Viêt-Nam. Les poursuites engagées pour des raisons politiques contre un militant écologiste doivent être abandonnées

Le procès du militant écologiste Le Dinh Luong, accusé d’avoir pris part à des activités visant à « renverser le gouvernement », doit avoir lieu jeudi 16 août dans la province de Nghe An. À cette occasion, Clare Algar, directrice des Opérations mondiales d’Amnesty International, a déclaré :

« Parce qu’il a fait campagne, de façon pacifique, en faveur des pêcheurs affectés par une catastrophe écologique, Le Dinh Luong risque la prison à vie, voire la peine capitale. Ces poursuites sont parfaitement injustes et motivées par des considérations politiques. Elles devraient être abandonnées et Le Dinh Luong doit être libéré immédiatement et sans condition. »

Ces poursuites sont parfaitement injustes et motivées par des considérations politiques. Elles devraient être abandonnées.
Clare Algar, directrice des Opérations mondiales d’Amnesty International

« La probabilité pour que Le Dinh Luong bénéficie d’un procès équitable fait également l’objet de sérieuses interrogations. Alors qu’il a passé plus d’un an en détention dans l’attente de son procès, cela ne fait qu’un peu plus d’un mois qu’il peut consulter un avocat pour sa défense. »

Complément d’information

Le Dinh Luong, 52 ans, est un ancien combattant et un militant qui a fait campagne en faveur de l’indemnisation des pêcheurs affectés par la catastrophe écologique causée en 2016 par des rejets toxiques de l’entreprise taïwanaise Formosa dans des cours d’eau au Viêt-Nam. L’affaire avait déclenché un grand mouvement social au Viêt-Nam, que les autorités ont réprimé. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées et des dizaines d’autres ont été contraintes de quitter le pays.

Le Dinh Luong a été arrêté le 24 juillet 2017 pour des « activités visant à renverser le gouvernement », au titre de l’article 79 du Code pénal de 1999. Privé de tout contact avec sa famille, il a été maintenu en détention au secret pendant près d’un an et n’a pu commencer à consulter un avocat que début juillet 2018.

Outre son engagement en faveur de l’environnement, Le Dinh Luong a également milité en faveur des prisonniers politiques du Viêt-Nam et contre les lois limitant la liberté d'expression.