Amnesty International

Changements apportés au Bureau exécutif international d’Amnesty

Amnesty International a le plaisir d’annoncer qu’Anjhula Mya Singh Bais a été élue présidente du Bureau exécutif international de l’organisation. Anjhula Bais (Malaisie) remplace Vincent Adzahlie-Mensah (Ghana).

Tiumalu Peter Fa’afiu (Nouvelle-Zélande) a été nommé vice-président. Auparavant, Mme Bais et M. Fa’afiu étaient présidente et président de leurs sections respectives (bureaux nationaux).

L’Assemblée mondiale 2021 a également élu Renee Ngamau (Kenya), Nina Boel (Danemark) et Mandeep Singh (Royaume-Uni) comme nouveaux membres du Bureau exécutif international. Fabiola Arce (Pérou) a été reconduite dans ses fonctions pour deux ans.

Composé de 11 personnes, le Bureau exécutif international (BEI) possède un large éventail de compétences et d’expériences dans des domaines tels que la technologie, les médias, la finance, la gouvernance, les droits humains, la santé mentale et l’entrepreneuriat. Dirigé par Mme Bais, le BEI est responsable de la supervision mondiale de la mission et de la vision d’Amnesty International, de sa conformité aux politiques et normes mondiales, de la gouvernance de son Secrétariat international (SI), ainsi que du recrutement et de l’encadrement du/de la plus haut·e responsable de l’organisation : le ou la secrétaire général·e.

Avec un nouveau Cadre stratégique mondial approuvé par l’Assemblée mondiale, le BEI se concentrera sur la mise en œuvre de la stratégie, en plus de ses obligations et responsabilités en tant que structure de gouvernance d’un mouvement de plus de 10 millions de membres. Il s’agit notamment de restructurer la gouvernance mondiale, d’accroître la présence de l’organisation dans le « Sud mondial », d’assurer sa pérennité financière à long terme et de consolider et de renforcer la position d’Amnesty International en tant que mouvement véritablement mondial.

Le BEI dirige un certain nombre de comités et de groupes de travail mandatés par l’Assemblée mondiale, en plus de soutenir le Secrétariat international dans son engagement stratégique auprès des 65 sections du mouvement.

Le Secrétariat est basé à Londres, et le BEI dirige également Amnesty International Limited, conformément à la législation britannique.

Le BEI se réunit au moins quatre fois par an. Ses membres sont élus pour des mandats échelonnés de trois ans par les représentant·e·s permanent·e·s (généralement les président·e·s) des sections et structures d’Amnesty International (bureaux nationaux), au cours de l’Assemblée mondiale annuelle.

Anjhula Mya Singh Bais a déclaré : « Je suis honorée d’avoir été choisie par les membres et les militant·e·s d’Amnesty pour diriger le groupe extrêmement talentueux qui compose notre Bureau exécutif international. Dans un monde en pleine mutation, où les droits humains sont soumis à des contraintes toujours plus fortes, le chemin à parcourir promet d’être riche en défis et en opportunités pour l’organisation. En exploitant les nombreux atouts du mouvement, nous voulons étendre la présence d’Amnesty dans le monde entier, avoir un impact toujours plus grand sur les droits humains et nous positionner pour faire face à l’avenir. »

Pour en savoir plus sur le BEI, voir ici.

Sujets