Kenya. L'assassinat d'un responsable de la commission électorale indépendante du pays doit faire l'objet d'une enquête

Réagissant à la suite de l'assassinat de Chris Msando, responsable des technologies de l'information pour l'organe kenyan indépendant de surveillance des élections, le chercheur spécialiste du Kenya à Amnesty International, Abdullahi Halakhe, a déclaré :

« Cet assassinat, qui a eu lieu tout juste une semaine avant la tenue d'élections très controversées, doit servir de sonnette d'alarme pour le gouvernement et montre qu'il est nécessaire qu'il renforce la sécurité des hauts responsables électoraux en cette période de tension.

« Le scrutin de la semaine prochaine va être extrêmement tendu, et la situation risque fortement d'exploser si les autorités ne font pas le nécessaire pour que la population kenyane puisse voter sans subir d'intimidations, de menaces et de violences.

« La mort de Chris Msando doit faire sans délai l’objet d’une enquête et les responsables présumés doivent être conduits devant la justice. »