• Action

Aidez Clovis à protéger l’environnement précieux de Madagascar

Madagascar est une explosion de vie et de beauté extraordinaire. Environ 75 % de sa faune est endémique. Des plantes rares, dont plus d’un millier de variétés d’orchidées, jaillissent du sol humide. C’est dans le nord de l’île, dans les incroyables forêts de bois de rose, que vivent Clovis, sa femme et leurs deux filles.

Clovis est un militant écologiste. Il a compris qu’avec les ressources naturelles précieuses vient la corruption. Le marché noir est en plein essor à Madagascar. Clovis voit les arbres de bois de rose, connus pour leur écorce couleur rubis, abattus et vendus.

La plus grande partie de ce bois est expédiée à l’étranger et utilisé pour fabriquer des produits de luxe. Il s’agit d’un secteur qui pèse des milliards de dollars. L’argent est associé au pouvoir, et certaines personnes au pouvoir cherchent à faire taire Clovis.

Cet homme a fait l’objet de harcèlement, d’agressions et de poursuites pénales. Il a récemment été accusé d’avoir encouragé des manifestants à piller un bâtiment administratif. Plusieurs témoins ont affirmé qu’il n’était même pas sur les lieux, mais on les a ignorés, et Clovis s’est vu condamner à une peine avec sursis. Il est aujourd’hui en danger. L’État le prend pour cible, et toute nouvelle allégation contre lui pourrait lui valoir d’être emprisonné pour une longue durée, loin de sa femme et de ses deux filles.

Mettre en avant le cas de Clovis comporte des risques. Les trafiquants veulent le réduire au silence. Il pourrait s’enfuir, mais il préfère se battre. Il veut que son histoire soit racontée dans le monde entier.

Clovis n’est qu’un homme face à des forces puissantes et influentes. Mais ensemble, nous aussi, nous sommes puissants. Amnesty compte des millions de sympathisants. Avec votre aide, nous pouvons être une véritable force aux côtés de Clovis.

Appelez les autorités malgaches à :

  • annuler la condamnation de Clovis Razafimalala ; et
  • respecter le droit à la liberté d’expression et veiller à ce que Clovis Razafimalala bénéficie d’une protection adéquate pour continuer son travail de défense des droits humains.

Campagne terminée