Tchad. L’arrestation de 13 personnes est le dernier épisode de la répression contre la liberté de manifester


 A la suite de l’arrestation de 13 manifestants pacifiques au Tchad, Tity Agbahey, chargée de campagne pour l’Afrique centrale à Amnesty International, a déclaré :

« La décision d’arrêter et de placer en garde à vue ces 13 manifestants pourtant pacifiques est le dernier épisode de la répression qu'imposent les autorités Tchadiennes à toute personne décidée à simplement exercer son droit à la liberté de manifester pacifiquement.

Ces manifestants n’auraient jamais dû être arrêtés au motif d’une interdiction qui n’est pas fondée. Ils sont des prisonniers d'opinion et nous appelons les autorités tchadiennes à les libérer immédiatement et sans condition.
Tity Agbahey, chargée de campagne pour l’Afrique centrale à Amnesty International

« Ces manifestants n’auraient jamais dû être arrêtés au motif d’une interdiction qui n’est pas fondée. Ils sont des prisonniers d'opinion et nous appelons les autorités tchadiennes à les libérer immédiatement et sans condition. 

« Il est important que les autorités témoignent d’une réelle volonté dans la pratique à respecter et protéger les droits humains ».

Complément d’information

Une marche pacifique à l’appel du Collectif contre la vie chère était prévue hier 25 avril, mais le ministre de l’Administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale l’avait interdite par arrêté signé le 22 avril.

Un groupe de manifestants s’était regroupé hier à N’djaména la capitale et 13 d’entre eux ont été arrêtés devant l’Assemblée nationale par les forces de sécurité. Ce matin, ils ont été conduits au tribunal mais n'ont pas été présentés au procureur.

Les forces de l’ordre les ont donc ramenés au commissariat de police où ils risquent de passer tout le week-end.  Amnesty International avait attiré l’attention des autorités tchadiennes sur le fait que cette interdiction était un signal négatif pour les droits humains. La réaction de l’organisation publiée la veille de cette manifestation peut être relue ici