• Communiqué De Presse

Référendum en Catalogne. La police ne doit pas faire usage d'une force excessive ni disproportionnée

En réaction aux heurts entre des policiers et des manifestants en marge du référendum en Catalogne le 1er octobre, John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale à Amnesty International, a déclaré :

« Il est clair que la police espagnole a été entravée dans l'exercice de ses fonctions à de nombreux bureaux de vote aujourd'hui, mais de nombreuses images montrent que des policiers ont usé d'une force excessive et disproportionnée – tout au moins certains d'entre eux. Les tensions étant très vives, il est essentiel que la législation espagnole comme le droit international relatif aux droits humains soient respectés.

« La police espagnole doit éviter tout recours excessif à la force. Lorsque l'usage légal de la force est inévitable, elle doit y recourir en faisant preuve de retenue et de manière proportionnelle à la gravité de l'objectif poursuivi en matière de maintien de l'ordre. »

Une délégation de chercheurs d'Amnesty International a été déployée en Catalogne tout au long de la journée pour observer la situation en matière de respect des droits humains. L'organisation publiera des informations plus détaillées le 2 octobre.