Ukraine

Voir d’autres pays dans

  • EUROPE ET ASIE CENTRALE
  • ALBANIE
  • ALLEMAGNE
  • ANDORRE
  • ARMéNIE
  • AUTRICHE
  • AZERBAïDJAN
  • BELGIQUE
  • BOSNIE-HERZéGOVINE
  • BULGARIE
  • BéLARUS
  • CHYPRE
  • CROATIE
  • DANEMARK
  • ESPAGNE
  • ESTONIE
  • FINLANDE
  • FRANCE
  • GRèCE
  • GéORGIE
  • HONGRIE
  • IRLANDE
  • ITALIE
  • KAZAKHSTAN
  • KIRGHIZISTAN
  • KOSOVO*
  • LETTONIE
  • LITUANIE
  • MACéDOINE DU NORD
  • MALTE
  • MOLDAVIE
  • MONTéNéGRO
  • NORVèGE
  • OUZBéKISTAN
  • PAYS-BAS
  • POLOGNE
  • PORTUGAL
  • ROUMANIE
  • ROYAUME-UNI
  • RUSSIE
  • RéPUBLIQUE TCHèQUE
  • SERBIE
  • SLOVAQUIE
  • SLOVéNIE
  • SUISSE
  • SUèDE
  • TADJIKISTAN
  • TURKMéNISTAN
  • TURQUIE
  • UKRAINE

Vue d'ensemble

Ce résumé a été mis à jour le 30 mai 2022.

La Russie a entamé une invasion complète de l’Ukraine le 24 février 2022, menant de vastes opérations militaires marquées par des crimes de guerre et d’autres violations du droit international humanitaire. En faisant usage d’armes qui ne permettent pas de viser une cible précise, comme les armes à sous-munitions, dans des zones peuplées, y compris dans des villes comme Kharkiv ou Tchernihiv, les forces russes ont tué des civil·e·s et détruit des structures résidentielles, notamment des immeubles d’habitation. Marioupol a été la ville la plus touchée de toutes, les attaques incessantes y ont laissé de nombreux quartiers en ruines. À Boutcha et dans d’autres villes au nord-ouest de Kiev, les soldats russes ont procédé à des exécutions extrajudiciaires de civil·e·s et ont pillé des biens à caractère civil. Plus de 14 millions de personnes ont été déracinées par le conflit, dont près de six millions ont fui dans des pays voisins en tant que réfugié·e·s.  Des violences sexuelles ont été signalées.

Selon certaines informations, les forces ukrainiennes ont mené des opérations à partir de zones résidentielles, ce qui a eu pour effet d’attirer sur ces zones les tirs russes et de mettre la population civile en danger. Des éléments irréfutables montrent également que les forces russes comme ukrainiennes se sont livrées à des mauvais traitements sur les prisonniers de guerre.

Le conflit a entraîné une augmentation des prix des denrées alimentaires et du carburant dans le monde entier. Le Programme alimentaire mondial a indiqué que 47 millions de personnes supplémentaires dans le monde pourraient souffrir d’une faim aiguë, et le rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation a averti que la famine était imminente dans un plus grand nombre d’endroits à travers le monde.

Lire la suite

État de la peine de mort

Abolitionniste pour tous les crimes

N’utilise pas la peine de mort

Voir le rapport d’Amnesty International 2021/22

Actualités

Urgent Actions

Campaign tools you can use to urgently intervene and protect people's human rights.

Demandes de renseignements des médias

STEFAN SIMANOWITZ

Responsable médias pour l’Union européenne, les Balkans et la Turquie, +44 (0)20 3036 5599
[email protected]

Secrétariat international et bureaux régionaux

Voir toutes les coordonnées

Research

Reports, briefings, statements, submissions and other resources from Amnesty's researchers.