Faire de la torture une affaire personnelle

Par Gwynne Dixon

Comment venir en aide à un rescapé de la torture ? Telle est la question que se pose ce numéro du FIL à l'occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, le 26 juin.

Nous demandons à Farida Aarrass pourquoi elle ne lâchera jamais prise dans son combat en faveur de son frère Ali. Nous découvrons comment l'héritage psychothérapeutique de Helen Bamber, figure historique d'Amnesty, se perpétue dans le calme d'un jardin londonien. Nous rencontrons deux femmes très différentes qui protestent régulièrement au nom de personnes qu'elles n'ont jamais rencontrées. Et nous apprenons comment notre nouvelle application, appelée « Bouton d'urgence », permet de protéger les personnes menacées.

Nos rencontres avec ces hommes et ces femmes remarquables ont répondu à notre question. Nous pouvons venir en aide aux rescapés de la torture en faisant de leur expérience une affaire personnelle. En ne les abandonnant jamais et en leur donnant l'espace nécessaire pour se reconstruire. En leur accordant un soutien sans faille jusqu'à ce qu'ils obtiennent justice. Et en veillant à ce que personne ne soit plus jamais victime de la torture.

Joignez-vous à nous. Stop Torture : ensemble, c'est possible.