• Campagnes

Égypte. Libérez le photojournaliste immédiatement !

Mahmoud Abu Zeid (également connu sous le nom de Shawkan)a été arrêté le 14 août 2013 durant une manifestation en Égypte, uniquement pour avoir exercé son métier de photojournaliste. S’il est déclaré coupable des accusations forgées de toutes pièces portées contre lui, il risque la peine de mort.

En détention, Shawkan a été victime de torture et d’autres mauvais traitements. Il est également privé des soins médicaux dont il a besoin pour son hépatite C.

Le 10 décembre, qui est également la Journée des droits de l’homme, Shawkan comparaîtra à nouveau devant le tribunal.

Amnesty International a recueilli au moins 280 000 signatures à travers le monde appelant le procureur général à libérer Mahmoud Abu Zeid. Nous devons désormais étendre nos appels au président égyptien, pour demander la libération immédiate de Mahmoud Abu Zeid et pour que nos appels mondiaux soient entendus.

Le journalisme n’est pas un crime !

Merci d’envoyer un courriel au président Abdel Fattah al Sissi et de lui rappeler que l’Égypte a l’obligation de respecter le droit à la liberté d’expression.

Merci de personnaliser le courriel ci-contre en utilisant certains des arguments suivants :

  • exhortez les autorités égyptiennes à abandonner toutes les charges pesant sur Mahmoud Abu Zeid et à libérer cet homme immédiatement et sans condition, car il s’agit d’un prisonnier d’opinion détenu seulement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression ;
  • demandez-leur de fournir à Mahmoud Abu Zeid tous les soins médicaux dont il pourrait avoir besoin ;
  • demandez-leur de protéger Mahmoud Abu Zeid de la torture et de tout autre mauvais traitement ;
  • appelez-les à diligenter une enquête indépendante et impartiale sur les allégations indiquant qu’il a été victime d’actes de torture et d’autres mauvais traitements en détention et à traduire les responsables présumés en justice, en excluant le recours à la peine de mort.