Yémen. Les Houthis doivent mettre fin aux poursuites contre les journalistes et aux mesures de répression contre les médias

Les autorités houthies de facto continuent de recourir à des méthodes répressives pour restreindre le droit à la liberté d’expression et à la liberté de la presse et pour faire taire les voix de la dissidence pacifique dans les zones qu’elles contrôlent. Dans cette déclaration, Amnesty International examine les cas de trois journalistes emprisonnés qui ont fait l’objet de violations liées à leur détention et de procès iniques entre 2015 et 2022 ; le cas d’un journaliste qui a été détenu de façon arbitraire pendant plus d’un an puis libéré en décembre 2022.

Choose a language to view report

Download PDF