Amnesty International lance un nouveau site Internet en bengali à l’occasion d’un séminaire sur la liberté d’expression à Dacca

Amnesty International lance ce mercredi 9 janvier 2008 son nouveau site Internet en bengali, www.amnesty.org/bangla, permettant ainsi aux personnes parlant bengali de rejoindre les quelque 2,2 millions de membres que compte l’organisation dans plus de 100 pays.

Le lancement de ce nouveau site s’inscrit dans la mission de haut niveau que conduit la secrétaire générale d’Amnesty International, Irene Khan, au Bangladesh. Les délégués se sont entretenus de la liberté d’expression dans le pays avec des journalistes, des blogueurs et des militants.

L’organisation demande au gouvernement provisoire de lever les restrictions sur la liberté d’expression imposées au titre de la législation d’urgence.

« La liberté d’expression est un droit fondamental de la personne humaine qu’il importe de respecter. C’est la condition sine qua non d’une démocratie solide et durable au Bangladesh, a déclaré Irene Khan.

« Le site d’Amnesty International en bengali vise à encourager la société civile bangladaise, si dynamique, à se joindre au réseau international constitué par tous ceux qui croient que les atteintes aux droits humains, où qu’elles soient commises, sont l’affaire de tous. »

À la faveur de ce nouveau site Internet destiné aux bengalophones, Amnesty International cherche à favoriser la mobilisation en ligne d’une communauté mondiale de militants préoccupés par les droits au Bangladesh et ailleurs dans le monde. Toute personne soucieuse de connaître la vie des gens et de contribuer à l’améliorer grâce à des actions et à la solidarité internationale pourra se joindre à Amnesty International via www.amnesty.org/bangla.

Les personnes souhaitant devenir membres internationaux pourront s’inscrire sur le nouveau site Internet et participer à l’action Fermez Guantanamo, qui doit être publiée sur le site le 11 janvier – date anniversaire du transfert des premiers prisonniers dans le camp de détention.

« Que ce soit lors de conflits très médiatisés ou dans des endroits oubliés de la planète, Amnesty International fait campagne en faveur de la justice et de la liberté pour tous. Nos militants mobilisent la population afin de faire pression, et ce par divers moyens, dont Internet, a expliqué Irene Khan.

« À travers ce nouveau site, nous souhaitons tirer parti de la puissance de la technologie du 21e siècle en vue de faire changer le monde. Les droits humains se sont mondialisés tout en se localisant et nous espérons que les bengalophones mettront à profit leur cybermilitantisme pour faire changer les choses sur des questions essentielles en matière de droits humains, et ce dans le monde entier. »