France. Les députés doivent rejeter «l’état d'urgence permanent»

À l’approche de l’examen par le Parlement français du « Projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme », John Dalhuisen, directeur du programme Europe d’Amnesty International, a déclaré :

« Alors que l’état d'urgence est en vigueur depuis près de deux ans, la France devrait plutôt s’attacher à restaurer un état de normalité au lieu de chercher à inscrire ces mesures répressives dans le droit ordinaire. »

S’il est évident qu’il est nécessaire de protéger la population contre les terribles violences qu’a connues la France ces dernières années, cet objectif ne peut pas être atteint en foulant aux pieds les droits mêmes que le gouvernement d’Emmanuel Macron a été élu pour protéger.
John Dalhuisen, Amnesty International

« Si elle est adoptée, cette loi accordera aux autorités des pouvoirs draconiens pour restreindre les droits, sans que des garanties suffisantes contre les abus n’aient été mises en place. »

Les députés français doivent rejeter ce qui, dans les faits, constituera un état d'urgence permanent.
John Dalhuisen, Amnesty International

« S’il est évident qu’il est nécessaire de protéger la population contre les terribles violences qu’a connues la France ces dernières années, cet objectif ne peut pas être atteint en foulant aux pieds les droits mêmes que le gouvernement d’Emmanuel Macron a été élu pour protéger. Ce texte risque de restreindre les droits, sans renforcer la sécurité. Les députés français doivent rejeter ce qui, dans les faits, constituera un état d'urgence permanent. »

Le vote définitif du « Projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » devrait se tenir le 3 octobre.

En janvier 2017, Amnesty International a publié un rapport intitulé Des mesures disproportionnées. L'ampleur grandissante des politiques sécuritaires dans les pays de l’UE est dangereuse, qui décrit la manière dont de nouvelles lois radicales mènent l'Europe vers un état de sécurisation permanente enracinée et dangereux.