Libérez Emil Ostrovko

Lorsqu’il avait 17 ans, Emil Ostrovko a été arrêté pour une infraction mineure non violente liée aux stupéfiants. Il a aujourd’hui 19 ans et son avenir est menacé, car il purge une peine de huit ans d’emprisonnement. Agissez et demandez sa libération.

À l’âge de 17 ans, Emil Ostrovko avait toute sa vie devant lui. Il aimait lire et avait hâte d’aller à l’université. Mais ses rêves ont été brisés quand il a été inculpé de « trafic illicite de stupéfiants en bande organisée » en raison de son travail, qui l’occupait après les cours, comme coursier pour une entreprise en ligne qui, d’après ce qu’on lui avait dit, vendait des substances légales à fumer.

Les enquêteurs n’ont jamais recherché le patron de l’entreprise ni qui que ce soit d’autre. Seul l’adolescent a fait l’objet de poursuites. À l’issue d’un procès inique, Emil a été condamné à une lourde peine de prison.

Dans la colonie pénitentiaire pour mineurs, Emil a été forcé à effectuer des travaux manuels pendant de très longues heures et a souffert de gelures après avoir été forcé à travailler dans la neige à mains nues. Bien que le traitement réservé à Emil se soit amélioré depuis qu’il a été transféré vers une prison pour adultes en juin, les enfants et les jeunes purgeant des peines de prison pour des infractions liées aux stupéfiants sont souvent détenus dans des conditions pires que les autres détenus.

Emil ferait partie des quelque 15 000 personnes qui purgent une longue peine de prison au Bélarus pour des infractions mineures non violentes liées aux stupéfiants. Nous avons une chance de changer les choses pour Emil et d’autres personnes dans le même cas.

Agissez maintenant et demandez au gouvernement du Bélarus :

  • de libérer Emil ;
  • d’effacer son casier judiciaire;
  • de veiller à ce que les personnes mineures ne soient plus emprisonnées pour des infractions mineures et non violentes liées aux stupéfiants.