• Nouvelles

Un militant libyen est mort dans un hôpital en Jordanie

Un militant politique libyen de renom est mort dans un hôpital en Jordanie jeudi 21 mai 2009, après avoir été libéré par les autorités libyennes il y a un peu plus de deux semaines. Fathi al Jahmi a été arrêté en Libye en mars 2004 et maintenu en détention sans inculpation ni jugement, son dernier lieu de détention étant le centre médical de Tripoli. Il a été conduit par avion à Amman, en Jordanie, pour y recevoir des soins médicaux il y a un peu plus de deux semaines. Amnesty International s’est déclarée bouleversée par l’annonce de sa mort. « Amnesty International s'efforce d’obtenir des éclaircissements de la part des autorités libyennes sur les circonstances dans lesquelles Fathi al Jahmi, prisonnier d’opinion, est tombé gravement malade et a été transféré en Jordanie, a indiqué Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International. « Pour l’instant, toutefois, nos pensées les plus immédiates s’adressent à sa famille, à laquelle nous présentons nos plus sincères condoléances. »