• Nouvelles

Lettonie : la Baltic Pride a été interdite

La Marche des fiertés des pays baltes qui devait avoir lieu samedi 16 mai à Riga a été interdite. Le conseil municipal de Riga a annulé l'autorisation de la marche organisée par l'organisation lettonne Mozaika, la Ligue gay lituanienne et la Jeunesse gay estonienne. Des représentants des organisateurs ont indiqué qu'ils essayaient d'obtenir de la justice une audience vendredi 15 mai pour que la Baltic Pride puisse avoir lieu comme prévu. Mercredi 13 mai, une majorité des membres du conseil municipal de Riga ont signé une lettre ouverte au directeur du conseil, Andris Grinbergs, lui demandant d'annuler l'autorisation de la Marche au motif que cet événement était indécent et constituait une menace à la sécurité publique. Les conseillers municipaux signataires de cette lettre ont indiqué que si le directeur du conseil n'avait pas annulé la décision d'autoriser la Baltic Pride d'ici jeudi 14 mai à 16 heures, ils chercheraient à en obtenir l'annulation par vote du conseil municipal. La Marche des fiertés des pays baltes avait été autorisée par la commission Réunions, marches et manifestations du conseil municipal de Riga le 8 mai, après que plusieurs accords eurent été conclus entre les organisateurs, le conseil municipal et la police sur le parcours de la manifestation et les mesures à prendre en matière de sécurité. Amnesty International a condamné la décision qui a été prise de ne pas autoriser la Marche des fiertés des pays baltes. « Cette décision du conseil municipal de Riga est regrettable, a déclaré Nicola Duckworth, directrice du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International. Elle est contraire à la législation lettone et viole le droit à la liberté d'expression et de réunion pacifique de ceux qui militent en faveur des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres dans les pays baltes. » « Le conseil devrait revenir immédiatement sur sa décision et autoriser la Marche. Amnesty International soutient pleinement les démarches auprès de la justice entreprises par les organisateurs. » Plus de 70 militants d'Amnesty International en provenance de 23 pays d'Europe s'apprêtent à se rendre à Riga pour participer à la Baltic Pride et aux événements connexes.