République centrafricaine. Amnesty International a rencontré la présidente Catherine Samba-Panza

Des représentants d’Amnesty International ont rencontré ce jeudi 20 février la présidente de la République centrafricaine pour évoquer les sujets de préoccupation de l’organisation face à la crise qui s’aggrave. Parmi les points soulevés par Amnesty International figurent : • la protection insuffisante des civils dans la capitale Bangui et dans d’autres parties du pays ; • la nécessité de déférer à la justice les membres des deux parties au conflit impliqués dans de graves atteintes aux droits humains ; • la tenue de procès équitables dans les meilleurs délais ; • la nécessité de placer les droits humains au cœur de la politique gouvernementale. Les ministres de la Justice et des Questions sociales et du genre, ainsi que le chef de cabinet et des conseillers diplomatiques et juridiques ont assisté à cette rencontre, qui a duré plus d’une heure. « Cette rencontre a été très fructueuse, a déclaré Christian Mukosa, spécialiste de la République centrafricaine à Amnesty International. La présidente s’est montrée très réceptive à nos préoccupations et nous sommes prêts à poursuivre le dialogue. » Christian Mukosa est disponible pour des interviews depuis la République centrafricaine. Tél : +44 7961 421 541 ou + 236 726 164 70