récents

3 326 résultats

  • Nouvelles
  • Bénin
  • Peine de mort

Bénin. Les condamnés à mort sont cruellement maintenus dans l’incertitude

Des prisonniers se trouvant dans le quartier des condamnés à mort au Bénin languissent dans l’incertitude après qu’une décision de justice a aboli la peine capitale l’an dernier, mais n’a pas commué leurs condamnations, écrit Amnesty International dans une nouvelle synthèse rendue publique lundi 16 janvier. Les 14 détenus concernés ont été informés par les autorités carcérales qu’ils ne seront pas exécutés, mais sont toujours incarcérés dans des conditions mauvaises, à l’écart des autres détenus de la prison d’Akrpo-Missérété, près de Porto-Novo, la capitale du Bénin.

Date:
16 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Iran
  • Peine de mort

Iran. Il faut annuler l'exécution imminente de 12 trafiquants de drogue présumés

L'Iran doit immédiatement stopper l'exécution de 12 hommes reconnus coupables d'infractions à la législation sur les stupéfiants, programmée le 14 janvier à la prison centrale de Karaj, ont déclaré Human Rights Watch et Amnesty International vendredi 13 janvier 2017. Ces deux organisations se sont dites préoccupées par le fait que, malgré les promesses répétées du gouvernement, l'Iran n'a fait aucun progrès tangible en vue de réduire le nombre alarmant d'exécutions.

Date:
13 janvier 2017
  • Nouvelles
  • République centrafricaine
  • Groupes armés

République centrafricaine. Auteurs présumés de crimes de guerre en liberté : il est urgent de reconstruire le système judiciaire

Des personnes soupçonnées d’avoir commis des crimes de guerre, notamment des homicides et des viols, pendant le conflit en République centrafricaine, échappent aux enquêtes et aux arrestations et, dans certains cas, côtoient leurs victimes au quotidien, a déclaré Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public mercredi 11 janvier. L’organisation demande que des investissements majeurs soient réalisés pour reconstruire le système judiciaire du pays et mettre sur pied la Cour pénale spéciale, afin d’aider à amener les auteurs présumés à s’expliquer devant la justice.

Date:
11 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Arabie saoudite
  • Militants et défenseurs des droits humains

L'Arabie saoudite accentue la répression visant les militants des droits humains

Les autorités saoudiennes ont entamé la nouvelle année en intensifiant la répression contre les militants des droits humains, s'attaquant une fois de plus violemment aux derniers vestiges d'une société civile très fragilisée dans le pays, a déclaré Amnesty International. Ces dernières semaines, plusieurs militants ont été arrêtés ou ont comparu devant la justice pour des motifs liés à leurs activités pacifiques de défense des droits humains, ce qui indique que les autorités ont l'intention de poursuivre la répression contre les dissidents pacifiques.

Date:
10 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Nigeria
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Nigeria. 1 000 jours après l'enlèvement des lycéennes de Chibok, il faut redoubler d’efforts pour libérer toutes les personnes captives

Mille jours après l'enlèvement de 276 lycéennes à Chibok, le gouvernement nigérian doit redoubler d'efforts pour garantir la libération des lycéennes et de toutes les autres victimes d'enlèvements collectifs, a déclaré Amnesty International. L'organisation demande à Boko Haram de mettre fin à la souffrance des jeunes femmes et de les libérer immédiatement, ainsi que tous les autres civils actuellement entre leurs mains.

Date:
8 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Slovénie
  • Réfugiés

Slovénie. Les propositions visant à priver les réfugiés et les demandeurs d'asile de leurs droits doivent être rejetées

Le Parlement slovène doit rejeter les amendements à la Loi sur les étrangers qui, une fois mis en œuvre, priveraient les réfugiés et les demandeurs d'asile des protections auxquelles ils ont droit au titre du droit européen et international, a déclaré Amnesty International à la suite de l'adoption par le gouvernement de ces amendements le 5 janvier 2017. Les mesures d'urgence prévues dans le projet de loi accorderaient aux autorités la possibilité d'adopter des mesures spéciales permettant de refuser l’entrée des personnes arrivant aux frontières et d'expulser automatiquement des migrants et des réfugiés entrés clandestinement en Slovénie, sans examiner leurs demandes d'asile ni le risque qu'ils soient torturés ou persécutés à leur retour.

Date:
5 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Gambie
  • Manifestations

Gambie. Des arrestations et des fermetures de médias surviennent à l’approche de la date d’investiture du nouveau président

Le gouvernement du président Yahya Jammeh, vaincu lors de l’élection présidentielle de décembre en Gambie, a arrêté de manière arbitraire des sympathisants de l’opposition et fermé trois stations de radio indépendantes au cours de la semaine écoulée, ont déclaré Human Rights Watch et Amnesty International jeudi 5 janvier. Yahya Jammeh est tenu, en vertu de la Constitution gambienne, de céder le pouvoir au président-élu Adama Barrow d’ici au 19 janvier 2017.

Date:
5 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

Irak. Il faut mettre fin aux transferts d'armes irresponsables qui alimentent les crimes de guerre commis par les milices

Les milices alliées au gouvernement irakien ont accès à des armes provenant d'au moins 16 pays  Les récents transferts d'armes favorisent les disparitions forcées, les enlèvements, la torture, les exécutions sommaires et la destruction délibérée de biens civils  L'Irak est le sixième importateur d'armes lourdes dans le monde   Les milices paramilitaires qui opèrent en leur nom au sein des forces armées irakiennes pour combattre le groupe armé se désignant sous le nom d'État islamique (EI) utilisent des armes provenant de stocks militaires irakiens, fournis par les États-Unis, l'Europe, la Russie et l'Iran, pour commettre des crimes de guerre, des attaques de représailles et d'autres atrocités, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport publié le 5 janvier 2017.

