• Recherches

Tunisie: 'On ne me disait jamais pourquoi': Restrictions arbitraires de la liberté de circulation en Tunisie

, N° d'index: MDE 30/8848/2018

Dans le cadre de leur « Stratégie nationale de lutte contre l'extrémisme et le terrorisme », les autorités tunisiennes appliquent depuis 2013 un ensemble de mesures de contrôle frontalier, dites S17, qui visent à surveiller les déplacements des personnes qu'elles soupçonnent d'être affiliées à des « groupes djihadistes », et elles ont empêché plusieurs milliers de personnes de voyager à l'étranger. Les recherches menées par Amnesty International montrent que les autorités ont appliqué ces mesures de façon discriminatoire en se basant sur l'apparence des personnes visées, leurs pratiques religieuses ou leur casier judiciaire, sans fournir de justification et sans décision de justice. Ces mesures ont eu des effets négatifs sur les moyens d'existence de ces personnes et ont conduit à des arrestations arbitraires et à de brefs placements en détention.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?