel de Rabat a condamné les prévenus à des peines allant de deux ans d’emprisonnement à la réclusion à perpétuité pour les violences qui avaient suivi le démantèlement forcé du camp installé en signe de protestation à Gdeim Izik, au Sahara occidental, en 2010, et avaient entraîné la mort de 11 agents des forces de sécurité et de deux manifestants sahraouis.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Droits économiques, sociaux et culturels

Le monde sort enfin de son silence sur la Turquie

En Turquie, la vérité et la justice se perdent de vue. Six défenseurs des droits humains ont été emprisonnés cette semaine pour l'accusation absurde de soutien à une organisation terroriste. Ils attendent d'être jugés, et leur incarcération risque donc de se prolonger pendant des mois. Quatre autres ont été libérés, mais font toujours l'objet d'investigations. Leurs déplacements sont restreints et ils doivent se présenter au poste de police trois fois par semaine.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Femmes et jeunes filles

Chili. Les députés doivent saisir cette occasion historique de dépénaliser l’avortement

La Chambre des députés chilienne fait face à une occasion historique de mettre le pays du bon côté des droits humains, a déclaré Amnesty International en amont du débat du 19 juillet sur l’éventuelle dépénalisation de l'avortement dans trois situations. Tard dans la nuit la veille, le Sénat chilien a adopté un projet de loi visant à dépénaliser l’avortement sans trois cas : lorsque la grossesse est consécutive à un viol, lorsque la grossesse constitue un risque pour la vie de la femme, et en cas de malformation fœtale.

Date:
19 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Liban
  • Conflit armé

Liban. Des milliers de personnes sont en danger à l'approche d’une opération de sécurité dans la ville d’Arsal

En réaction à la déclaration du Premier ministre libanais Saad Hariri annonçant une opération de sécurité imminente en périphérie de la ville d'Arsal, dans le nord-est du Liban, Lynn Maalouf, directrice des recherches pour le Moyen-Orient à Amnesty International, a déclaré : « Il est crucial que l'armée libanaise et les autres entités impliquées dans les combats à Arsal accordent la priorité à la protection des habitants libanais et des réfugiés syriens de la zone.

Date:
18 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Détention

L’emprisonnement de militants, dont la directrice d’Amnesty, porte un coup sévère aux droits en Turquie

Le placement en détention provisoire de six défenseurs des droits humains constitue un effroyable affront à la justice, et un nouveau pas franchi dans le cadre de la répression qui fait suite à la tentative de coup d’état en Turquie, a déclaré Amnesty International. La directrice d’Amnesty International Turquie, Idil Eser, qui fait partie des personnes maintenues en détention, a été arrêtée le 5 juillet avec neuf autres défenseurs des droits humains alors qu’elle participait à un banal séminaire.

Date:
18 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Maroc et Sahara occidental
  • Détention

Maroc/Sahara occidental : Les allégations de torture assombrissent le procès des accusés sahraouis

Verdict attendu pour les Sahraouis inculpés dans le cadre des affrontements meurtriers de 2010 (Tunis, le 17 juillet 2017) –  Les autorités judiciaires marocaines devraient veiller à ce que les jugements attendus dans le cadre d'un procès collectif ne se fondent pas sur des aveux ou des déclarations impliquant d'autres accusés extorqués sous la torture ou les mauvais traitements lors d'interrogatoires policiers, ont déclaré Amnesty International et Human Rights Watch.

Date:
17 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Censure et liberté d'expression

Chine. Un militant anti-corruption va être libéré, tandis qu’une répression implacable se poursuit

Les autorités chinoises doivent mettre fin à leurs attaques contre des militants des droits humains et libérer tous ceux qui sont encore incarcérés uniquement pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression, a déclaré Amnesty International à la veille de la libération très attendue du militant social Xu Zhiyong. Xu Zhiyong doit être libéré samedi 15 juillet, après avoir purgé sa condamnation à quatre années de prison.

Date:
14 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Angola
  • Justice

Angola. La société civile remporte une victoire avec le rejet par la justice d'un décret relatif aux ONG

Réagissant à la décision du Tribunal constitutionnel de l'Angola qui a considéré comme inconstitutionnel le décret présidentiel relatif aux organisations non gouvernementales (ONG), qui visait à contrôler l'enregistrement des ONG et leur soutien financier, le directeur régional d'Amnesty International pour l'Afrique australe, Deprose Muchena, a déclaré : « L'arrêt du Tribunal constitue une avancée notable, car elle offre aux autorités angolaises l'occasion de revoir leur copie et de collaborer avec les ONG locales afin de créer un environnement sûr et favorable pour la société civile.

Date:
14 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Peine de mort

Singapour. L’exécution d’un homme malaisien condamné dans une affaire de trafic de stupéfiants est une violation du droit à la vie

En réaction à l’annonce de l’exécution du ressortissant malaisien Prabagaran Srivijayan à Singapour le 14 juillet, James Gomez, directeur de la région Asie du Sud-Est et Pacifique à Amnesty International, a déclaré : « Cette exécution est une violation choquante du droit à la vie. Ce châtiment cruel a été infligé après un procès inique entaché d’irrégularités, ce qui rend cette atteinte au droit international d’autant plus choquante.

Date:
14 juillet 2017
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Détention

Lettre ouverte concernant la détention des défenseurs des droits humains en Turquie

Nous sommes choqués et consternés par l’arrestation et le placement en détention de dix défenseurs des droits humains par le gouvernement turc. Ces personnes font désormais l’objet d’une enquête pour appartenance à une « organisation terroriste armée » en raison de leur travail pacifique en faveur des droits humains. Ces arrestations sont une attaque contre six des plus importantes ONG de défense des droits humains du pays ; elles portent un coup fatal à une société civile turque assiégée de toutes parts et indiquent de manière inquiétante la direction que semble prendre la Turquie.

Date:
14 juillet 2017
  • Nouvelles

Liu Xiabo: l'homme qui savait parler vrai aux puissants... et à nous tous

« Pensez-vous que l’État chinois va le libérer maintenant ? » Dans le froid perçant d’une nuit de décembre à Oslo, la même question revenait sans cesse. J’avais assisté juste avant à la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix 2010 à Liu Xiaobo, défenseur des droits humains emprisonné et critique littéraire qui agaçait les autorités chinoises au plus haut point. Décrié avec véhémence par l’État chinois, qui l’avait qualifié de « farce », cet événement avait mis à l’honneur de manière émouvante une vérité élémentaire : les mots ne sont pas des crimes ! Comme Liu Xiaobo l’avait expliqué lui-même au tribunal un an plus tôt, la liberté d’expression est « le fondement des droits humains, la source du sentiment d’humanité et la mère de la vérité ».

Date:
13 juillet 2017