récents

3 472 résultats

  • Nouvelles
  • République démocratique du Congo (RDC)
  • Homicides illégaux

RDC. Les deux experts de l'ONU ne doivent pas être morts en vain

Réagissant à l'assassinat de deux experts de l'ONU dans la province du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), Muthoni Wanyeki, directrice régionale du Bureau Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs, a déclaré : « Ces personnes ne doivent pas être mortes en vain ; leur assassinat rappelle qu'il est absolument urgent que cessent dans la province du Kasaï les violences qui ont jusqu'à présent fait plus de 400 morts.

Date:
29 mars 2017
  • Nouvelles
  • Émirats arabes unis
  • Censure et liberté d'expression

Émirats arabes unis. La condamnation d’un éminent universitaire à 10 ans de prison pour des tweets porte un coup scandaleux à la liberté d’expression

En réaction à la condamnation, mercredi 29 mars, du défenseur des droits humains Nasser bin Ghaith par la Cour d’appel fédérale à Abou Dhabi, Lynn Maalouf, directrice adjointe pour la recherche au bureau régional d’Amnesty International à Beyrouth, a déclaré : « La condamnation de l’éminent économiste, universitaire et défenseur des droits humains Nasser bin Ghaith à 10 ans de prison porte un nouveau coup fatal à la liberté d’expression aux Émirats arabes unis.

Date:
29 mars 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Militants et défenseurs des droits humains

Chine. Un Taiwanais militant pour une ONG placé en détention pour d’obscurs motifs de sécurité nationale

Le placement en détention par les autorités chinoises, pour d’obscurs motifs de sécurité nationale, d’un Taiwanais militant pour une ONG laisse à craindre qu’elles ne soient en train d’amplifier leur offensive contre les personnes qui mènent des activités militantes légitimes, a déclaré Amnesty International mercredi 29 mars, appelant les autorités à fournir de plus amples informations sur la détention de cet homme.

Date:
29 mars 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Jordanie. Le président soudanais Omar el Béchir doit être arrêté et remis à la CPI

La Jordanie doit arrêter immédiatement le président soudanais Omar el Béchir et le remettre à la Cour pénale internationale (CPI) pour qu'il réponde des accusations de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, a déclaré Amnesty International mercredi 29 mars alors que le président soudanais arrivait à Amman pour le sommet de la Ligue arabe. « En tant que signataire du Statut de Rome, qui a établi la CPI, la Jordanie est tenue d'arrêter Omar el Béchir et de le remettre à la Cour, a déclaré Lynn Maalouf, directrice adjointe pour la recherche au bureau régional d'Amnesty International à Beyrouth.

Date:
29 mars 2017
  • Nouvelles
  • Irak
  • Conflit armé

Irak. Des civils ont été tués chez eux par des frappes aériennes, alors que le gouvernement leur avait recommandé de ne pas quitter Mossoul

Des centaines de civils ont été tués par des frappes aériennes alors qu'ils se trouvaient chez eux ou dans des lieux où ils s'étaient abrités, après que le gouvernement irakien leur avait recommandé de ne pas partir durant l'offensive menée pour reprendre la ville de Mossoul au groupe armé se faisant appeler État islamique (EI), a déclaré Amnesty International. Des victimes et des témoins habitant l'est de Mossoul ont expliqué qu’ils n'ont pas tenté de fuir face à la progression des combats, car les autorités irakiennes leur avaient donné à plusieurs reprises pour instructions de rester chez eux.

Date:
28 mars 2017
  • Nouvelles
  • Soudan du Sud
  • Détention illégale

Soudan du Sud. Il faut libérer toutes les personnes arrêtées arbitrairement depuis le début du conflit

Les autorités sud-soudanaises doivent libérer toutes les personnes détenues sans inculpation, dont 28 hommes actuellement détenus au quartier général de l’agence nationale de renseignements à Djouba, la capitale, a déclaré mardi 28 mars le Secrétaire général d’Amnesty International dans une lettre ouverte au président Salva Kiir. Cette demande intervient suite à l’engagement pris publiquement par le président de libérer tous les prisonniers politiques.

Date:
28 mars 2017
  • Nouvelles
  • Fidji
  • Censure et liberté d'expression

Fidji. Il faut abandonner les poursuites pour sédition motivées par des considérations politiques contre le journal The Fiji Times

Les autorités fidjiennes doivent immédiatement abandonner les poursuites pour sédition motivées par des considérations politiques contre l’organe de presse The Fiji Times, a déclaré Amnesty International lundi 27 mars. « En poursuivant The Fiji Times pour sédition, les autorités fidjiennes emploient une tactique grossière afin d’intimider et réduire au silence l’un des rares médias indépendants encore en activité dans le pays », a déclaré Josef Benedict, directeur adjoint pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique à Amnesty International.

Date:
27 mars 2017
  • Nouvelles
  • Russie
  • Manifestations

Russie. Violente répression : Alexeï Navalny emprisonné ; plusieurs centaines d'autres personnes arrêtées

Le leader d'opposition russe Alexeï Navalny et tous les manifestants pacifiques arrêtés après les manifestations de grande ampleur qui se sont déroulées dimanche 26 mars aux quatre coins de la Russie, doivent être immédiatement libérés, a déclaré Amnesty International. Alexeï Navalny a été condamné lundi à 15 jours d'emprisonnement. « En procédant à plusieurs centaines d'arrestations, les autorités russes ont montré le peu de cas qu'elles faisaient de la liberté d'expression et de réunion », a déclaré Sergueï Nikitine, le directeur d'Amnesty International Russie.

