Turquie. La décision judiciaire maintenant le président d’Amnesty International Turquie en prison est contraire à toute raison

Réagissant à la décision, prise aujourd'hui par le tribunal d'Istanbul, de maintenir en détention provisoire le président d'Amnesty International Turquie, Taner Kılıç, John Dalhuisen a déclaré :

« Aujourd'hui, au tribunal, les avocats de la défense et un témoin expert indépendant ont démonté les arguments de l'accusation. Toutes les preuves montrent que Taner est innocent, mais ce soir, il a tout de même été renvoyé dans la cellule surpeuplée où il a passé plus de cinq mois. »

« La décision du tribunal d'ignorer ces preuves et de le maintenir en détention est contraire à toute raison. Une fois de plus, une occasion de remédier à une injustice flagrante a été manquée. Nous continuerons à nous battre pour sa libération et pour l'abandon de toutes les charges qui pèsent sur lui et sur les 10 d'Istanbul. »

La prochaine audience a été fixée au 31 janvier 2018.

Pour obtenir davantage d'informations ou pour organiser un entretien sur place ou à Londres, veuillez prendre contact avec Stefan Simanowitz : stefan.simanowitz@amnesty.org ou +44 20 7413 5566 ou +44 7904 398127.

Les restrictions imposées à Taner quant aux visites de ses avocats ont été levées, de même que l’interdiction de voyager dont la libération sous caution d’Özlem Dalkıran, Nejat Taştan et Veli Acu avait été assortie. L’obligation faite à Şeyhmus Özbekli de se présenter régulièrement aux autorités a également été levée.

Taner a signalé au tribunal qu'il était incarcéré avec 23 autres détenus dans une cellule prévue pour huit personnes.