récents

3 279 résultats

  • Nouvelles
  • Arabie saoudite
  • Peine de mort

Arabie saoudite. Les condamnations à mort prononcées collectivement à l’issue d’un procès pour «espionnage» sont une parodie de justice

La condamnation à mort de 15 personnes par le Tribunal pénal spécial mardi 6 décembre à l’issue d’un procès manifestement inique est une parodie de justice et constitue une grave violation des droits humains, a déclaré Amnesty International. Les hommes condamnés figuraient parmi 32 personnes arrêtées dans différentes villes d’Arabie saoudite en 2013 et 2014 qui étaient accusées d’espionnage pour le compte de l’Iran.

Date:
6 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Droits économiques, sociaux et culturels

Turquie. Les couvre-feux et la répression forcent des centaines de milliers de Kurdes à quitter leur logement

Des dizaines de milliers de résidents du site de Sur, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, font partie des personnes - dont le nombre s’élève à un demi-million selon les estimations - forcées à quitter leur domicile en raison de la répression brutale menée par les autorités turques au cours de l’année écoulée et qui pourrait constituer une sanction collective, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport.

Date:
6 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Gambie
  • Détention illégale

Gambie. Libération sous caution d’un responsable de l'opposition

En réaction à la libération sous caution, ordonnée par une cour d'appel gambienne, du responsable de l'opposition Ousainou Darboe et de 18 autres manifestants pacifiques ce lundi 5 décembre, Sabrina Mahtani, chercheuse d'Amnesty International sur l'Afrique de l'Ouest anglophone a déclaré : « La libération sous caution d'Ousainou Darboe et de 18 autres manifestants pacifiques est un grand moment pour eux, ainsi que pour leurs familles.

Date:
5 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Qatar
  • Censure et liberté d'expression

Sommet du Conseil de coopération du Golfe. Répression systématique de la liberté d’expression dans le Golfe

Le bilan déplorable des droits humains dans les États du Golfe ne doit pas être balayé sous le tapis lorsque les États membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) se réuniront dans la capitale bahreïnite, Manama, les 6 et 7 décembre, à l’occasion de leur sommet annuel, a déclaré Amnesty International lundi 5 décembre 2016. Il est à noter que les droits humains seront absents de l’ordre du jour du sommet annuel, qui réunira les six États du CCG – Bahreïn, Koweït, Oman, Qatar, Arabie saoudite et Émirats arabes unis – pour débattre de la coopération en matière de commerce et de sécurité, sans évoquer la vague de répression qui balaie la région pour des motifs de sécurité.

Date:
5 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Homicides et disparitions

Fidji. Le côté sombre du paradis

Sous le régime militaire, la nation insulaire de Fidji, dans l’océan Pacifique, a vu une culture de la torture s’enraciner parmi les pratiques des forces de sécurité, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public dimanche 4 décembre. Réputée pour ses plages de sable blanc et ses eaux turquoises à perte de vue, Fidji est connue comme une destination de vacances. Mais plus d’une décennie après le coup d’État de 2006, l’armée conserve le contrôle d’institutions clés, comme la police, s’accompagnant d’une militarisation du système de justice qui permet que la torture et d’autres formes de mauvais traitements restent impunies.

Date:
4 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Gambie
  • Prisonniers d'opinion

Gambie. La défense des droits humains et de la justice pour tous doit être une priorité

En réaction à l'annonce par le président Yahya Jammeh qu'il reconnaissait sa défaite à l'élection présidentielle, Sabrina Mahtani, chercheuse d'Amnesty International sur l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale, qui se trouve actuellement en Gambie, a déclaré : « Pendant des années, la population gambienne a été victime de nombreuses exactions, notamment de terribles violations des droits humains et d'oppression.

Date:
2 décembre 2016
  • Nouvelles
  • États-Unis d'Amérique
  • Militants et défenseurs des droits humains

Ai Weiwei soutient l’appel demandant à Obama de gracier Edward Snowden

Artiste chinois de renommée internationale, Ai Weiwei s’associe à Amnesty International pour mobiliser des centaines de milliers de sympathisants dans le monde entier en vue d’inonder la Maison blanche de messages de soutien à Edward Snowden, dans le cadre de la plus grande campagne mondiale des droits humains lancée aujourd’hui. La campagne Écrire pour les droits, du 2 au 16 décembre, prend aussi la défense de 10 autres cas, dont un journaliste égyptien, "Shawkan", emprisonné et menacé d’exécution, deux militants azerbaïdjanais torturés après avoir tagué une statue, et un enseignant indonésien emprisonné parce qu’il a brandi un drapeau.