Date:
5 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Iran
  • Militants et défenseurs des droits humains

Les autorités iraniennes mettent en danger la vie d’un militant emprisonné en refusant de le transférer à l’hôpital

Les autorités iraniennes doivent immédiatement transférer Arash Sadeghi, un défenseur des droits humains emprisonné, qui a mis fin à sa grève de la faim mardi 3 janvier au bout de 71 jours, vers un hôpital afin qu’il puisse recevoir les soins médicaux dont il a besoin en urgence, a déclaré Amnesty International mercredi 4 janvier. Arash Sadeghi a entamé une grève de la faim en octobre 2016 afin de protester contre l'incarcération de son épouse, Golrokh Ebrahimi Iraee, une écrivaine et militante des droits humains emprisonnée pour avoir écrit une fiction sur la lapidation.

Date:
4 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Israël et territoires palestiniens occupés
  • Homicides illégaux

Israël. La reconnaissance de la culpabilité d'un soldat israélien doit ouvrir la voie à la justice pour les homicides illégaux

Le fait qu’un soldat israélien ait été reconnu coupable après avoir abattu un Palestinien impliqué dans une attaque au couteau à Hébron, alors que celui-ci gisait au sol, blessé, donne une petite lueur d'espoir dans le contexte d'impunité généralisée pour les homicides illégaux commis dans les territoires palestiniens occupés, a déclaré Amnesty International mercredi 4 janvier. Le soldat Elor Azaria a été déclaré coupable d'homicide sur la personne d'Abed al Fatah al Sharif, l'un des deux Palestiniens qui auraient été impliqués dans une attaque au couteau contre un soldat israélien perpétrée le 24 mars 2016 à Hébron.

Date:
4 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Irak
  • Conflit armé

Irak. Les attentats perpétrés par l'EI à Bagdad témoignent d'un mépris total pour la vie des civils

Le groupe armé se désignant sous le nom d'État islamique (EI) a revendiqué la responsabilité des attentats du lundi 2 janvier, qui ont ciblé des civils à Bagdad dans le quartier de Sadr City, majoritairement chiite. En réaction, Samah Hadid, directrice adjointe chargée des campagnes au bureau régional d'Amnesty International à Beyrouth, a déclaré : « En prenant systématiquement pour cibles les civils dans des quartiers animés pendant la journée, l'État islamique fait preuve d'un mépris flagrant pour la vie humaine et montre sa volonté de blesser et de terroriser la population civile.

Date:
3 janvier 2017
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Crimes de guerre et crimes contre l'humanité

Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution historique demandant à Israël de cesser toute activité de colonisation dans les Territoires palestiniens occupés

À la suite de l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies d'une résolution demandant à Israël de mettre un terme à toutes les activités de colonisation dans les Territoires palestiniens occupés, Sherine Tadros, responsable du Bureau d'Amnesty International auprès de l'ONU à New York, a déclaré : « Clôturant une année déplorable pour le Conseil de sécurité, où les divisions ont à maintes reprises bloqué l'adoption de résolutions clés visant à protéger les populations les plus exposées, la décision du 23 décembre d'adopter une résolution condamnant les colonies israéliennes illégales est bienvenue.

Date:
23 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Afrique
  • Conflit armé

Soudan du Sud. Rejet de l’embargo sur les armes au Conseil de sécurité

Le fait que le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) n’ait pas approuvé, le 23 décembre 2016, la résolution qui consistait à imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud et à sanctionner trois dirigeants sud-soudanais de premier plan en leur interdisant de quitter le territoire et en gelant leurs avoirs a été une immense déception, ont déclaré sept organisations non gouvernementales (ONG) le jour même.

Date:
23 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Amériques
  • Droits économiques, sociaux et culturels

Équateur. Des défenseurs des droits des peuples autochtones en danger après l’arrestation de leur chef

Le 21 décembre, des agents de la police nationale sont entrés de force dans les locaux de la Fédération interprovinciale des centres shuars et achuars, dans la province de Morona Santiago, et ont arrêté le chef de cette organisation, Agustín Wachapá. Son arrestation s’ajoute à une série d’actes de violence, de harcèlement et de pression subis par des membres de la communauté indigène shuar aux mains des autorités de l’État en raison de leur opposition à un projet de mine de cuivre à Morona Santiago.

Date:
22 décembre 2016
  • Nouvelles
  • Moyen-Orient et Afrique du Nord
  • Conflit armé

La résolution de l'ONU ouvre la voie à l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre commis en Syrie

En réaction à la résolution de l'Assemblée générale de l'ONU portant création d'un mécanisme international indépendant visant à garantir l'obligation de rendre des comptes pour les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité commis en Syrie depuis mars 2011, Anna Neistat, directrice chargée des recherches à Amnesty International, a déclaré : « En adoptant cette résolution, l'Assemblée générale contribue à sortir de l'impasse dans lequel se trouvait le Conseil de sécurité en matière d'obligation de rendre des comptes et c'est un premier pas vers la justice pour des milliers de victimes.

Date:
22 décembre 2016