récents

3 540 résultats

  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Yémen. La communauté baha’i persécutée aux mains des autorités houthi/Saleh

Plus de vingt hommes et femmes baha’is risquent d'être arrêtés de façon imminente par les autorités houthi/Saleh à Sanaa, la capitale du Yémen, a déclaré Amnesty International. « Les autorités houthi/Saleh doivent immédiatement cesser de persécuter les membres de la communauté baha’i à Sanaa, a déclaré Lynn Maalouf, directrice des recherches au bureau régional d’Amnesty International à Beyrouth. « Les arrestations de baha’is motivées par leur foi font manifestement partie d'un vaste mouvement de répression exercée contre les minorités par les autorités houthi/Saleh, et dans ce contexte des familles entières vivent dans la peur, craignant pour leur sécurité et celle de leurs proches ; il s'agit de violations flagrantes des obligations du Yémen au titre du droit international.

Date:
28 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Homicides et disparitions

Mexique. L’adoption par le Sénat d’une nouvelle loi sur les disparitions forcées est une mesure encourageante qui doit être concrétisée rapidement

Le projet de loi relatif aux disparitions forcées adopté jeudi 27 avril par le Sénat mexicain pourrait constituer une avancée dans la lutte contre la crise des droits humains dans le pays. Pour que ce texte devienne une loi, il faut maintenant que la Chambre des députés l’approuve également. « L’adoption définitive du projet de loi sur les disparitions forcées est essentielle pour commencer à s’attaquer sérieusement au cauchemar que vivent des milliers de familles qui cherchent un être cher en courant de grands risques et font le travail des autorités, a déclaré Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International.

Date:
27 avril 2017
  • Nouvelles
  • Afghanistan
  • Réfugiés

Afghanistan. Au regard du bilan concernant les victimes civiles, il n’est pas sûr pour les réfugiés d'être renvoyés en Afghanistan

Les attaques visant les civils au cours du premier trimestre 2017 et l'incapacité du gouvernement afghan à garantir leur protection montrent que l'Afghanistan n'est pas un pays sûr où l'on peut renvoyer les réfugiés, a déclaré Amnesty International le 27 avril 2017. « À une période où les victimes civiles demeurent nombreuses, les femmes et les enfants étant les plus exposés aux violences, il est irréfléchi de la part des gouvernements d'affirmer que l'Afghanistan est un pays sûr pour le retour des réfugiés », a déclaré Horia Mosadiq, chercheuse sur l'Afghanistan à Amnesty International.

Date:
27 avril 2017
  • Nouvelles
  • Gambie
  • Impunity

Gambie. 100 jours à la tête du pays : Adama Barrow doit entreprendre des réformes majeures afin de rompre avec un passé violent

Afin de rompre avec un passé marqué par les violences, les autorités gambiennes doivent abroger les lois répressives, réformer les services de sécurité et garantir l'obligation de rendre des comptes pour les graves violations des droits humains commises par le passé, a déclaré Amnesty International le 28 avril 2017, à l'occasion des 100 jours de la présidence d'Adama Barrow. Saluant les progrès majeurs constatés depuis l'investiture du président Adama Barrow le 19 janvier, notamment la libération de dizaines de prisonniers politiques et l'annulation du retrait de la Gambie du Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI), Amnesty International formule une série de recommandations couvrant 10 domaines de réforme.

Date:
27 avril 2017
  • Nouvelles
  • Asie et Pacifique
  • Manifestations

Hong Kong. Arrestation de neuf militants dans le cadre de la campagne de représailles des autorités contre les partisans de la démocratie

L'arrestation de neuf militants pro-démocratie à Hong Kong est le dernier événement en date témoignant de la détermination des autorités à punir ceux qui expriment un point de vue différent du leur sur le futur statut politique de la ville, a déclaré Amnesty International. La police a arrêté ces neuf personnes engagées dans le mouvement en faveur de la démocratie à Hong Kong jeudi 27 avril dans la matinée.

Date:
27 avril 2017
  • Nouvelles
  • Russie
  • Censure et liberté d'expression

Les autorités russes interdisent l'organisation de Mikhaïl Khodorkovski Open Russia, la qualifiant d'«indésirable»

Trois ONG créées par l'ancien prisonnier d'opinion russe et détracteur du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski et par ses alliés ont été qualifiées d'« indésirables » par le procureur général russe mercredi 26 avri, cette intervention ne représentant que la dernière manifestation en date de la répression exercée depuis longtemps contre la société civile, a déclaré Amnesty International. La décision interdit en fait l'organisation Open Russia, enregistrée au Royaume-Uni, ainsi qu'Open Russia Civic Movement, et interdit aussi tout ralliement à ces ONG.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

Mexique. La nouvelle loi relative à la torture offre une lueur d'espoir mais il faut que justice soit réellement rendue

La nouvelle loi mexicaine relative à la torture représente une avancée appréciable dans le contexte de la crise des droits humains que connaît le pays. Les autorités doivent à présent veiller à ce que les responsables de ces crimes de droit international soient déférés à la justice, a déclaré Amnesty International. Le Congrès du Mexique a finalement adopté la Loi générale relative à la torture, qui avait été promise il y a plus de deux ans par le président mexicain à la suite du tollé provoqué dans le pays par les violations massives des droits humains commises dans l'affaire des 43 étudiants disparus.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Groupes armés

Nigeria. Osai Ojigho rejoint Amnesty International Nigeria en tant que nouvelle directrice pays

