• Nouvelles

Pour que les droits humains deviennent réalité

Dans toutes les régions du monde, dans tous les pays de la planète, il y a des personnes qui travaillent sans relâche pour que les droits humains deviennent réalité. Sans ces hommes et ces femmes, qui bien souvent mettent leur vie et leur liberté en danger, les droits humains ne resteraient qu'un concept abstrait, des droits reconnus à tous sur le papier mais dont tout le monde ne bénéficie pas dans la réalité. Qui sont ces personnes qui défendent les droits humains ? Ce sont notamment : des militants au niveau local qui protestent contre les entreprises qui détruisent l'environnement dans lequel ils vivent et leurs moyens de subsistance ; des personnes déterminées à révéler l'ampleur véritable des violences sexuelles perpétrées contre les femmes, et qui apportent un soutien sans faille aux victimes ; des médecins qui, contre la volonté du pouvoir, distribuent des médicaments indispensables ; des avocats qui défendent les militants des droits humains et fournissent une assistance juridique, souvent sans se faire rémunérer ; des journalistes qui mettent leur vie en danger pour révéler des faits de corruption et des atteintes aux droits humains ; des syndicalistes qui militent pour faire respecter le droit des travailleurs de vivre dans la dignité ; des hommes et des femmes qui œuvrent pour le respect des droits humains au sein de leur famille, de la collectivité dans laquelle ils vivent et la société dans son ensemble.

Ces personnes agissent dans la rue, dans les salles d'audience des tribunaux, à l'hôpital et partout ailleurs où les droits humains sont bafoués. Ces hommes et ces femmes qui viennent défendre ceux dont les droits les plus fondamentaux sont menacés, et qui agissent de manière pacifique, dans le respect de tous les droits humains, sont les défenseurs des droits humains. En défendant les droits humains, ils effectuent un travail essentiel, et pas seulement pour les autres – en agissant pour d'autres personnes, ils exercent leurs propres droits fondamentaux, comme le droit à la liberté d'expression ou d'association. Être un défenseur des droits humains, c'est exiger que les droits de tous, y compris les siens, soient respectés et protégés en toutes circonstances. Coûte que coûte. Et pourtant, c'est parce qu'ils veulent exercer leurs droits fondamentaux que les défenseurs des droits humains sont pris pour cible par ceux – pouvoirs en place et autres acteurs – qui ne sont pas d'accord avec eux et veulent les réduire au silence. En butte à des actes d'intimidation, des menaces et même des homicides, ils sont parfois mis à l'écart par des membres de leur propre famille ou de leur entourage qui tentent de les faire taire. Il y a dix ans, tous les membres des Nations unies se sont engagés à promouvoir et protéger le travail des défenseurs des droits humains, et ont adopté la Déclaration sur les défenseurs des droits de l'homme, qui proclame que nous avons tous le droit de défendre les droits fondamentaux. Dix ans plus tard, cependant, et soixante ans après l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme, la défense des droits fondamentaux reste une activité contestée et parfois dangereuse. Partout où il y a des défenseurs des droits humains il y a des États qui oublient ce à quoi ils se sont engagés en 1998, ou bien qui foulent aux pieds sciemment les dispositions de la Déclaration. L'avenir des droits fondamentaux de tous dépend intrinsèquement de la capacité des défenseurs des droits humains à mener leurs activités librement, sans intimidation. « En cette année anniversaire, réaffirmons la légitimité du travail des défenseurs des droits humains et rendons hommage à leur détermination à faire des droits humains une réalité », a déclaré Eleanor Openshaw, qui coordonne à Amnesty International le travail sur les défenseurs des droits humains. Qui sont les défenseurs des droits humains ?

Afrique - Nigéria Patrick Barigbalo Naagbanton Amériques – Vénézuéla José Luis Urbano Asie-Pacifique – Thaïlande Somchai Homlaor Europe et Asie centrale – Russie Svetlana Gannushkina Moyen-Orient et Afrique du Nord – Égypte Ahmed Seif El-Islam Hamad