• Action

Demandez à Amazon de ne pas entraver les activités syndicales

Amazon prend pour cible et tente d’intimider les membres de son personnel qui réclament de meilleures conditions de travail et davantage de sécurité. Envoyez un courriel à son PDG, Jeff Bezos, pour l’appeler à respecter les droits des travailleurs et travailleuses.

Amazon a vu ses bénéfices grimper en flèche depuis le début de la pandémie de COVID-19 et son PDG, Jeff Bezos, est ainsi devenu la personne la plus riche du monde. Dans le même temps, le personnel de l’entreprise se bat pour la sécurité des conditions de travail et des emplois.

Le droit d’adhérer à un syndicat est un droit humain. Les syndicats sont essentiels en ce qu’ils aident les travailleurs et travailleuses à négocier leur salaire, leurs horaires et leurs conditions de travail avec leur employeur. Ils jouent un rôle crucial pour la protection des droits humains du personnel d’Amazon, en particulier dans le contexte de la pandémie.

Cependant, des allégations de plus en plus nombreuses font état de ce que, dans plusieurs pays, Amazon tente d’empêcher son personnel de se syndiquer. Il est notamment reproché à l’entreprise de suivre et d’analyser l’activité des groupes Facebook privés des membres de son personnel, accusation qu’elle n’a pas réfutée. Des éléments semblent également indiquer qu’Amazon a investi des milliers de dollars dans un nouveau système intrusif pour espionner son personnel. Plusieurs employé·e·s ayant fait part de leurs préoccupations quant aux mauvaises conditions de travail pendant la pandémie de COVID-19 ont été sanctionnés ou licenciés.

Le droit international relatif aux droits humains est pourtant clair sur ce point : toute personne a le droit de créer un syndicat ou d’y adhérer.

Soutenez les employé·e·s d’Amazon. Le PDG de l’entreprise, Jeff Bezos, affirme lire lui-même les courriels qui arrivent dans sa boîte de réception, alors envoyez-lui un message dès aujourd’hui pour lui signifier que les droits des travailleurs et travailleuses sont des droits humains ! Nous le ferons également parvenir aux membres du conseil d’administration d’Amazon.