© Private

Burundi. La libération de Germain Rukuki est une victoire pour les droits humains

En réaction à la libération du défenseur burundais des droits humains Germain Rukuki après plus de quatre ans derrière les barreaux, Deprose Muchena, directeur régional pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à Amnesty International, a déclaré :

« La libération de Germain Rukuki est une formidable nouvelle. Il n’aurait jamais dû être emprisonné, car il a été arrêté, poursuivi et condamné uniquement en raison de son travail en faveur des droits humains. »

« C’est un grand moment pour Germain Rukuki, sa famille et ses amis, ainsi que pour les centaines de milliers de personnes dans le monde entier qui ont fait campagne sans relâche pour sa libération. C’est également une victoire pour les droits humains. »

La libération de Germain Rukuki fait suite à la décision de la cour d’appel du 4 juin, ramenant sa peine de prison de 32 à un an.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter :

Burundi. Lancement de la campagne mondiale en faveur de Germain Rukuki, 20 novembre 2020 :

https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/11/burundi-global-campaign-to-free-germain-rukuki/

Burundi. La peine d’emprisonnement de Germain Rukuki ramenée de 32 à un an, 22 juin 2021 : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2021/06/burundi-germain-rukukis-prison-sentence-cut-from-32-years-to-one/