©Creative Commons /Amnesty International

Amnesty lance une application de jeu pour rendre accessible l’apprentissage des droits humains

À l’occasion de la Journée internationale de l’éducation, Amnesty International lance Rights Arcade (salle de jeux dédiée aux droits), une application de jeu gratuite qui vise à éduquer la prochaine génération de défenseur·e·s des droits humains au sujet de droits tels que la liberté d’expression et la liberté de réunion pacifique.

Rights Arcade est destiné à renforcer le mouvement des droits humains grâce à l’éducation axée sur l’action. Les jeux vont accélérer la connaissance des joueuses et des joueurs sur les droits humains et les encourager à agir sur ces questions.

L’une des particularités de Rights Arcade est une approche adaptée à chacun·e, ce qui permet aux joueurs d’apprendre, de réfléchir et d’agir à leur propre rythme tout en explorant les histoires du jeu.

« Ce jeu est conçu pour rendre plus autonome et encourager tout le monde, partout, et surtout le jeune public, à se former au sujet des droits humains de façon attrayante, a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

« Les jeunes sont indispensables pour établir le programme en lien avec les droits humains, aujourd’hui et à l’avenir. Les atteindre dans les espaces où ils évoluent, ou dans lesquels ils s’engagent régulièrement, est primordial pour permettre l’émergence de nouvelles générations de militant·e·s et leur donner la capacité de se mobiliser pour les droits humains et de les protéger – aujourd’hui et à l’avenir. »

Les joueuses et les joueurs entament un périple centré sur les droits humains à travers l’expérience vécue de trois personnes réelles : Ahmed Kabir Kishor, un dessinateur humoristique injustement inculpé au titre de la Loi sur la sécurité numérique au Bangladesh ; Zhang Zhan, une journaliste citoyenne condamnée à quatre ans de prison pour avoir rendu compte de la situation du COVID-19 en Chine ; et Panusaya Sithijirawattanakul, étudiante militante visée par plus de 25 chefs d’inculpation pour avoir manifesté en Thaïlande.

L’histoire du jeu est guidée par les choix que le joueur sélectionne, au gré d’un éventail d’expériences fictives inspirées d’événements du monde réel.

Le joueur joue le rôle d’un des trois personnages principaux et vit diverses expériences, et prend des décisions en fonction de sa propre compréhension des droits humains et de son analyse de la façon dont les concepts relatifs à ces droits s’appliquent dans la vie quotidienne.

Dans le monde entier, les citoyen·ne·s auront accès à une compilation de trois jeux actuellement disponibles en quatre langues : anglais, chinois simplifié, thaïlandais et coréen.

Rights Arcade peut être téléchargé sur les appareils iOS et Android, ce qui le rend accessible dans des régions où la connexion est faible au niveau d’Internet.

Rights Arcade sera régulièrement mis à jour en vue de proposer l’apprentissage dans d’autres langues et d’enrichir les offres de jeux dans les mois et les années à venir.

Complément d’information :