Date:
27 mars 2017
  • Nouvelles
  • Rwanda
  • Homicides et disparitions

Rwanda. La vérité doit être dite au sujet de la disparition de la militante Illuminée Iragena

Les autorités rwandaises doivent révéler ce qu'il est advenu d'Illuminée Iragena, infirmière et militante qui a disparu de façon soudaine et suspecte il y a un an, a déclaré Amnesty International le 26 mars. Illuminée Iragena, qui était infirmière et membre du parti d'opposition non enregistré Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi), a disparu le 26 mars 2016 alors qu'elle se rendait à son travail à l'hôpital Roi Fayçal à Kigali, la capitale du pays.

Date:
26 mars 2017
  • Nouvelles
  • Bélarus
  • Manifestations

Bélarus. La Journée de la liberté entachée par une répression violente des manifestations pacifiques

Il faut que les autorités bélarussiennes libèrent immédiatement et sans condition toutes les personnes arrêtées avant et pendant les manifestations pacifiques et cessent de réprimer violemment les manifestants, a déclaré Amnesty International après que des dizaines de personnes qui manifestaient à l’occasion de la Journée de la liberté ont été interpellées avec brutalité et que des observateurs des droits humains ont été détenus.

Date:
25 mars 2017
  • Nouvelles
  • Libye
  • Réfugiés

Libye. La noyade de nombreux migrants et réfugiés fait apparaître l’échec des gouvernements européens concernant leur protection

En réaction aux informations selon lesquelles plus de 200 personnes auraient péri noyées en mer Méditerranée, au large des côtes libyennes, Gauri Van Gulik, directrice adjointe du programme Europe d’Amnesty International, a déclaré : « La nouvelle tragédie survenue sur ce passage meurtrier met en évidence l’échec des politiques suivies par les gouvernements européens pour résoudre la crise mondiale des réfugiés.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Indonésie
  • Groupes religieux

Il est temps pour l’humanité de créer une nouvelle réalité

Cela faisait à peine un mois que Donald Trump était entré à la Maison blanche lorsque son gouvernement a commencé à transformer ses discours de campagne clivants en politiques. Son administration a publié des décrets présidentiels interdisant aux citoyens de six pays à majorité musulmane d’entrer sur le territoire américain, ciblant ainsi des personnes en raison de leur religion. D’une simple signature, en limitant les voyages en provenance de pays accablés par la guerre et les conflits, et en mettant un terme au programme américain de réinstallation des réfugiés, les États-Unis ont compromis leur longue tradition d’accueil des réfugiés originaires du monde entier.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Discrimination

Myanmar. La mission d'établissement des faits tant attendue et si indispensable n’a que trop tardé

La mission d'établissement des faits disposant d’un mandant international pour enquêter sur les violations des droits humains au Myanmar est très attendue, nécessaire de toute urgence et n’a que trop tardé, a déclaré Amnesty International vendredi 24 mars. « L’annonce de la création d’une mission d'établissement des faits internationale indépendante afin d’enquêter sur les violations des droits humains au Myanmar n’a que trop tardé.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Conflit armé

Le monde a une occasion historique d’interdire les armes nucléaires

Par Béatrice Fihn, Martin Butcher et Rasha Abdul Rahim Alors que des experts estiment que le risque d’une explosion nucléaire n’a pas été aussi réel depuis la Guerre froide, les armes nucléaires sont une nouvelle fois une priorité à l’ordre du jour de la communauté internationale. À l’heure où les tensions mondiales, l’incertitude et les risques de conflit entre les États dotés de l’arme nucléaire s’accentuent, ces armes sont brandies comme une menace, augmentant ainsi le risque qu’elles soient utilisées de manière intentionnelle ou non.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Censure et liberté d'expression

Mexique. «La guerre est déclarée» contre les journalistes : un troisième reporter tué en l'espace d'un mois

Le troisième assassinat de journaliste en l'espace d'un mois au Mexique renforce encore les inquiétudes relatives à l'état de la liberté d'expression dans le pays, a déclaré Amnesty International. Miroslava Breach, reporter pour La Jornada et Norte de Juárez, a été abattue alors qu'elle se trouvait dans sa voiture devant son domicile, dans l'État de Chihuahua, dans le nord du Mexique. Miroslava Breach était connue pour ses reportages portant sur des questions telles que le crime organisé et le trafic de stupéfiants.

Date:
24 mars 2017
  • Nouvelles
  • Sierra Leone
  • Homicides illégaux

Sierra Leone. Les forces de sécurité ouvrent le feu sur des manifestants étudiants : un mort, deux blessés graves

Les forces de sécurité ont tué une personne et en ont blessé grièvement au moins deux en ouvrant le feu sur des manifestants étudiants dans la ville de Bo jeudi 23 mars 2017, a déclaré Amnesty International. « Ce bain de sang, qui a conduit au décès d’un jeune, est une tragédie et montre que les forces de sécurité sont intervenues de manière brutale lors d’une manifestation étudiante, a déclaré Sabrina Mahtani, spécialiste de l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Date:
23 mars 2017