Les Îles Salomon bloquent un projet de mine de bauxite, une victoire pour les habitants de l’île de Wagina et leurs moyens de subsistance

Le ministre de l’Environnent des îles Salomon a confirmé la décision qui avait été prise de refuser le développement d’une mine de bauxite à ciel ouvert sur l’île de Wagina.

« C’est une victoire de haute lutte pour les habitant·e·s de l’île de Wagina qui dépendent de leur île et des eaux qui entourent le site du projet minier pour subvenir à leurs besoins, a déclaré Richard Pearshouse, principal conseiller d’Amnesty International pour les situations de crise et l’environnement.

C’est une victoire de haute lutte pour les habitant·e·s de l’île de Wagina qui dépendent de leur île et des eaux qui entourent le site du projet minier pour subvenir à leurs besoins.
Richard Pearshouse, principal conseiller d’Amnesty International pour les situations de crise et l’environnement

« Le ministre a clairement entendu leurs préoccupations : les décisions environnementales sont toujours meilleures lorsque les communautés locales sont dûment consultées. Lorsqu’Amnesty International avait mené des recherches sur le terrain en 2019, de nombreux habitant·e·s avaient déclaré qu’ils ne se sentaient pas suffisamment informés ni consultés sur ce projet minier. »

Complément d’information

L’île de Wagina est une île reculée d’environ 80 km2 située dans le nord-ouest de la province de Choiseul. Ses habitants, originaires de Kiribati, y ont été réinstallés au début des années 1960 par l’administration coloniale britannique. Estimés à environ 2 000, ils vivent de l’agriculture vivrière, de la pêche et de la culture des algues.

En décembre 2019, après avoir mené une enquête sur l’île de Wagina, Amnesty International a demandé au ministre de l’Environnement des Îles Salomon de mener des consultations en personne avec les habitants de l’île afin d’entendre leurs préoccupations avant de se prononcer sur le sort d’un projet de mine de bauxite à ciel ouvert. Des habitants ont en effet confié leur inquiétude quant aux possibles répercussions de l’exploitation minière sur la pêche et la culture des algues, notamment en termes d’écoulements ou de perturbations dus à la mine mais aussi de déversements d’eau douce phréatique dans la mer.

En 2013, le ministère de l’Environnement avait accordé à une entreprise enregistrée dans les Îles Salomon, Solomon Bauxite Limited (SBL), un permis pour extraire de la bauxite sur l’île de Wagina. L’année suivante, ses habitant·e·s se sont opposés à cette décision devant la Cour suprême du pays, qui a fini par ordonner la suspension du projet minier, dans l’attente d’un examen plus poussé du dossier. En mars 2019, le Comité consultatif sur l'environnement a annulé le permis d’exploitation minière, après que des habitants ont dit craindre que la mine ne nuise à leurs moyens de subsistance sur l’île.

La récente décision du ministre est la réponse à un recours formé par Solomon Bauxite Limited (SBL) visant à annuler cette mesure de mars 2019.