Amnesty International a le plaisir d’annoncer qu’Osai Ojigho, avocate spécialisée dans les droits humains, rejoint l’organisation en tant que directrice pays du bureau national du Nigeria. Cette nomination met en lumière l'engagement d'Amnesty International envers le pays le plus peuplé d'Afrique et permet d’assurer une présence forte afin de dénoncer plus efficacement les responsables présumés d’atteintes aux droits humains – y compris des groupes armés tels que Boko Haram, des entreprises multinationales et les autorités nigérianes.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Zambie
  • Détention illégale

Zambie. Il faut abandonner les charges de trahison pesant sur le chef de l’opposition et le libérer immédiatement

Les autorités zambiennes doivent abandonner les charges de trahison forgées de toutes pièces qui pèsent sur le principal leader de l’opposition, Hakainde Hichilema, et sur ses cinq employés et les libérer sans condition, a déclaré Amnesty International mercredi 26 avril, à l’approche de son audience de mise en liberté sous caution. Ces six personnes ont été arrêtées le 11 avril, prétendument pour ne pas avoir cédé le passage à un cortège présidentiel.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Censure et liberté d'expression

Venezuela. La « chasse aux sorcières » contre les dissidents s’intensifie sur fond de crise politique

Les autorités vénézuéliennes utilisent le système judiciaire de manière illégale pour intensifier les persécutions et les sanctions à l’égard de ceux qui ne partagent pas leurs opinions, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport (en anglais) publié le 26 avril, alors que plusieurs personnes sont mortes et des centaines ont été blessées et emprisonnées dans le contexte des manifestations qui se multiplient dans tout le pays.

Date:
26 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Mortalité maternelle et droits reproductifs

Honduras. Une occasion historique de dépénaliser l’avortement

À l’approche d’un débat au Congrès hondurien le mardi 25 avril sur la pénalisation de l'avortement, la directrice du Programme Amériques d'Amnesty International, Erika Guevara-Rosas, a déclaré : « Parce qu’il pénalise l'avortement, le Code pénal hondurien est incompatible avec les normes relatives aux droits humains et doit être modifié sans délai ». « Empêcher les femmes d'exercer leurs droits fondamentaux en les privant de la possibilité de prendre des décisions concernant leur propre corps ne fait que mettre leur santé et leur vie en danger ».

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Tchad
  • Détention illégale

Tchad. Trois prisonniers d’opinion détenus sans charges depuis trois semaines

Les autorités tchadiennes doivent libérer immédiatement et sans condition trois prisonniers d’opinion arrêtés sans aucune charge et qui ont été détenus en secret pendant plusieurs jours, a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Nadjo Kaina Palmer, porte-parole du mouvement citoyen IYINA (on est fatigué en arabe) et Bertrand Sollo, le rapporteur francophone de la même organisation ont été arrêtés respectivement les 6 et 15 avril, alors que Dingamnayal Nely Versinis président du "Collectif tchadien contre la vie chère" a lui, été arrêté le 12 avril.

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Philippines
  • Homicides illégaux

Sommet de l’ANASE. Les dirigeants des pays membres doivent prendre position contre le bain de sang que connaissent les Philippines

Alors que les preuves de l’implication des autorités dans les milliers d’exécutions extrajudiciaires perpétrées au nom de la « guerre contre la drogue » du président philippin Rodrigo Duterte s’accumulent, Amnesty International appelle les dirigeants des pays de la région à prendre position contre ces possibles crimes contre l’humanité lors du 30e sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) à Manille cette semaine.

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Népal
  • Bidonvilles et droit au logement

Népal. Deux ans après, le gouvernement continue de manquer à son devoir envers les victimes marginalisées du séisme

Deux ans jour pour jour après qu’un séisme de grande ampleur a frappé le Népal, détruisant plus d'un demi-million d'habitations et endommageant 250 000 autres, le gouvernement continue de manquer à son devoir envers les survivants marginalisés, violant à la fois la Constitution népalaise et le droit international relatif aux droits humains, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public le 25 avril 2017.

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Torture et autres formes de mauvais traitements

États-Unis. 100 dispositions par lesquelles Donald Trump a menacé les droits humains durant ses 100 premiers jours à la présidence

Washington – Alors que s'achèvent les 100 premiers jours de la présidence de Donald Trump, Amnesty International a compilé la liste de 100 dispositions par lesquelles son administration a tenté de saper les droits humains aux États-Unis et dans le monde – parfois avec succès, parfois en se heurtant à un mouvement de résistance puissant et en pleine expansion. « Ces 100 premiers jours illustrent la dangerosité du programme de Donald Trump, mais sont aussi une feuille de route pour le contrer et protéger les droits fondamentaux aux États-Unis et dans le monde, a déclaré Margaret Huang, directrice d'Amnesty International États-Unis.

Date:
25 avril 2017
  • Nouvelles
  • Bangladesh
  • Discrimination

Assassinat de Xulhaz Mannan et Mahbub Rabbi Tonoy : un an après

« Je n’irai peut-être pas plus loin. J’ai peur. Vous avez dû fuir, aller d’un endroit à un autre de peur d’être massacré par des extrémistes. Si une chose pareille se produit à nouveau, je n’aurai pas la force ni la capacité de faire comme vous. » J’ai reçu de nombreux messages comme celui-ci de la part d’autres militants LGBT (lesbiennes, gays, personnes bisexuelles et transgenres) au Bangladesh au cours de l’année écoulée.

Date:
25 avril 2017