Date:
2 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Bénin
  • Liberté de la presse

Bénin. La fermeture de sept médias viole le droit à la liberté d’expression

Les autorités béninoises doivent revenir sur leurs décisions de mettre fin aux activités de sept médias privés et promouvoir la liberté de la presse, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Dans une série de décisions rendues publiques le 28 novembre dernier, la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC) a suspendu la radio Soleil FM, et les chaînes de télévision E-Télé, Sikka TV, la Chrétienne TV, Eden TV, Unafrica TV et La Béninoise.

Date:
2 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Syrie
  • ONU

ONU. L'inaction sur le dossier syrien n'est pas une option

Avant la publication jeudi 1er décembre d'une déclaration signée par plus de 200 organisations de la société civile du monde entier, qui exhortent l'Assemblée générale de l'ONU à agir de toute urgence concernant le conflit en Syrie, Sherine Tadros, responsable du Bureau d'Amnesty International auprès de l'ONU, a déclaré : « Il devient chaque jour plus évident que le Conseil de sécurité des Nations unies manque à son devoir envers le peuple syrien.

Date:
1 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Éthiopie
  • Censure et liberté d'expression

Éthiopie. L'arrestation du leader de l'opposition est une grave attaque contre la liberté d'expression

En apprenant l’arrestation du leader de l’opposition Merera Gudina, Michelle Kagari, directrice adjointe pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l'Afrique et les Grands Lacs à Amnesty International, a déclaré : « L’arrestation de Merera Gudina est une attaque scandaleuse contre le droit à la liberté d’expression et doit sonner l’alarme pour tous ceux qui souhaitent que cessent les événements meurtriers qui secouent l’Éthiopie depuis un an.

Date:
1 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Arabie saoudite
  • Militants et défenseurs des droits humains

Arabie saoudite. Un défenseur des droits humains voit sa peine alourdie à 11 ans de prison à l’issue d’un procès inique

Le défenseur saoudien des droits humains Issa al Hamid, condamné à neuf ans de prison pour son travail en faveur des droits fondamentaux, a vu sa peine alourdie le 1er décembre à 11 ans de prison, assortie d’une interdiction de voyager de même durée et d’une amende de 100 000 Riyals saoudiens (environ 25 000 euros) à la suite de son jugement en appel. En réaction à cette décision rendue le 1er décembre par le tribunal antiterroriste de Riyadh, Samah Hadid, directrice adjointe chargée des campagnes au bureau régional d’Amnesty International à Beyrouth, a déclaré : « Le jugement rendu par le tribunal antiterroriste saoudien témoigne une nouvelle fois de la répression constante et acharnée qu’exercent les autorités à l’égard des défenseurs des droits humains.

Date:
1 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Gambie
  • Internet et réseaux sociaux

Gambie. La coupure des moyens de communication met un terme à l’impression de liberté pendant les élections

En réaction aux blocages d'internet et d'autres réseaux de communication en Gambie, en pleine journée d'élection présidentielle, Samira Daoud, directrice adjointe pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré : « C'est là une attaque brutale et injustifiée contre le droit à la liberté d'expression en Gambie, avec la coupure des services d'Internet mobile et des SMS le jour du scrutin.

Date:
1 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Conflit armé

Colombie. L’accord de paix doit faire triompher la justice

La ratification de l’accord de paix marque le début d’un nouveau chapitre porteur d’espoir dans l’histoire de la Colombie, mais c’est maintenant que le vrai travail commence, a déclaré Amnesty International jeudi 1er décembre. Mercredi 30 novembre dans la soirée, le Congrès a ratifié l’accord de paix conclu entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), après que l’accord initial a été rejeté à l’issue d’un référendum le 2 octobre.

Date:
1 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Entreprises et droits humains

Huile de palme. De grandes marques mondiales tirent profit du travail des enfants et du travail forcé

Les plus grandes marques agroalimentaires et ménagères du monde vendent des aliments, des cosmétiques et d’autres biens de consommation courante contenant de l’huile de palme dont la production est entachée de scandaleuses atteintes aux droits humains en Indonésie, où des enfants travaillent par exemple dès huit ans dans des conditions dangereuses, indique un nouveau rapport d’Amnesty International publié mercredi 30 novembre.

Date:
30 novembre 2016
  • Nouvelles
  • Europe et Asie centrale
  • Détention

Hongrie. Des dispositions relatives au terrorisme ont été utilisées à mauvais escient pour condamner un homme à 10 ans de prison

En réaction à la condamnation d’Ahmed H. à 10 ans de prison pour terrorisme, en raison de son implication dans des affrontements avec des garde-frontières à un poste-frontière entre la Serbie et la Hongrie l’an dernier, Gauri van Gulik, directrice adjointe du programme Europe d’Amnesty International, qui a assisté à l’audience, a déclaré : « Cette décision s’appuie sur une mauvaise utilisation flagrante de la législation antiterroriste, et illustre une convergence inquiétante entre deux tendances dangereuses : le recours à mauvais escient à des charges liées au terrorisme et le traitement choquant réservé aux réfugiés et aux migrants.

Date:
30 novembre 2016