• Nouvelles

Préoccupations concernant l'enquête d'Israël sur le raid contre la flottille de Gaza

Amnesty International met en doute les conclusions d'une enquête menée par Israël sur l'attaque meurtrière d'une flottille humanitaire à destination de Gaza l'an dernier, qui exonèrent de toute faute les forces armées israéliennes. La commission d'enquête, dirigée par Jacob Turkel, ancien juge à la Cour suprême d'Israël, a conclu que la marine israélienne s'était conformée au droit international lorsqu'elle avait intercepté les navires de cette flottille le 31 mai 2010, tuant neuf militants. « Nous n'avons pas encore pu étudier tous les détails mais cela ressemble à une tentative d'étouffer l'affaire, les forces israéliennes étant exonérées de toute faute alors que leurs actions ont fait neuf morts, a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International. « La crédibilité de l'enquête du juge Turkel est incertaine depuis que celle-ci a été ouverte. Malheureusement, il semble maintenant évident que nos doutes relatifs à son indépendance sont avérés. « Ce résultat ne fera que renforcer la crainte de nombreuses personnes qu'Israël ne soit maintenant réticent et incapable de garantir la justice et l'obligation de rendre des comptes pour les violations du droit international et les atteintes aux droits humains commises par ses forces armées. »