• Nouvelles

Une exposition photo en faveur du Traité sur le commerce des armes à l'ONU

Des représentants d'Amnesty International et d'autres organisations non gouvernementales (ONG) partenaires de la campagne Contrôlez les armes se trouvent ce mois-ci à New-York pour assister aux travaux de la Première Commission de l'Assemblée générale des Nations unies et militer en faveur de la tenue de négociations sur un Traité sur le commerce des armes (TCA) réellement efficace. Une exposition photo, organisée dans le cadre de la campagne Contrôlez les armes, a été installée juste devant la salle de conférence où les délégués des gouvernements débattent du document relatif au TCA. Cette exposition propose une illustration en images des six volets juridiques que les ONG de la campagne Contrôlez les armes engagent les États à intégrer dans le traité pour garantir son efficacité. Seize des photos de l'exposition figurent dans le diaporama ci-contre. Chaque jour, en conséquence de transferts d'armes internationaux irresponsables et mal réglementés, des milliers de personnes sont tuées, blessées, violées ou contraintes à fuir leur foyer. Cette situation est encore aggravée par la mondialisation croissante du commerce des armes – des composants peuvent être acquis partout dans le monde, la production et l'assemblage peuvent avoir lieu dans des pays différents et les contrôles sont parfois menés de façon laxiste. Au sein des États, la règlementation du commerce des armes, tant au niveau national que régional, ne s'est pas adaptée à ces bouleversements.   Certaines des photos de l'exposition ont été choisies pour illustrer la facilité avec laquelle les armes sont transférées dans le monde et expliquer, par conséquent, pourquoi un traité global sur le commerce des armes est nécessaire. D'autres ont été choisies pour faire comprendre ce qu'un traité réellement efficace pourrait apporter : contribuer à la prévention des violations graves du droit international humanitaire et relatif aux droits humains, et protéger les populations contre une violence armée envahissante, contre la criminalité violente et contre des attentats qui brisent des vies, aggravent la pauvreté et font obstacle au développement socio-économique. Pour parvenir à ces objectifs, le TCA doit fixer des critères contraignants d'évaluation au cas-par-cas des transferts internationaux d'armes, et préciser clairement quand un tel transfert doit être empêché. Les principes mondiaux illustrés dans cette exposition se basent sur le droit international existant. Ils représentent la vision qu'a la société civile internationale des principes sur lesquels un traité sur le commerce mondial des armes devrait se fonder pour être véritablement efficace.