Cuba. L’artiste graffeur emprisonné pour avoir peint les prénoms des Castro sur le dos de cochons doit être libéré

L’artiste graffeur cubain injustement détenu depuis près d’un an pour avoir peint les noms « Raúl » et « Fidel » sur le dos de deux cochons est un prisonnier d’opinion et doit être immédiatement libéré, a déclaré Amnesty International mardi 29 septembre.

Danilo Maldonado Machado, connu sous le pseudonyme « El Sexto », a été accusé de « manque de respect à l’égard des dirigeants de la Révolution » et a été emprisonné après que des agents de l’État ont découvert les deux cochons dans le coffre du taxi à bord duquel voyageait l’artiste. L’artiste avait l’intention de lâcher ces animaux dans une exposition d’art le jour de Noël.

« Le fait d’emprisonner un artiste pour avoir peint un nom sur un cochon est aberrant. Les autorités cubaines utilisent n’importe quelle excuse pour réduire Danilo Maldonado Machado au silence et pour faire savoir qu’aucune critique à l’encontre du gouvernement et de ses responsables ne sera tolérée », a déclaré Carolina Jiménez, directrice adjointe de la recherche pour le programme Amériques d’Amnesty International.

Le fait d’emprisonner un artiste pour avoir peint un nom sur un cochon est aberrant. Les autorités cubaines utilisent n’importe quelle excuse pour réduire Danilo Maldonado Machado au silence et pour faire savoir qu’aucune critique à l’encontre du gouvernement et de ses responsables ne sera tolérée.
Carolina Jiménez, directrice adjointe de la recherche pour le programme Amériques d’Amnesty International

« Cette affaire montre que pendant que Raúl Castro serre les mains de dirigeants du monde entier à l’occasion de sa visite historique aux États-Unis, rien n’a vraiment changé à Cuba, où des personnes sont toujours incarcérées uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d’expression. »

Danilo Maldonado Machado a été arrêté par des agents de la police politique (Seguridad del Estado) à La Havane alors qu’il voyageait à bord d’un taxi le 25 décembre 2014. Il est détenu depuis cette date. Récemment, il a entamé une grève de la faim et a été transféré dans une cellule d’isolement.

« Danilo Maldonado Machado est un prisonnier d’opinion et n’aurait jamais dû être incarcéré. Il doit être libéré immédiatement et sans conditions », a déclaré Carolina Jiménez.