JUSTICE POUR LES VICTIMES DE VIOLENCES POLICIERES EN GUINEE

Entre octobre 2019 et juillet 2020, au moins 50 personnes ont été tuées lors de différentes marches contre le changement de Constitution et lors de protestations en faveur de meilleures conditions de vie, et contre les méthodes restrictives de lutte contre Covid-19. Près de 200 personnes ont été blessées, certaines vivant depuis avec un handicap. Signez notre pétition pour demander aux autorités guinéennes de garantir la justice pour les victimes et leurs familles.

Les violences policières ont causé la mort d’au moins 50 personnes en Guinée en 9 mois. Les familles des victimes, malgré les risques encourus, ont décidé de raconter les histoires de leurs proches tués par ceux censés les protéger. Elles demandent que la vérité soit établie et que justice soit rendue.

Le 14 octobre 2019, Mamadou Karfa Diallo, 20 ans, et son cousin Thierno Sadou Bah, 18 ans participent à une manifestation derrière leur maison. Ils se trouvent devant un barrage de fortune dressé par des jeunes du quartier.  Mamadou se filme avec son téléphone alors que des coups de feu sont tirés par les forces de sécurité. Quelques minutes plus tard, Mamadou reçoit une balle dans le dos. Son cousin, Thierno vient à son secours et reçoit à son tour une balle au niveau de la hanche. Ils meurent tous les deux sur place.

Cela fait plus d’un an et leurs familles sont toujours en quête de justice.

Beaucoup d’autres jeunes sont morts, tués par balle, par les forces de sécurité en Guinée entre octobre 2019 et juillet 2020. Dans plusieurs cas, les hôpitaux publics ont refusé d’accueillir les corps des victimes empêchant ainsi la réalisation d’autopsies. Sans autopsie, il est difficile d’élucider les circonstances de ces décès et d’obtenir des poursuites judiciaires.

L’impunité dont bénéficient les forces de défense et de sécurité guinéennes doit cesser. Les autorités guinéennes doivent prendre des actions efficaces pour garantir la justice et faire cesser les exactions policières et ce à tous les niveaux.

Joignez-vous à nos membres et sympathisants pour qu’il soit mis fin aux violences policières en Guinée.
Signez notre pétition et demandez justice et réparations pour les victimes de la répression violente et disproportionnée des manifestations en Guinée et leurs familles.