• Éducation

Formation pour les policiers, les employés et les assistants juridiques à la cour de justice locale en Sierra Leone

London,

Moisa Saidu, Coordinateur du Projet EDH Afrique à Amnesty International Sierra Leone fait le compte rendu de la tenue d’une série d’apprentissage spécialisés pour les policiers, les employés et les assistants juridiques à la cour de justice locale afin de promouvoir l’accès à la justice grâce à l’entrainement des détenteurs de droits à se defender eux-mêmes, dans les communautés pauvres et marginalisées.

Quand il s’agit de droits nous sommes trop rapides à en tirer profit, mais quand il s’agit d’obligations nous prenons le siège arrière et désignons des responsables. Aujourd’hui dans cette salle nous devons travailler ensemble et assurer aux femmes, aux jeunes filles et aux hommes qu’ils ont accès à la justice dans leurs communautés respectives.
Solomon A. Kossue, Coordinateur de la Région Est à l’Unité de Soutien à la Famille

Amnesty International Sierra Leone tient actuellement une série de formations spécialisées pour les policiers, les employés et les assistants juridiques de la cour de justice locale afin de promouvoir l’accès à la justice grâce à l’entrainement des détenteurs de droits à se défendre eux-mêmes dans les communautés pauvres et marginalisées.

Quel fut le principal objectif de cette formation et comment avez vous mobilisé le public concerné?

Le principal objectif du projet est de développer la compréhension des cours de justice locales, des représentants des assistants juridiques et de l’Unité de Soutien à la Famille de Sierra Leone en ce qui concerne les informations et les outils de base nécessaires pour faciliter l’accès à la justice aux femmes et aux jeunes filles dans les communautés marginalisées. Un autre objectif est de rassembler les différents acteurs qui autrement auraient du mal à travailler ensemble.

En se servant des techniques de participation, telles que Buzz Groups, Debates, Presentations, Case Studies et Role-play, les participants montrent qu’ils ont bien compris que les droits humains sont indivisibles, interdépendants, indissociables et d’égale importance pour la dignité humaine. Les participants discutent ensemble des lois concernées et de leur rôle respectif dans la prévention des abus et des violations en les identifiant et en poursuivant chaque jour les violations des droits humains auxquelles les femmes et les jeunes filles sont confrontées dans les communautés pauvres et marginalisées.

Comment ce projet fut il mis sur pied et soutenu?

Amnesty International Sierra Leone a préparé et offert une série de formations spécialisées pour l’Unité de Soutien à la Famille destiné à la police, aux employés et aux assistants juridiques de Sierra Leone dans les districts respectifs de Port Loko, Kenema et Bo. Trois jours d’apprentissage spécialisé furent offerts dans chaque district et cette formation fut divisée en deux parties. La première partie fut centrée sur une analyse détaillée de l’origine, de la signification et des caractéristiques des droits humains, des obligations des gouvernements, des règles légales, de l’application d’instruments internationaux à l’intérieur du pays, de la compréhension et de la détermination des violations des droits économiques, sociaux et culturels., et de l’apport de remèdes(en particulier de surveiller et statuer sur les corps constitués aux niveaux national, régional et international). La seconde partie de la formation est centrée sur l’étude des lois nationales successivement sur les droits des époux, des parents, et des personnes à charge.

La réunion s’est terminée avec la mise au point d’un plan d’action pour travailler plus en collaboration sur des problèmes définis pendant l’apprentissage, lequel fut recommandé et défendu par Yvette S. Kamanda une représentante en chef du Réseau Mouvement pour Justice et Développement. Les apprentissages font partie du projet ‘‘Rehausser la coordination pour les Droits et l’Egalité ‘(ECORD) réalisé par Amnesty International Sierra Leone dans la cadre du projet l’Accès à la Justice en milieu rural de Sierra Leone coordonné par le programme spécial d’Afrique, Amnesty International Pays Bas. La prochaine formation spécialisée aura lieu dans le district de Moyamba.

Abonnez-vous aux articles de blog d'Education aux Droits Humains.