République dominicaine. Le vote contre la dépénalisation de l’avortement est une trahison envers les femmes

En réaction à l’annonce du vote du Sénat de République dominicaine contre une proposition qui aurait dépénalisé l’avortement dans certains cas, Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International, a déclaré :

« Le Sénat dominicain vient de perdre une excellente occasion de se placer du bon côté de l’histoire. »

« Ce vote honteux contre la dépénalisation de l’avortement ne fait que mettre en danger la santé et la vie de millions de femmes. »

Ce vote honteux contre la dépénalisation de l’avortement ne fait que mettre en danger la santé et la vie de millions de femmes
Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International

« Au lieu de mettre la vie des femmes en jeu dans des manèges politiques, les autorités devraient consacrer leur temps et leurs efforts à protéger les droits de ces femmes. »