Dites au Canada de respecter les droits des peuples autochtones

À l’heure actuelle, le Canada est en train de manquer à ses promesses de respecter les droits des peuples autochtones, et il laisse passer l’occasion de montrer l’exemple pour la communauté internationale.

Plus de 600 communautés inuites et des Premières nations ne disposent d’aucun centre d’accueil ni d’hébergement d’urgence pour les femmes. En outre, sur les 60 langues autochtones que compte le Canada, 58 sont considérées comme menacées.

Le gouvernement canadien doit faire respecter de toute urgence la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, comme il l’a promis. La Déclaration est essentielle pour venir à bout des inégalités et injustices énormes auxquelles sont confrontés les peuples autochtones à travers le monde. Elle a été adoptée par l’ONU il y a 10 ans, et elle établit les normes minimales nécessaires « à la survie, à la dignité et au bien-être » de certaines des populations les plus marginalisées et démunies de la planète.

Si le gouvernement canadien respecte sa promesse, cela aura un impact considérable pour les peuples autochtones du Canada (Premières nations, Inuits et Métis), qui sont confrontés quotidiennement à des difficultés et à l’érosion de leur culture et de leurs traditions, car le gouvernement prend des décisions qui ignorent ou les privent de leurs droits.

Malheureusement, le gouvernement canadien n’a pas tenu sa promesse et n’a pas fait respecter la Déclaration au travers de sa législation et de ses politiques. Il a même approuvé des projets de construction qui vont empêcher les communautés autochtones de pratiquer leur culture et leurs traditions sur leurs propres terres.

Demandez à la ministre de la Justice de tenir la promesse du Canada de faire respecter la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.